Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Dogora, «un film tourné avec le coeur»

Dogora évoque le Cambodge.

(pardo.ch)

Le dernier film du réalisateur français Patrice Leconte a été projeté en première mondiale vendredi au Festival international du film de Locarno.

Dogora, une évocation du Cambodge, en musique et en image, sans scénario, sans dialogues, sans acteurs.

1978: Les Bronzés. 2004: Dogora. Plus besoin de présenter le premier, devenu culte pour toute une génération. Quant au second, il a été dévoilé vendredi sur l’écran géant de la Piazza Grande, à Locarno.

Entre deux, plus d’une vingtaine de films – action, comédies, drames. Et un fil rouge, un seul: «La liberté, résume Patrice Leconte. J’ai conscience d’avoir un itinéraire un peu hirsute… Je ne sais pas ce qui relie le tout, si ce n’est la liberté de réaliser ce qui me trotte en tête.»

Avec Dogora, Patrice Leconte s’est accordé ce privilège une fois encore. Il y a deux ans, il a découvert la pièce musicale d’Etienne Perruchon. Il l’a aimée. Le compositeur l’a lui a offerte. Le réalisateur a trouvé les images qui allaient avec.

Le tournage

«Je ne les ai pas trouvées tout de suite. D’abord, j’ai pensé à une fiction, mais ça ne donnait rien, raconte Patrice Leconte. Quelques mois plus tard, j’ai fait un voyage familial au Cambodge. J’ai été bouleversé par ce pays. Et puis, la musique est revenue dans ma tête.»

«J’ai eu envie de réunir les deux pour faire un film sans scénario, sans acteur, sans dialogue. Un film que je ferais davantage avec mon cœur qu’avec mon intelligence. Et ça tombe bien, parce que je ne pense pas être un réalisateur intelligent. Mais j’essaie d’être sensible.»

C’est ainsi qu’est né le projet. Patrice Leconte est alors retourné au Cambodge avec une équipe réduite, sa caméra et un baladeur. «J’ai tourné le film avec la musique de Perruchon dans les oreilles. J’écoutais la plage 17, par exemple, et je filmais des femmes à vélo.»

Le film

Dogora aligne différents tableaux impressionnistes. Le bal des bicyclettes et des taxis bondés. Le travail dans les rizières. Les machines à coudre dans une usine de confection. Les ordures. Et partout, les hommes, les femmes et les enfants. «Je voulais filmer les gens, l’humain, montrer la vie», ajoute Patrice Leconte.

Résultat: une évocation, vibrante pour certains, artificielle pour d’autres. Un regard lyrique sur le Cambodge. Très esthétique. Peut-être trop. A tel point, qu’on se laisse emporter par la beauté des images et qu’on en oublie parfois le contenu (le travail, la pauvreté, l’enfance).

«Pourquoi bâcler le montage parce qu’on montre la misère?», répond le réalisateur.

«Je n’ai rien d’autre à transmettre que des émotions. Le seul piège que j’ai voulu éviter, c’était de tomber dans un film didactique, parce que je ne suis pas un professeur, je ne sais rien, et le public n’est pas un élève. Je veux juste communiquer.»

Présenté en première mondiale au Festival de Locarno, Dogora sortira en France et en Suisse au mois de novembre. Ensuite, Patrice Leconte espère que «le film voyagera un peu partout puisqu’il n’y a pas de problème de traduction».

swissinfo, Alexandra Richard, Locarno

Faits

Dogora a été tourné en cinq semaines avec une équipe réduite.
Il a été présenté en première mondiale au Festival international du film de Locarno.
Il sortira sur les écrans français et suisses en novembre.

Fin de l'infobox

En bref

Quelques films de Patrice Leconte:

1978: Les Bronzés
1979: Les Bronzés font du ski
1980: Viens chez moi j'habite chez une copine
1981: Ma Femme s'appelle reviens
1983: Circulez y'a rien à voir
1984: Les Spécialistes
1987: Tandem
1989: Monsieur Hire
1990: Le Mari de la coiffeuse
1992: Tango
1994: Le Parfum d'Yvonne
1996: Les Grands Ducs
1997: Ridicule
1998: 1 Chance sur 2
1999: La Fille sur le pont
2000: La Veuve de St Pierre
2001: Félix et Lola
2002: Rue des Plaisirs
2002: L'Homme du train
2004: Confidences trop intimes
2004: Dogora
2005: Les Bronzés 3

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.