Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Donner des couleurs au débat politique

Andreas Gross lors du vernissage de ses oeuvres.

(Keystone)

Les débats au Parlement ne sont pas toujours captivants. Pour rester éveillé, le socialiste Andreas Gross a développé une méthode originale.

Pendant que d'autres lisent, le député zurichois dessine de l'art abstrait. Un ouvrage ludique... et rentable.

Les travées du Parlement ne semblent pas l'endroit le plus approprié pour s'adonner au dessin. Andreas Gross a cependant une réponse toute trouvée: «Dessiner est le moyen idéal pour me concentrer sur un vote. Je combats la fatigue différemment que mes collègues.»

Ce passe-temps est de plus rentable. Il a déjà vendu plusieurs de ses œuvres à ses collègues députés. Même au chef de fil de la droite dure, le Zurichois Christoph Blocher qui a déboursé la somme record de 1000 francs pour un dessin original.

Une demande en hausse

Bien que son activité artistique l'oblige à garder les yeux baissés durant les débats parlementaires, Andreas Gross déclare que ses collègues ne semblent pas être irrités par son passe-temps. Tout au contraire: ils se bousculent pour ajouter une de ses œuvres à leur collection.

Andreas Gross a leur a ainsi déjà vendu dix de ses dessins et en a donné vingt autres, dont deux au ministre de la Défense Samuel Schmid, un ami personnel.

Les clients ne semblent pas rebutés par le prix de 750 francs demandé par Andreas Gross. Ni même par le support bon marché du dessin: des feuilles A4, du papier avec l'en-tête d'un hôtel ou même le dos de documents officiels.

Pas de carrière artistique en vue

Bien que son activité se révèle lucrative, Andreas Gross n'a aucune envie de quitter son activité politique pour le monde artistique.

«C'est juste pour le fun, l'humour et l'ironie», déclare-t-il. D'autant que le socialiste redistribue le fruit de ses œuvres à une fondation qui s'occupe du développement de la démocratie directe.

swissinfo

En bref

- Agé de 51 ans, le socialiste zurichois Andreas Gross siège au Conseil national depuis 1991.

- Il est surtout connu des Suisses pour avoir été le père de l'initiative «pour une Suisse sans armée et pour une politique globale de paix» qui avait recueilli 35,6% d'avis favorables en 1989.

- Actuellement actif dans plusieurs domaines, il est plus particulièrement engagé en faveur de l'extension des droits populaires.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.