Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Du bois dont on fait les timbres

Une vignette qui devrait faire le bonheur des philatélistes.

(Keystone)

La Poste suisse émettra en septembre son premier timbre-poste en bois. Quatorze épicéas ont été réquisitionnés pour une vignette qui réserve quelques surprises.

Ce lancement permet à La Poste de mettre en lumière les atouts et le poids économique du bois indigène helvétique.

Alors que la poste autrichienne sort cette semaine un timbre à l’effigie d’Arnold Schwarzenegger, enfant du pays devenu héros sur grand écran et gouverneur de Californie, sa voisine est plus prosaïque.

La Poste suisse lance une vignette consacrée à l’unique matière première renouvelable ou presque du pays: le bois.

Le pragmatisme a ici des arrières-pensées économiques. La futaie suisse est en effet en crise, sous-exploitée en raison notamment d’une demande insuffisante.

Sur les dix millions de m3 de bois qui naissent chaque année dans les futaies helvétiques, seuls 4,5 millions sont abattus et les deux-tiers mis en valeur.

Un coup de pouce

Le couplet est connu: l’insuffisance de la demande rabote les prix, ce qui fait boire la tasse à toute une économie occupant quelque 94'000 personnes.

La Poste y va donc de son coup de pouce à l’industrie du bois. «Si nous parvenons à réveiller les gens et à leur faire voir que le bois suisse est un produit de très haute qualité, nous aurons servi une bonne cause», lance un porte-parole de l’entreprise.

«Notre but est de positionner La Poste en usant de produits innovants, poursuit Pascal Lorenzini. Et après tout, les forêts couvrent un tiers du pays. Cela dit, il ne m’est pas possible de vous dire si nous défendrons d’autres causes à l’avenir».

Une première suisse

Le fait est que La Poste n’en est pas à sa première bizarrerie. Elle a déjà sorti des timbres parfumés au chocolat, dotés d’effets holographiques ou apprêtés en matériaux de broderie.

Avec le bois, l’entreprise signe une première suisse. Mais pas mondiale. Djibouti a lancé un timbre en bois en 1983 pour les 50 ans d’Air France. Cherchez l’erreur…

Pour mener son projet à bien, La Poste s’est entourée de plusieurs acteurs de l’économie du bois. Elle a organisé un concours interne remporté par Thomas Rathgeb, graphiste de son unité Timbres-poste et philatélie.

Techniquement, la filière du bois et les professionnels de l’imprimerie maîtrisaient déjà les savoir-faire nécessaires à la réalisation d’une vignette dont le matériau de base - l’épicéa - avait justement été choisi pour leur permettre de rester en terrain connu.

La sobriété même

Abattus dans le canton d’Argovie, les quatorze sapins ont été convoyés non loin de là, au sein d’un atelier de Rohrbach.

Traitées à la vapeur ou à l’eau bouillante, les billes ont été débitées en feuilles de 0,7 mm, puis aplaties et séchées, avant d’être affublées d’un ruban adhésif, imprimées et découpées chez un imprimeur à Köniz.

Le résultat: la sobriété même. Une languette de bois dans son apparence brute, portant en impression un «helvetia 500» souligné de cernes.

«Ces timbres ont déjà 120 ans, et devraient durer au moins 100 ou 200 ans de plus, assure Pascal Lorenzini. La seule éventualité est qu’avec le soleil, ils s’assombrissent».

Vaine, voire périlleuse

Les surprises, maintenant. D’abord, le timbre en bois est muni d’un film adhésif particulier qui rend vaine voire périlleuse toute tentative de le décoller de son enveloppe à la vapeur. Avis aux amateurs.

Qui plus est, vu son épaisseur, le timbre se prête mal à la classique oblitération philatélique. La Poste s’est donc fendue d’une machine conçue tout spécialement, laquelle recourt à une encre spéciale elle aussi.

Aguichés de la sorte, les collectionneurs seront sans doute nombreux à sortir du bois.

swissinfo, Pierre-François Besson

Faits

La Poste suisse émettra son premier timbre en bois le 7 septembre prochain (commandes sur son site Internet).

Ce timbre mesure 50 mm sur 40 et 0,7 d’épaisseur. Non dentelé, il porte la valeur d’affranchissement de 5 francs suisses.

La série a été produite à partir de 14 épicéas âgés de 120 ans environ provenant du canton d’Argovie (communes de Seon et Staufen).

Fin de l'infobox

En bref

- Plus de 30% du territoire helvétique sont couverts par la forêt. Le volume sur pied atteint 360 m3 par hectare, ce qui place la Suisse au premier rang européen (266 m3/ha pour l’Autriche par exemple).

- Sur les 10 millions de m3 de bois généré par les forêts chaque année, 7,5 millions sont utilisables par l’économie du bois. Mais seuls 3 millions le sont effectivement, alors que la consommation totale de bois en Suisse atteint 7 millions de m3.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.