Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Clariant supprime 2200 emplois

Clariant est le deuxième groupe mondial en spécialités chimiques

(Keystone)

Le groupe de spécialités chimiques bâlois Clariant veut supprimer 10% de ses effectifs d'ici à 2009. Cela se traduira par une suppression de 2200 postes au niveau mondial.

L'entreprise espère ainsi renouer avec une croissance durable, comme annoncé mardi. Clariant a plongé dans les chiffres rouges au troisième trimestre.

Concrètement, ce programme de restructuration aboutira à la fermeture de 10% des 130 sites du groupe au cours des quatre prochaines années.

L'Europe sera la plus touchée. On ne sait pas encore si ces mesures occasionneront des suppressions d'emploi en Suisse, a déclaré Walter Vaterlaus, porte-parole de Clariant.

Le groupe bâlois compte aujourd'hui 22'000 collaborateurs. Il en comptait encore 28'000 il y a trois ans. Il précise que les suppressions d'emplois s'effectueront en bonne partie via des départs naturels.

Clariant veut désormais se concentrer sur la création de valeur, a souligné son patron Jan Secher. Le groupe réduira par conséquent son portefeuille de produits d'au moins un quart.

Le secteur des coloris textiles notamment fera les frais de cette stratégie. Ces dernières années, la palette de produits offerts dans ce domaine a déjà été réduite de 3000 à 500.

Augmenter le retour sur investissements

L'entreprise estime à quelque 500 millions de francs les coûts du programme de restructuration, coûts de fermeture des sites compris. La plus grande partie, soit quelque 85%, est constituée de dépenses en cash, financées par le cash-flow opérationnel.

Ces mesures devraient permettre d'augmenter de 25% le retour sur investissement (ROI) d'ici à 2009. Ce taux escompté est supérieur à la moyenne de la branche.

Clariant espère aussi accélérer sa croissance en se concentrant sur les économies émergentes, telles que la Chine et l'Inde. Le groupe veut également investir dans la recherche et le développement. Les dépenses dans ce domaine devraient augmenter de 10%.

Méchante coupe

De son côté, le syndicat Unia s'est indigné des mesures annoncées. Il s'agit d'une «méchante coupe», a relevé Aldiko Ats, représentant régional du syndicat.

Il redoute qu'une bonne partie des suppressions d'emplois touchent la Suisse et en particulier le site de Muttenz. Le syndicat, qui a été informé de la situation par les médias, se plaint d'avoir été ignoré par Clariant. Il déplore un manque de communication.

Destructeur pour l'emploi

Comme annoncé la semaine passée, Clariant a vu son bénéfice net chuter à 108 millions de francs sur les neuf premiers mois de l'année, soit 56% de moins que durant le même période sous revue en 2005.

Sur le seul troisième trimestre, le groupe chimique bâlois a essuyé une perte de 14 millions, contre un bénéfice net de 110 millions un an plus tôt.

A l'ouverture de la bourse mardi, Clariant affichait la meilleure performance du SMI.

Selon les analystes de la banque cantonale de Zurich, les objectifs de Clariant sont réalistes. La banque Wegelin parle en revanche de processus destructeur pour l'emploi, sans effet à long terme.

swissinfo et les agences

En bref

Clariant – ex-Sandoz – produit depuis 1886 des produits chimiques et des pigments pour l'industrie textile, du cuir et du papier.

Elle est aussi active dans les secteurs pharmaceutique et agrochimique.

Le siège principal de la multinationale est à Muttenz, près de Bâle.

Le groupe emploie environ 22'000 personnes dans le monde.

Actuellement, Clariant offre aussi des prestations dans les domaine de l'ingénierie chimique, le contrôle de qualité, de sécurité, de l'environnement et de la logistique.

Fin de l'infobox

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.