Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ecrivains en chair et en os sur les quais du Léman

Par


Près de 280 auteurs participent à la deuxième édition du festival organisé à Morges.

Près de 280 auteurs participent à la deuxième édition du festival organisé à Morges.

A quelques dizaines de kilomètres de Genève et son salon qui vient de changer de président, Morges accueille cette fin de semaine un festival d’écrivains très justement baptisé Le livre sur les quais. Avec Jean d’Ormesson à la présidence d’honneur. Bleu comme le lac…

«Notre philosophie? C’est un grand mot…! L’inspiration, c’est Le livre sur la place à Nancy. On s’est proposés de transporter cette manifestation à Morges, sur les quais. Un endroit idyllique, au bord du lac, face aux montagnes.»

Voilà pour le départ d’une aventure sous chapiteau qui signe sa deuxième édition cette fin de semaine. Et qui sera poursuivie l’an prochain, assure Sylviane Friedrich, libraire à Morges et présidente de la manifestation.

«Notre démarche, c’est de proposer un grand rendez-vous populaire, gratuit, où les gens se promènent en ayant accès aux livres et surtout aux auteurs. Car il s’agit d’un salon d’auteurs. On met en avant l’auteur et ses écrits.»

De 180 à 280 cette année

Concept resté inexploré à cette échelle en Suisse jusqu’ici, Le livre sur les quais accueille cette année 280 auteurs, contre 180 l’an dernier. Essentiellement des Francophones, mais aussi, nouveauté, une poignée d'Anglophones comme Douglas Kennedy ou Hugo Hamilton. Une façon d’intégrer à la vie culturelle les nombreux anglo-saxons installés sur les bords du Lac Léman.

Et les Suisses de langue allemande ou italienne? «Nous [le festival] sommes avant tout francophones, répond Sylviane Friedrich. Mais pourquoi pas, à l’avenir, inviter une fois des Italophones, ou établir un axe vers la Suisse allemande.»

Reste qu’à moins de 50 km de Genève et son salon du livre annuel, la question de la saturation en événements livre se pose. «Genève, c’est un salon avec des éditeurs, des diffuseurs et des distributeurs. Il y a des auteurs aussi, mais ils ne sont pas mis en avant de cette manière, sans interférence entre le public et eux installés derrière des tables, avec leurs écrits, disponibles».

Ancrée dans ce monde

Pour Sylviane Friedrich, le lien avec le salon de Genève n’est pas du tout une relation de concurrence mais d’amitié. Cette semaine, hasard du calendrier, la direction du salon genevois a du reste communiqué le nom de sa nouvelle présidente après le départ précoce de l’homme de radio Patrick Ferla.

Critique littéraire à L’Hebdo, Isabelle Falconnier a été choisie «pour son ancrage dans le milieu culturel, littéraire, éditorial et journalistique romand», selon le salon de Genève. Isabelle Falconnier sera justement à Morges ce week-end pour y animer une rencontre avec la Québécoise Marie Laberge, dont la province est l’invité d’honneur cette année.

Réaction de Sylviane Friedrich à cette nomination: «C’est très bien, car c’est quelqu’un qui vient de la presse, qui connait bien la littérature. (…) Mais il est prématuré de parler de collaborations [entre les deux événements]. D’abord, elle vient d’être nommée, et je ne connais pas son programme, ensuite nous n’en avons pas parlé.»

D’Ormesson tête de proue

Le «recrutement» de Jean d’Ormesson comme président d’honneur de cette deuxième édition de Le livre sur les quais s’est fait, lui, «très facilement», indique Sylviane Friedrich. L’écrivain aux yeux de mer a certes un lien particulier avec la Suisse, où il possède une maison de famille dans la région du Lac de Morat. «Mais ce n’était pas la condition première.»

«Sont présents une centaine de Suisses mais aussi 180 Français ou Francophones. A partir de là, pourquoi pas Jean d’Ormesson? Il incarne complètement la littérature. C’est l’Académie française, et nous sommes ravis qu’il ait accepté», sourit l’organisatrice.

Le livre sur les quais fait donc apparemment un retour en grande forme. Est-ce le cas du livre lui-même en Suisse? Au-delà de la production locale des auteurs suisses, «très active», le livre ne «se porte pas trop mal. Mais nous avons un gros problème: son prix», assure la libraire.

«Nous sommes pénalisés par le différentiel de prix par rapport à la France. Et la chute de l’euro ne facilite pas le relationnel. (…) J’espère que nos diffuseurs/distributeurs vont entamer une réflexion qui fera que le prix du livre va baisser. C’est mon grand souhait. Si cela est fait, je pense que le livre continuera à se porter relativement bien.»

Le livre sur les quais

Cette deuxième édition a lieu de vendredi à dimanche à Morges, sur les bords du Lac Léman. Plus de 80 conférences, débats, rencontres et lectures auxquels participeront la plupart de ses invités sont prévus sur les quais mais aussi sur le lac, une nouveauté cette année.

Près de 280 auteurs signeront leurs derniers livres, dont une grande majorité de Francophones. Invité d’honneur cette année, le Québec, avec un douzaine d’auteurs présents.

Parmi les participants: Jean dʼOrmesson, président dʼhonneur de la manifestation, Jean-François Kahn, Malek Chebel, Daniel Picouly, Metin Arditi, Alexandre Jollien, Anne Cuneo, Bernard Comment, Marie Laberge, Douglas Kennedy, Hugo Hamilton, Zoé Valdés, Elise Turcotte, Yves Alexandre Thalmann et beaucoup d’autres.

Fin de l'infobox

Changement à Genève

Responsable des pages culturelles à L'Hebdo et rédactrice en chef adjointe du magazine, Isabelle Falconnier prend la présidence du Salon international du livre et de la presse de Genève.

La journaliste aura pour mission d'aider les organisateurs «à définir une stratégie à moyen terme», a indiqué en début de semaine la direction du salon, dont la prochaine édition se déroulera du 25 au 29 avril 2012.

Isabelle Falconnier succède à Patrick Ferla, qui a quitté la présidence une année après être entré en fonction parce qu’il n’était pas d’accord avec les orientations du salon et la latitude de travail qui lui était laissée.

Fin de l'infobox

swissinfo.ch


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×