Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Hermann Hesse, le Tessin dans la peau

Hermann Hesse admire la vue sur Lugano et ses environs (Photo: héritiers Hesse Zurich)

Hermann Hesse est une véritable institution. Prix Nobel de littérature, il est encore, 42 ans après sa mort, l’écrivain germanophone le plus lu au monde.

En 1919, à son arrivée au Tessin, Hermann Hesse n’était rien de plus que «le drôle d’Allemand au chapeau de paille».

Les traces de l’auteur de Siddharta, nous amènent à Montagnola, superbe localité de la Collina d’Oro au-dessus de Lugano.

De 1919 à 1942, cette commune tessinoise a été le dernier refuge d’Hermann Hesse. Il y est devenu célèbre.

«Ici, écrivait-il, le soleil est plus fort et plus chaud, les montagnes sont plus rouges, ici poussent les châtaigniers, la vigne, les amandiers et les figuiers. Ici les gens sont gentils et courtois…»

Naturalisé suisse en 1924, l’Allemand Hermann Hesse est arrivé à Montagnola en 1919. Il avait déjà 42 ans. L’écrivain n’a plus laissé la Collina d’Oro dont il a fait sa demeure définitive.

«La culture italienne le fascinait et il aimait le paysage et les Tessinois qu’il considérait comme des gens simples, peu dérangeants», explique à swissinfo Regina Bucher, directrice du Musée Hermann Hesse.

Le musée a été ouvert en 1997, juste à côté de la première maison de l’écrivain à Montagnola.

Le gribouilleur

«J’avais six ans quand je l’ai rencontré pour la première fois: il venait de s’installer à Montagnola», raconte Giulio Petrini, ancien buraliste postal du village, dans un CD sur la vie d’Hermann Hesse au Tessin, en vente au Musée.

Agé de bientôt 92 ans, Giulio Petrini n’a jamais quitté son village. «Il est encore en pleine forme», souligne Regina Bucher.

Pour les gosses du coin, cet étrange Allemand, réservé et rêveur à la fois, qui aimait tellement peindre, surtout en plein air dans le jardin de sa maison, était simplement ‘il paciügon’, le gribouilleur en dialecte local.

Avec les années, Giulio Petrini, un de ces gosses effrontés, est devenu le responsable de la poste du village. Et Hermann Hesse est devenu Prix Nobel de littérature.

«Il était gentil et réservé mais il me donnait un boulot fou! Il recevait des paquets, des télégrammes, énormément de lettres. Il arrivait plus de poste pour lui que pour tout le reste du village», raconte Giulio Petrini.

Dès 1946, grâce au Nobel, Hermann Hesse se fait encore plus connaître du grand public. Le bureau de poste de Montagnola doit alors acheter un nouveau chariot spécialement pour lui acheminer le courrier.

En fait, Hermann Hesse se faisait un devoir de répondre à tous ceux qui lui écrivaient. Il a ainsi rédigé plus de 35'000 lettres. Mais il n’aimait pas beaucoup être au centre de l’attention. A l’apogée de sa célébrité, il n’hésitait pas à apposer sur sa porte la pancarte «pas de visites s’il vous plaît».

Un illustre inconnu

Une vingtaine d’années plus tôt, lorsqu’il arrive dans la région, peu sûr de lui, pauvre et marqué par une vie difficile (divorce et tentative de suicide), Hermann Hesse s’installe dans un modeste appartement sans chauffage de la superbe «Casa Camuzzi», située à l’entrée de Montagnola.

«Au début, personne ne le connaissait, explique Regina Bucher. Il vendait ses aquarelles dans la cour devant la maison, il écrivait, il passait des heures au jardin et faisait de longues promenades dans le village.»

Cette habitude de vagabonder dans des paysages encore inconnus lui vaut alors le surnom d’«éternel marcheur».

Un anti-militariste

Adversaire résolu du nazisme, Hermann Hesse ainsi que ses amis Thomas Mann et Bertolt Brecht, ont fermement pris position contre l’ascension d’Adolf Hitler au pouvoir par le biais de nombreux articles publiés dans les journaux de l’époque.

Durant la guerre, l’écrivain a aidé des centaines de personnes persécutées à quitter l’Allemagne. Il en a aussi hébergés sous son toit.

Mais Hermann Hesse n’a jamais appartenu à un parti politique «Il refusait les dogmes et les visions préconçues de la réalité», souligne Mme Bucher.

Et c’est sûrement pour cet esprit indépendant qui le caractérisait qu’Hermann Hesse reste, aujourd’hui encore, un auteur très apprécié des jeunes.

100 millions d’exemplaires

Mais Hesse est aussi un personnage culte. Comme l’est son chef-d’œuvre, Siddharta, l’histoire du fils d’un riche brahmane indien, en quête du bonheur intérieur et d’un parcours non-conformiste.

«Hermann Hesse a su transmettre un message universel, valable aujourd’hui encore», estime la directrice du musée.

«Dans une société qui promet tout à quiconque, il est facile de se perdre. Il faut donc savoir reconnaître ses propres limites sans pour autant craindre d’aller de l’avant sur la route que l’on s’est choisi.»

Les livres d’Hermann Hesse ont été traduits en 60 langues et publiés à plus de 100 millions d’exemplaires.

swissinfo, Marzio Pescia, Montagnola
(Traduction et adaptation de l’italien: Gemma d’Urso)

Faits

Hermann Hesse est l’auteur germanophone le plus lu et traduit au monde.
Il a passé les dernières 43 années de sa vie à Montagnola (TI).
Il repose dans le cimetière de cette localité, qui est devenu un lieu de pèlerinage.

Fin de l'infobox

En bref

- Hermann Hesse naît le 2 juillet 1877 à Calw, dans le sud de l’Allemagne.

- De 1899 à 1903, il travaille comme libraire à Bâle. Il se fait connaître avec son récit Peter Camenzind.

- A l’avènement de la première guerre mondiale, Hermann Hesse se lance dans une véritable croisade pacifiste. La presse allemande parle de lui comme d’un «traître à la patrie».

- En 1919, il s’installe à Montagnola (TI) où il se met à la peinture. C'est là qu'il écrit Siddharta, son livre le plus connu, et plusieurs autres oeuvres qui deviendront célèbres.

- En 1924, il obtient la nationalité suisse.

- En 1946, il reçoit le Prix Nobel de littérature.

- Hermann Hesse meurt à Montagnola le 9 août 1962.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×