Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Innsbruck

L'Arc de triomphe et Maria-Theresienstrasse: c'est ici que sera aménagé l'espace pour le public de l'Euro, qui pourra accueillir jusqu'à 100'000 visiteurs.

(Keystone)

Quand le «Petit toit d'or» côtoie une architecture d'avant-garde, que la culotte de cuir n'est pas incompatible avec le smoking, et qu'un dialecte des plus archaïques n'empêche pas l'ouverture sur le monde... on est à Innsbruck, qui revendique ses contrastes.

Une perspective vertigineuse et pour le moins macabre: vous êtes au sommet du tremplin de Bergisel et vous vous mettez un instant dans la peau d'un sauteur à skis en train de prendre de la vitesse sur les deux rails étroits, juste avant de s'élancer dans le vide. La vue plongeante qui s'ouvre alors à vous est un... cimetière.

La saison de ski est terminée, mais le cadre exceptionnel du stade de saut à ski demeure. A quelques minutes du centre de la ville, la célèbre arène conçue par l'architecte irakienne Zaha Hadid sera transformée durant l'Euro 08 en espace public permettant à quelque 15'000 supporters de suivre les rencontres sur un écran géant dans un décor unique.

«Nous nous considérons comme le cœur de l'Euro 2008, puisque Bâle et Vienne se trouvent depuis ici à égale distance», constate fièrement Christoph Platzgummer, maire adjoint et président du comité local d'organisation de l'Euro 2008.

Panoramas et Euro 2008

La VIP-Public-Viewing-Arena au dessus du Seegrube, à 2000 mètres d'altitude offre aussi un panorama remarquable sur les Alpes italiennes, sur Innsbruck, la vallée de l'Inn.

Un lieu que l'on atteint en empruntant le chemin de fer du Hungerburg à l'allure avant-gardiste, qui amène les visiteurs à la station du funiculaire en passant par le zoo alpin. «En 25 minutes, nous vous amenons du centre ville à 2000 mètres d'altitude», explique Christoph Platzgummer.

La troisième zone d'accueil pour supporters se trouve dans la vieille ville et a une capacité de 100'000 personnes.

Les 10, 14 et 18 juin se dérouleront trois jeux du groupe D dans le stade de Tivoli agrandi pour l'occasion grâce à un financement de l'UEFA. 30'000 supporters pourront y prendre place. «Après l'Euro, le stade sera reconstruit», explique Bettina Regensburger, sa directrice. «Le stade serait surdimensionné pour les matches du FC Tyrol et le championnat autrichien.»

Droit et fiable

«Le Tyrolien est droit et fiable. Il réfléchit donc deux fois à ce qu'il va faire ou dire, mais ensuite il ne revient pas en arrière. Et une fois qu'il s'est enthousiasmé pour quelque chose, il peut aplanir des montagnes», déclare Christoph Platzgummer.

Depuis toujours, le Tyrol est marqué par le contraste entre le Haut et le Bas-Tyrol. «Le montagnard du Haut est quelqu'un qui, typiquement, n'est pas très bavard, qui a dû toujours se battre face à une vie rude, faite de renoncements. Le Tyrolien du Bas est plus ouvert et plus proche de son voisin bavarois», constate quant à elle Monika Frenzel, présidente de l'association «Per Pedes Tirol», qui propose des visites guidées thématiques.

«A mi-chemin entre le Haut et le Bas-Tyrol, Innsbruck est une ville ouverte sur le monde. Le tyrolien 'typique' n'y court pas les rues.»

Légendaire hospitalité

La ville est aussi célèbre pour ses spécialités gastronomiques: les «Knödel» au lard, les «spätzle» (sorte de pâtes) au fromage, les spécialités de gibier et de champignons sont quelques-uns des plats tyroliens que l'on déguste dans les nombreuses auberges typiques de la cité des bords de l'Inn.

Le tout, bien sûr, est arrosé d'une bière ou d'un verre de vin du Tyrol du sud voisin, connu pour son nectar savoureux et donc pas innocent.

L'hospitalité tyrolienne est légendaire. Mais l'on n'a pas pour autant l'impression que les Tyroliens se mettent à plat ventre devant les touristes. Et l'on ne sent que très rarement le célèbre esprit «mordant» des Viennois.

Hier et aujourd'hui

Innsbruck est incontestablement marquée par son passé d'ancienne capitale des Habsbourg, dont le «Petit Toit d'or» est le vestige architectural le plus célèbre.

Le magnifique oriel, coiffé d'un toit recouvert de 2657 plaques de cuivres dorées à la feuille, qui trône au milieu de la vieille ville d'Innsbruck, a été construit aux environs de 1500 par l'empereur Maximilien. Il reste aujourd'hui l'attraction numéro un de la ville.

Mais on ne doit à aucun prix manquer la Hofkirche avec le tombeau de Maximilien Ier et sa pompeuse architecture. Aujourd'hui encore, 28 statues de bronze grandeur nature, représentant des figures héroïques et légendaires, veillent sur la tombe ornée de reliefs, dont deux sont de la main d'Albrecht Dürer.

L'architecture moderne compte aussi ses joyaux comme le tremplin de Bergisel et le chemin de fer du Hungerburg que l'on doit à l'architecte Zaha Hadid comme le nouveau complexe de l'hôtel de ville de l'architecte français Dominique Perrault sont des exemples d'une architecture d'avant-garde qui confère à cette ville chargée d'histoire une note de modernisme et de d'ouverture sur l'avenir.

swissinfo, Etienne Strebel à Innsbruck
(Traduction de l'allemand: Bertrand Baumann)

INNSBRUCK

Innsbruck est la capitale du Tyrol, l'un des Länder autrichiens.

Avec près de 120'000 habitants, Innsbruck est après Vienne, Graz, Linz et Salzburg la 5e plus grande ville d'Autriche.

Près de 190'000 personnes vivent dans l'agglomération, auxquelles s'ajoutent 30'000 étudiants.

Chaque jour, près de 3000 touristes passent une nuit à Innsbruck.

Fin de l'infobox

L'Euro 2008 à Innsbruck

Les matchs du Groupe D se dérouleront dans le stade de Tivoli, qui accueillera 30.000 spectateurs pour l'occasion.

10.06: Espagne – Russie
14. 06: Suède – Espagne
18.06: Russie – Suède

Les autres lieux qui accueilleront le public seront le tremplin de Bergisel, la VIP-Public-Viewing-Arena au dessus du Seegrube, et une zone d'accueil pour supporters dans la vieille ville, avec une capacité de 100'000 personnes.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×