Knut & Silvy ont distillé leur mélancolie à Paléo

Trois membres du groupe Knut et Silvy. swissinfo.ch

Pour la deuxième fois à Nyon, le groupe bâlois commence à sortir de la confidentialité. Leur pop décalée séduit particulièrement les Suisses romands.

Ce contenu a été publié le 26 juillet 2000 - 19:00

Habitués des petites scènes, les membres de Knut & Silvy ne cachaient pas leur léger vertige à jouer mardi au Paléo. Leur style intimiste et minimaliste, le ton franchement désespéré de la plupart de leurs chansons ne sont pas faits pour soulever les foules.

Mais le public de Paléo n'a pas boudé leur prestation de mardi. Comme le précise Sylvia Buonvicini, les Suisses romands semblent même les apprécier davantage que leurs compatriotes de Suisse allemande. «Certains alémaniques pensent d'ailleurs que nous sommes un groupe de Suisse romande», rigole la chanteuse du groupe.

Paléo leur offre en tout cas une opportunité d'élargir un public encore confidentiel. Créé en 1989 par les bâlois Sylvia Buonvicini et Knut Jensen, le groupe s'est rodé durant six ans à travers des concerts. Ensuite seulement, le groupe a fait le saut du disque en produisant trois albums à ce jour.

Leur dernière production intitulée «Visit» égrène une pop qui rappelle la noirceur du mythique Velvet underground. Pourtant le groupe refuse d'être catalogué. Sylvia Buonvicini précise leur démarche: «Nous n'avons pas de message particulier à faire passer. Nous cherchons plutôt à traduire la vie dans toute sa complexité».

Le batteur du groupe Hans Ulrich renchérit: «Aujourd'hui, il est facile de ne pas avoir de style, car il y en a tellement à disposition!»

La nouveauté à tout prix n'est donc pas la priorité de Knut & Silvy. Trafiquant des sons sur leur ordinateur, triturant leur guitare électrique, les Bâlois évoquent leur vie quotidienne en revisitant un son déjà connu. Une démarche typique d'une bonne partie des groupes actuels, en Suisse comme ailleurs.

Frédéric Burnand

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article