L'Abbaye de Saint-Gall à Athènes

Le Musée byzantin d'Athènes ouvre ses portes aux trésors de Saint-Gall. SP

La Suisse, et particulièrement l'Abbaye de Saint-Gall, sont actuellement à l'honneur en Grèce.

Ce contenu a été publié le 12 décembre 2001 - 10:37

Outre la publication d'un livre de photos du début du siècle, signées Frédéric Boisonnas (Editions Giannis Dimou) et une exposition sur l'âge d'or de Byzance à laquelle un musée lausannois participe, l'Abbaye de St Gall expose ses trésors au Musée Byzantin d'Athènes.

Ces trésors médiévaux sont une première en Grèce car, pour cause d'occupation ottomane pendant ces mêmes époques, l'art médiéval romain et gothique reste méconnu pour le grand public grec.

L'efflorescence d'une culture diversifiée

Selon l'ambassadrice suisse à Athènes Maria Luisa Carboni, qui préface le magnifique catalogue de l'exposition rédigé par le professeur Werner Vogler, «l'exposition rend compte à sa manière de l'efflorescence d'une culture très diversifiée».

Pour des raisons de sécurité, l'exposition est constituée majoritairement de copies de haute qualité. Parmi les pièces présentées, des manuels didactiques, documents juridiques, plans, dessins, maquettes, portraits, manuscrits, sceaux et reliures ouvragées. Le choix des documents a été réalisé par Werner Vogler, lequel a d'ailleurs donné une conférence très suivie à propos de cette exposition à la Fondation Nationale de recherche.

Pour le conservateur du Musée Byzantin, le professeur Chryssos, «cette exposition est le complément rêvé à la superbe exposition sur l'influence de Byzance dans le monde, qui a lieu également dans le Musée byzantin». Ce sont environ 4000 élèves, du niveau primaire à celui du bac, qui vont visiter cette exposition.

L'exposition saint-galloise parcourt le monde depuis des années et c'est justement en Grèce qu'elle se termine. Après Athènes, elle doit encore se rendre à Salonique jusqu'en février 2002, où se tiennent également, dans deux musées différents, des expositions sur Byzance.

Angélique Kourounis, Athènes

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article