Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Bondy Blog essaime de la banlieue à Neuilly

Neuilly et Bondy se rencontrent plus facilement sur un blog que dans la réalité.

Le Bondy Blog, créé par des journalistes suisses lors des émeutes de 2005 dans les banlieues françaises, est devenu un phénomène médiatique en France, racontant la vie des quartiers populaires. Reportage.

Suite de l'aventure: les blogueurs de Bondy ouvrent une succursale dans la banlieue dorée la plus emblématique du pays: le Neuilly Bondy Blog.

- «J'ai pas bien compris, vous êtes qui?»

- «C'est un nouveau média, qui parle de Neuilly, des habitants de Neuilly, de leur vie quotidienne. Ça m'intéresserait de vous interviewer, je vous laisse mes coordonnées.»

A l'interlocuteur, pas encore convaincu, Blaise Hofmann tend un petit morceau de papier blanc, visiblement imprimé à la va vite, avec l'adresse du Neuilly Bondy Blog et son numéro de téléphone.

Le blog se nourrit avant tout de rencontres. Celle de cette concierge espagnole, par exemple, qui explique comment s'organise le «trafic» des loges: jusqu'à 3000 euros payés au gardien sortant pour obtenir sa place. Ou une rencontre plus inattendue avec deux jeunes racketteurs, qui attendent trois fois par semaine à la sortie du lycée le plus chic de la ville pour «gratter» deux euros aux élèves. «Souvent, ils ont peur, ils donnent. On se fait facile 20 euros de l'heure», racontent-ils au journaliste.

Dans un fast-food pour le wifi

Blaise Hofmann ne connaissait rien à Neuilly. Et pour cause, ce jeune homme parfois prof, parfois journaliste, est lausannois.

«C'est un clin d'œil au Bondy blog, qui a débuté avec des Suisses. Après moi, ce seront des Bondynois. De toute façon, l'important, ce n'est pas d'être de banlieue ou d'être suisse, mais d'avoir un regard frais sur ce qu'on observe», souligne l'intéressé.

Toute la journée, il se balade donc dans Neuilly, à la recherche d'histoires, avec son ordinateur portable sur le dos. Son bureau? C'est le McDo. Les voisins de sa colocataire neuilléenne ayant refusé de lui donner leur code wifi, le journaliste s'est réfugié dans un fast-food pour avoir accès à une connexion internet.

Pendant longtemps...Nicolas Sarkozy

Le Bondy Blog qui s'installe à Neuilly, c'est la France des cités qui investit la France des nantis. Neuilly est souvent décrite comme le «ghetto du gotha», l'univers clos du pouvoir et de l'argent.

La commune, qui est l'une des plus riches de France, est aussi celle qui compte le moins de logements sociaux du pays. Chefs d'entreprises, stars du showbiz et bonne bourgeoisie vivent ici.

Dans la rue, les ados portent parfois pour plusieurs milliers d'euros de vêtements. «Il y a vraiment un look 'Neuilly', les filles s'habillent toutes pareil: jeans slim et sac à main», témoigne Jessica Di Benigno, une jeune Américaine de 16 ans, installée depuis deux ans à Neuilly.

Pendant longtemps, Nicolas Sarkozy a régné au sommet de ce petit monde. Maire de Neuilly pendant plus de 20 ans, il en avait fait son fief politique.

Aussi des clichés

«A travers Neuilly, on veut raconter la France qui s'endort tranquillement – l'ouest parisien. Mais aussi montrer que tous ne sont pas riches: il y a les employés du McDonald, les femmes qui se lèvent tôt pour faire des ménages», relativise Nordine Nabili, rédacteur en chef du Bondy Blog.

Parce que Neuilly – comme les banlieues défavorisées, dans un tout autre registre – souffre de ses clichés. La ville n'apparaît dans les médias qu'à travers deux rubriques – les people et la politique.

«Les Parsiens qui n'ont jamais mis les pieds à Bondy ou dans le 9-3 [département de Seine-St-Denis, le plus pauvre de la région], ne sont pas allés non plus à Neuilly», explique Blaise Hofmann.

Se moquer gentiment

Du coup, après quelques semaines, le site du Neuilly Blog reçoit environ 500 visites par jour, une bonne moyenne pour un nouveau blog. Et les Neuilléens, qui ne s'étaient jamais intéressés au Bondy Blog, saluent l'effort de parler de leur ville sans la caricaturer.

«Neuilly, c'était important en contrepoint de Bondy. Dès février 2006, lorsque nous avons formé les huit premiers blogueurs, nous avons imaginé (en souriant beaucoup) que nous allions parfois en faire des 'envoyés spéciaux' à Paris, pour se moquer gentiment des envoyés spéciaux des grandes rédactions qui débarquent en banlieue avec leurs gilets à poche et chaussures Caterpillar», se souvient Serge Michel, l'un des journalistes suisses à la base du Bondy Blog et de ses petits frères.

Des Neuilléens pas bavards

Bloguer à Neuilly s'avère plus difficile qu'à Bondy. Blaise Hofmann attend dans un couloir vide de la maison des associations. Il avait rendez-vous quinze minutes plus tôt avec le président de l'association portugaise, «à moins qu'il ne me pose un lapin, comme les autres.»

Le jeune homme s'explique: «Les gens sont très gentils, par ici. Ils disent presque toujours 'oui' quand on veut les interviewer. Mais après, leur secrétaire rappelle pour dire que finalement, non, ce n'est pas une bonne idée, leur patron étant connu à Neuilly.»

Et quand les lecteurs se plaignent sur le blog qu'il ne donne la parole qu'à des habitants mécontents, il s'excuse: «Les vrais Neuilléens sont difficiles à rencontrer: je ne vois que des nouveaux arrivants. Ceux qui sont là n'ont pas envie de parler de leur quotidien. Il ont des exigences de discrétion, de vie privée, comme s'il y avait des marges à ne pas dépasser».

Pour l'instant, un premier contact a été établi entre la banlieue pourrie et la banlieue dorée: Idir Hocini, le blogueur bondynois qui prend la relève de Blaise Hofmann, cherchait une chambre sur place. En quelques jours, il a trouvé. Grâce à une annonce «Cherche lit à Neuilly» postée sur le blog.

swissinfo, Miyuki Droz Aramaki, Paris

De l'Hebdo à une équipe bondynoise

Le Bondy Blog est né en novembre 2005, quand des journalistes du magazine romand l'Hebdo se sont installés à tour de rôle à Bondy, dans le département de Seine-St-Denis, où avaient débuté les émeutes de banlieue et ont commencé à raconter quotidiennement ce qu'ils voyaient.

Trois mois plus tard, ils ont remis le blog entre les mains d'une équipe bondynoise, composée de jeunes journalistes-blogueurs et d'une équipe d'encadrement locale.

Le Bondy Blog a été le 3ème blog politique le plus visité au cours de la campagne présidentielle de 2007, avec 200'000 visiteurs par mois en moyenne.

Il se finance grâce à divers partenariats, en ce moment avec le site du journal gratuit 20minutes.fr.

En janvier 2008, le Bondy Blog a ouvert deux antennes, l'une à Neuilly et l'autre à Marseille, qui travaillent de manière indépendante.

Fin de l'infobox

Neuilly-sur-Seine

Neuilly-sur-Seine est une commune de 60'000 habitants, dans le nord-ouest parisien. C'est l'une des villes les plus riches du pays, avec plus de 20% des foyers assujettis à l'impôt sur la fortune (contre 1,3% dans le reste de la France).

A 6552€ le mètre carré en moyenne, c'est la ville la plus chère d'Ile-de-France.

Sa population est réputée pour être très conservatrice. Entre 1983 et 2002, elle a eu Nicolas Sarkozy pour maire. Un maire apprécié, vu qu'en 2007, les Neuilléens ont voté à 87% en sa faveur au 2ème tour de l'élection présidentielle.

Un grand nombre de personnalités habitent ou ont habité à Neuilly, dont Patrick Poivre d'Arvor, Lara Fabian, Bernard-Henri Lévy, mais aussi Albert Cohen ou Charles Baudelaire.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×