Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Prix Schiller à José-Flore Tappy

Le Prix Schiller encourage la littérature dans toutes les régions linguistiques.

(Keystone)

Parmi six lauréats suisses, la poétesse lausannoise José-Flore Tappy est récompensée cette année pour son dernier recueil et l'ensemble de son œuvre.

Comme chaque année, la fondation Schiller Suisse récompense des auteurs issus des quatre régions linguistiques. Il sera décerné lors des Journées littéraires de Soleure.

La Fondation Schiller Suisse est la seule institution qui décerne des prix à des auteurs des quatre régions linguistiques. Cette année, elle a couronné six auteurs d'un prix de 10'000 francs chacun.

Chez les francophones, c'est José-Flore Tappy qui a été récompensée pour «Hangars», son dernier recueil. Le jury a salué «l'intensité, la beauté, vibrante et douloureuse» de sa poésie.

Née en 1954 à Lausanne, José-Flore Tappy a publié plusieurs recueils poétiques depuis 1983 ainsi que des traductions de poètes alémaniques, russes et latino-américain.

Auteur d'études sur des écrivains romands et latino-américains, elle est collaboratrice scientifique au Centre de recherches sur les lettres romandes de l'Université de Lausanne, dans l'édition de textes à partir d'archives littéraires.

Les Alémaniques Hürlimann, Haller

Outre-Sarine, le Zougois Thomas Hürlimann (57 ans) a été récompensé pour «Vierzig Rosen» (quarante roses), un «hommage non dépourvu de critique» à sa mère et son «histoire miraculeuse d'une famille juive».

Le deuxième auteur suisse allemand distingué est l'Argovien Christian Haller (1943) pour sa «Trilogie des Erinnerns» (trilogie du souvenir), achevée en 2006 avec «Die besseren Zeiten» (les temps meilleurs). Une œuvre qui «rend visible l'histoire politique et économique de la Suisse sur près d'un siècle», précise le jury.

Les Latins aussi

Le prix Schiller pour la littérature italophone est partagé cette année entre Pietro De Marchi et Gilberto Isella, respectivement auteurs de «Replica», recueil de vers et de poèmes en prose, ainsi que de «Corridoio polare».

Enfin du côté du rhéto-romanche, Leo Tuor (47 ans) voit également son travail récompensé pour «Settembrini – Veta e meinis», un ouvrage «insolite, intelligent et des plus divertissants» dont le héros est un chasseur, «cette espèce alpine si particulière décrite sans pitié mais avec beaucoup d'humour».

Les six prix seront décernés cette année le 17 mai lors des Journées littéraires de Soleure.

swissinfo et les agences

Fondation Schiller

La Fondation Schiller Suisse a été créée en 1905 à Zurich, pour marquer le 100e anniversaire de la mort de Friedrich Schiller.

Le prix Schiller est le plus ancien prix littéraire helvétique et la seule récompense nationale.

La Fondation récompense chaque année «des œuvres importantes de poésie suisse» et décerne tous les quatre ans son Grand Prix à un «écrivain suisse de talent».

Le Ministère suisse de l'Intérieur nomme les 11 à 15 membres du conseil de fondation pour quatre ans.

Le dernier lauréat romand du Grand Prix a été Maurice Chappaz en 1997.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×