Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Recensement de 2000 en Pays cadien



Le français le plus inattendu se glisse sur les panneaux louisianais.

Le français le plus inattendu se glisse sur les panneaux louisianais.

Avocat, David-Emile Marcantel est aussi un passionné de musique (Radio Louisiane sur le web, c’est lui) et de langue cadienne. Son savoureux récit du recensement de 2000 vaut le détour…

Mon garçon, t'es joliment jeune. Ti connais pas encore que les Amaricains aimont beaucoup plusse les cocodris que les Cadjins. Ein cocodri, ça compte pour quèque choge à Washington. Mais ein Cadjin ? Y z'ont jamais attendu parler de nous-aut'. Y diriont, «Ein Cadjin, quoi c'est ça ?»

Y semble que la dernière fois la compteuse de monde a pris le mauvais chemin par accident et elle a arrivée drète devant ma cabane à mon. Alle était tout surprise! A m'a dit, «Qu'est-ce que vous faites là ?» J'ai dit, «Madame, j'sus après piocher dans mon jardin.»

Alle a sorti sa liste de questions. A dit, «Est-ce que vous êtes américain?» «Ben non», j'y ai dit, «les Amaricains, ça reste au nord des Avoyelles, pis dans les aut' états, pas par icitte».

Alle était tout contente. A dit, «Que c'est magnifique! J'ai découvert une minorité». A dit, «Vous allez avoir droit à toutes sortes de privilèges. Je vais vous lire la liste des minorités reconnues par les États-Unis. Vous n'avez qu'à choisir. Est-ce que vous êtes Noir?» J'ai dit «Non». «Chinois?» «Non.» «Mexicain?» «Non.» «Puerto Ricain?» «Non.» Amérindien?» «Non, j'ai jamais attendu parler de cette qualité de monde-là.»

«Been, a dit, c'est la fin de la liste. Alors nous n’êtes pas une minorité reconnue!» J'ai dit, «Madame, ti veux dire par ça que tous les Cadjins se ressemblont?» A dit, «Non, je veux dire que vous n'êtes pas une minorité. Que diable êtes-vous alors ?» J'ai dit, «Madame, à Bayou St-Pierre, tout le monde est Cadjin, Acadien». A dit, «Non, pas possible. Ce n'est pas sur la liste. Le gouvernement fédédral à Washington n'a jamais entendu parler de vous».

Pensez donc ! On est icitte en Louisiane depuis au-dessus de deux siècles et y z'ont jamais entendu parler de nous-aut. Le gouvernement envouaye le C.I.A. tout partout dans le monde pour sa'oir quoi-ce qui se passe, mais y z'ont jamais fouillé assez à Bayou St-Pierre pour nous découvert.

Alle a recommencé avec ses questions. A dit, «Es-ce que vous parlez une langue étrangère?» J'ai dit, «Ouais, l'Amaricain». «Est-ce que vous êtes en Amérique depuis longtemps?» «Ouais, on est en Louisiane depuis au-dessus de deux sièc, mais on est en Amarique depuis plus de 396 ans. On était en Amarique avant les Amaricains». A dit, «Quoi, vous étiez en Amérique avant les Américains?» «Ouais, j'ai dit, en Acadie».

Alors, a dit «il n'y a plus de question. Je sais maintenant exactement ce que vous êtes. Vous êtes des sauvages!» J'ai dit, «Ouais, madame, asteur je connais exactement ça que t'es, toi itou. T'es eine couillonne!»

Le français en Louisiane, de l’interdiction au renouveau

1861-1865: La Guerre de Sécession laisse la Louisiane en ruine. Le Général nordiste Butler désire punir les Louisianais pour s`être alliés avec les Confédérés en interdisant l`utilisation du français dans les activités publiques.

1915: Suppression de la langue française dans les écoles. Les enfants sont punis quand ils parlent français.

1921: La Constitution louisianaise interdit l’usage de toute autre langue que l`anglais.

1968: Création du CODOFIL. L’année suivante arrivent les premiers enseignants français et québécois.

1971: Le premier gouverneur francophone du vingtième siècle, Edwin Edwards, est élu.

1994: L’Université de Louisiane à Lafayette commence le premier programme de doctorat en Études Francophones en Amérique du Nord.

1997: Pour la première fois, la Louisiane participe au Sommet de la Francophonie (au Vietnam).

Fin de l'infobox

Radio Louisiane


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×