Navigation

Les Francofolies prennent de l’altitude

Les Francofolies se paient une bouffée de grand air: leur version helvétique se tiendra du 13 au 15 avril à Nendaz, dans les Alpes valaisannes.

Ce contenu a été publié le 11 avril 2000 - 09:12

Les Francofolies se paient une bouffée de grand air: leur version helvétique se tiendra du 13 au 15 avril à Nendaz, dans les Alpes valaisannes.

A l'origine des «Francofolies», un homme: Jean-Louis Foulquier, animateur de radio et passionné de chanson, qui créa ce festival à La Rochelle en 1985. La programmation voulue par Foulquier se caractérise par le fait que les artistes sont liés à la francophonie mais surtout qu'ils soient des gens de scène, des gens qui, «devant un public, arrive à y mettre de la rage, de la sueur, de l'émotion...»

La Rochelle essaima... Il y eut dès 1994 les Francofolies de Spa, en Belgique, puis celles de Montréal, au Canada. L'automne prochain naîtront celles de Berlin, et cette semaine, c'est donc les chalets de Nendaz qui vibreront à la chanson française. Et précisons que malgré le label «Francofolies», l’autonomie est de mise puisque chaque lieu possède sa propre structure, sa propre organisation.

Les premières Francofolies helvétiques auraient dû se tenir en février dernier. Mais les intempéries d'alors entraînèrent leur annulation, à la dernière minute. Une édition « remplacement», plus modeste que prévue, eut lieu en octobre. Et en trois soirées, world, hip-hop et celtique, ce fut tout de même 6500 personnes qui suivirent ce premier rendez-vous alpin.

Cette année, l'affiche est moins métissée, mais néanmoins variée. Chanson avec un C majuscule jeudi soir, lorsque se succéderont le Belge Pierre Rapsat, le Québecquois Richard Desjardins et les 100'000 volts, intacts, de Gilbert Bécaud. Vendredi sera reggae avec Djama, rock dur avec Dolly et les jeunes Suissesses de Skirt, rock tendre avec David Halliday, le fils de qui vous savez. Et puis samedi, la chanteuse haut-valaisanne Sina ouvrira le bal qui sera ensuite mené par les voix rugueuses de Fred Blondin et de Patricia Kaas (photo).

A noter également que, dans la station valaisanne, deux scènes sont déjà en activité depuis lundi. L'une d'elles accueille une quinzaine de découvertes suisses, belges et françaises qui participent à un concours «tremplin».

Bernard Léchot

Francofolies 2000: Nendaz (13 au 15 avril), La Rochelle (10-15 juillet), Spa (19 au 23 juillet), Berlin (8-9 septembre)

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.