Marcia Hafif: géométrie et luminosité

Marcia Hafif, peinture, détail. Mamco, Genève

Les "Italian Paintings, 1961-1969" de l'artiste californienne Marcia Hafif sont faites pour réconcilier le public avec l'abstraction: tant leurs couleurs que leurs motifs sont une fête pour le regard. A découvrir en ce moment à Genève.

Ce contenu a été publié le 14 mars 2001 - 10:54

Parmi les nouvelles présentations réunies au Mamco à Genève sous le titre de «Vivement 2002, 4e épisode», l'exposition des «peintures italiennes» de Marcia Hafif occupe tout le quatrième étage. Née en 1929, l'artiste californienne a vécu à Rome dans les années soixante et y a réalisé une série de peintures abstraites, fondées sur une symétrie résultant d'un accident: suite à un poignet cassé, Marcia Hafif est devenue peu ou prou ambidextre.

Cinquante peintures à l'huile, à la couleur acrylique ou à la laque, ainsi qu'une centaine de dessins, documentent cette période particulière de l'œuvre. L'abstraction et l'utilisation dynamique de la couleur pure n'en laissent pas moins la place au motif: des formes anthropomorphiques, sensuelles, évoluent de tableau en tableau, se combinent et se répondent. La couleur elle-même est «datée»: douce et lumineuse à la fois, très «pop» et très jouissive, jamais franche et toujours caressante.

«Préhistoire de son évolution vers le monochrome», la peinture italienne de Marcia Hafif flirte avec la figuration, amène le spectateur à associer les formes à des objets quotidiens ou à des parties du corps. En référence avec le contexte de leur création, les toiles peuvent évoquer l'architecture romaine, les publicités visibles dans une grande ville, la géométrie de l'espace urbain. Mais la recherche de l'équilibre parfait entre la forme et le fond dénote le purisme de l'artiste, son minimalisme croissant.

Laurence Chauvy

A voir au Mamco (rue des Vieux-Grenadiers 10, Genève, tél. 022/320 61 22) jusqu'au 29 avril.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article