Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Marionnettes du monde

Deux personnages de la Collection internationale de la marionnette Voigt

Le Musée Neuhaus de Bienne présente 300 marionnettes d'Inde, de Chine, de Java, de Turquie et d'Europe. Ces Guignol, Pulcinella et autres silhouettes de théâtre d'ombres, proviennent essentiellement de la collection Voigt.

C'est une collection riche de 600 marionnettes d'une vingtaine de pays, la Collection internationale de marionnettes Voigt, que présente aujourd'hui le Musée Neuhaus de Bienne. 300 pièces sont exposées, dont certaines proviennent d'autres collections, en particulier du Musée suisse de la marionnette de Fribourg.

Devenue une fondation, de manière à préserver son intégrité, la collection Voigt se cherche un lieu. En attendant d'accéder à l'ensemble, on découvrira un choix de ces marionnettes à fils, à gaine ou à tige, telles que les met en scène le musée biennois.

L'accent a été mis par le collectionneur, Ekhard Voigt, sur l'usage spectaculaire de ces poupées, dans différents pays du monde. Il s'agit de marionnettes de théâtre, théâtre d'ombres ou simple théâtre de marionnettes, en Asie, en Europe de l'Est, mais aussi en France et en Allemagne, et en Suisse. L'artiste tisserande Elsi Giauque, assistée de son époux, le peintre Fernand Giauque, avait ainsi créé d'impressionnantes marionnettes pour «L'Histoire du soldat» de Ramuz.

Le raffinement et l'expressivité des visages de bois ou de papier mâché rendent vivante la visite, en dépit de l'immobilité des marionnettes. Comme le dit cette phrase citée en exergue, «ce que les poupées peuvent exprimer, un comédien ne le peut pas, car sa présence humaine agit comme un filtre qui opacifie le rêve».

Regroupées par régions, l'Asie, où de tels spectacles restent fort prisés des adultes comme des enfants, occupant la place d'honneur, les marionnettes font l'objet d'une séduisante mise en scène. Seule la clarté des indications de dates et de lieux laisse à désirer - et ceci est valable pour toutes les salles du Musée Neuhaus, dédié à l'art et à l'histoire des XIXe et XXe siècles en Suisse romande.

Laurence Chauvy

(Musée Neuhaus, Bienne, tél. 032/ 328 70 30/31)

×