Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mille millions de mille sabords! La «Castafiore»!

Bienvenue à Moulinsart! (photo SP)

A Genève, le metteur en scène Dominique Catton reprend «Les bijoux de la Castafiore» dans son Théâtre Am Stram Gram, un spectacle créé en 2001.

Adaptée pour la première fois à la scène, cette aventure signée Hergé sera bientôt donnée en Belgique, à l'occasion du 75e anniversaire de Tintin.

En Belgique, il va certainement faire des jaloux, Dominique Catton. Le metteur en scène et directeur du Théâtre Am Stram Gram, à Genève, se rend justement avec son équipe artistique à Bruxelles, le 14 janvier.

Il y donnera une conférence de presse pour annoncer l'arrivée de la... Castafiore sur la scène belge. Et là-bas, dans le pays de Tintin, il n'échappera pas à cette question: comment lui, le Suisse, a-t-il obtenu l'autorisation, la seule à ce jour, d'adapter au théâtre «Les bijoux de la Castafiore»?

«On peut en discuter!»

Catton avoue en riant qu'il ne répondra pas à cette question. Il en laissera la charge à la Fondation Hergé qui lui a accordé les droits d'adaptation de l'album, par miracle. Par miracle? Vous plaisantez. Cela tient plutôt de la récompense.

«La Fondation Hergé possède une résidence secondaire en Suisse romande, raconte Dominique Catton. Un jour, j'ai reçu la visite de l'un de ses représentants, venu voir «La belle et la bête» que je montais à Am Stram Gram. Il en est sorti fasciné.

J'en ai profité pour lui parler alors de mon désir de mettre en scène «Les bijoux de la Castafiore», un rêve que je caressais depuis l'adolescence. Il m'a répondu: on peut en discuter».

Quelque temps plus tard, le rêve est devenu réalité; et la bande dessinée, scène animée. Au bout du compte, un succès retentissant.

Rayonnement exceptionnel

Créés en 2001 au Théâtre Am Stram Gram, «Les bijoux» ont, depuis, été repris plusieurs fois, réunissant 28'000 spectateurs à Genève (où le spectacle sera de nouveau à l'affiche à partir du 10 janvier), et 35'000 en France, lors d'une tournée l'an dernier.

A compter du 13 février, 30'000 spectateurs sont attendus à Louvain-la-Neuve (Belgique) où ces «Bijoux» brilleront durant cinq semaines, à l'occasion du 75e anniversaire de la naissance de Tintin.

Pour Dominique Catton, cette réussite constitue un moment historique dans son parcours artistique. Elle apporte, par ailleurs, un rayonnement exceptionnel à son théâtre, considéré parmi les trois meilleures scènes européennes pour le jeune public.

Moulinsart reconstitué

Avec l'aide de Christiane Suter, qui cosigne la mise en scène, de Gilles Lambert (décor) et de Jean-Philippe Roy (lumières), Dominique Catton a reconstitué à l'identique l'intérieur du château de Moulinsart, lieu de l'action des «Bijoux».

Grâce à une scénographie d'autant plus astucieuse qu'elle sait cacher quelque 400 effets de théâtre, le spectacle libère l'ardeur surréaliste, la folie douce et l'effroi d'Hergé.

Seize comédiens de haut vol (dont Khatia Marquis/la Castafiore, Joël Waefler/Tintin, Dominique Catton/Haddock, Nicolas Rinuy/Tournesol...) donnent souffle à une aventure jusque là prisonnière d'un album.

swissinfo/Ghania Adamo

«Les bijoux de la Castafiore», Genève, Théâtre Am Stram Gram. Du 10 janvier au 1er février. Le spectacle est complet.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×