Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Neuf Suisses sur dix lisent un journal

La Suisse est un des pays qui compte le plus de journaux par habitant.

(Keystone)

Le gratuit «20 Minuten» conforte sa position de leader sur le marché alémanique et suisse des quotidiens. Le journal payant «Le Matin» demeure le favori des Romands.

Selon l'étude de l'Institut de recherches et d'études de médias publicitaires (REMP) publiée mardi, plus de 90% de la population lit plus ou moins régulièrement un journal.

Les Suisses continuent à lire beaucoup de journaux et de magazines et le lectorat de la presse est, dans l'ensemble, très stable depuis 2000.

C'est ce qu'a indiqué mardi l'institut REMP en publiant son étude bisannuelle MACH Basic sur le lectorat en Suisse.

Le quotidien le plus lu dans le pays reste le gratuit alémanique «20 Minuten», qui a encore consolidé sa position en gagnant 77'000 lecteurs par rapport au mois de mars pour atteindre 1,116 million de lecteurs, grâce notamment au lancement d'une nouvelle édition régionale dans la région de St-Gall.

A noter que l'évolution de «20 Minuten» est la seule que la REMP qualifie de «significative» parmi les quotidiens.

«Le Matin» en perte de vitesse

En Suisse romande, le journal préféré est toujours «Le Matin» (6e au plan national) avec 338'000 lecteurs, mais il en a perdu 25'000. En deuxième position (9e sur le plan suisse), «24 heures», avec 260'000 lecteurs, est aussi en perte de vitesse (- 13'000).

«Le Matin bleu», lancé fin octobre 2005, arrive désormais en 3e position avec 218'000 lecteurs. Le gratuit n'est certes pas encore pris en considération dans l'étude MACH Basic 2006-2, dont les données portent sur la période allant d'avril 2005 à fin mars 2006, mais la REMP a effectué une étude séparée portant sur le premier semestre 2006. Quant à «20 Minutes», lancé en mars 2006, il ne figure pas encore dans les résultats de la REMP.

La «Tribune de Genève» est restée stable à 175'000 lecteurs (- 2000), tout comme «Le Temps», qui se maintient à 125'000.

La presse régionale en forme

Les journaux régionaux romands tirent leur épingle du jeu et conservent un lectorat stable, même si «La Côte» passe de 26'000 à 21'000 lecteurs. «Le Nouvelliste» (109'000) et «La Liberté» (91'000) gagnent chacun 1000 lecteurs.

«L'Express» a inversé la tendance: alors qu'il perdait 4000 lecteurs au printemps, il en a retrouvé 3000 à 63'000. «Le Quotidien jurassien» (48'000) et «L'Impartial» (39'000) gagnent chacun 1000 lecteurs, tandis que «Le Journal du Jura» est stable à 24'000.

«Le Courrier» (19'000) et «L'Agefi» (17'000) enregistrent une petite augmentation de 2000 lecteurs.

Le «Blick» au deuxième rang

En Suisse alémanique, derrière le gratuit «20 Minuten», la 2e place du classement est toujours occupée par le quotidien de boulevard payant «Blick», malgré la perte de 12'000 lecteurs à 715'000.

Le «Tages-Anzeiger» conserve la 3e place avec 551'000 lecteurs, mais il a accusé une perte de 25'000 fidèles, la plus importante parmi les quotidiens avec celle du «Matin».

Au 4e rang, la «Mittelland Zeitung» a dépassé la «Berner Zeitung» avec 449'000 lecteurs (+ 58'000), mais cette forte hausse est notamment due à l'absorption de la «Basellandschaftliche Zeitung». La «Berner Zeitung» est en léger recul à 392'000 lecteurs (- 11'000).

Au Tessin, le «Corriere del Ticino», avec 121'000 lecteurs, reste le 1er avec une avance de 1000 lecteurs sur «Il Caffè della domenica» (120'000), des chiffres qui sont stables pour les deux titres.

Ces deux journaux sont suivis par «La Regione Ticino» avec 110'000 (- 4000), la feuille gratuite de la Lega «Mattino della Domenica» (- 4000 à 83'000) et «Il Giornale del Popolo» (- 3000 à 55'000).

La presse dominicale en baisse

Enfin, la presse dominicale affiche une tendance à la baisse, à l'image du «Matin Dimanche» qui a perdu 25'000 lecteurs à 581'000.

La perte est moins marquée en Suisse alémaniques, avec une diminution insignifiante de 1000 lecteurs pour le «SonntagsBlick» (997'000), de 15'000 pour la «SonntagsZeitung» (809'000), et de 13'000 pour la «NZZ am Sonntag» (453'000).

swissinfo et les agences

REMP

- L'Institut de Recherches et d'études des médias publicitaires (REMP) a été fondé en 1964 par les associations des annonceurs, des agences de publicité et des éditeurs de journaux et périodiques.

- Il recueille des données sur les comportements de lecture et d'utilisation de la presse et d'Internet, et procède à la certification du tirage des médias imprimés.

- Son principal instrument est l'Analyse Média Suisse MACH Basic, qui renseigne deux fois par an (automne et printemps) sur la pénétration de la presse.

- L'étude MACH Basic 2006-2 repose sur un sondage mené auprès de 23'816 personnes sélectionnées de manière aléatoire dans les trois régions linguistiques du pays.

Fin de l'infobox

Les magazines

- Selon la REMP, plus de 93% des personnes à partir de 14 ans lisent au moins un magazine.

- Côté alémanique, les lectorats de plusieurs magazines sont en légère baisse.

C'est le cas de la «Weltwoche» qui perd 22'000 lecteurs (397'000), de «Die WoZ-Wochenzeitung» qui en perd 8000 (99'000) ou encore de «Facts» qui en perd 2000 (437'000)

- Côté romand, «Femina» perd 15'000 lecteurs (464'000), «Bilan» 8000 (116'000) et «PME Magazine» 4000 (56'000).

En revanche, «L'Illustré» gagne 13'000 lecteurs (366'000) et «L'Hebdo» 7000 (217'000).

- Au niveau national sauf le Tessin, les hebdos les plus lus restent les éditions du journal de Coop (3,187 millions de lecteurs) et de Migros (2,917 millions).

Fin de l'infobox


Liens

×