Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Retour vers les racines aux Swiss Days de Berne, Indiana

A Berne, Indiana, la jeune génération porte ses racines sur le coeur.

(swissinfo.ch)

Dans l'état américain de l'Indiana, la petite ville de Berne est fière de sa souche suisse alémanique et maintient vivantes les traditions. Notamment lors de ses Swiss Days.

Comme chaque année à fin juillet, le festival réunit sur plusieurs jours des milliers de Suisses d'ici et d'ailleurs autour de plats, de musiques, de danses et autres attractions typiques.

Berne est un échantillon de Suisse alémanique au coeur des Etats-Unis: maisons de style chalet, drapeaux suisses, ours bernois, géraniums aux fenêtres... Les descendants des premiers colons – un groupe de mennonites jurassiens – respectent encore aujourd'hui les traditions de la vieille patrie.

«Avec les années, la composition de notre population s'est certes diversifiée, explique le maire John Minch à l'ouverture des Swiss Days. Mais ce qui nous unit encore aujourd'hui, ce sont des valeurs communes comme la foi en Dieu, l'importance de la famille et de l'éducation ainsi qu'une bonne morale du travail.»

La vie ici repose sur l'héritage de la génération des colons. John Minch rappelle, du reste, comment, en 30 ans, les Swiss Days sont passés de modeste réunion de quelques stands à un événement social très couru.

Comme pour faire écho à ces propos, suivent les traditionnels Salut au drapeau, hymne national américain et ode à la Berne bien-aimée - «My Home».

D'ici et d'ailleurs

Puis la fête bat son plein. Ils sont de plus nombreux, les hommes et les femmes en costumes traditionnels, à flâner à travers les rues. Jeunes et vieux, d'ici et d'ailleurs. Vivant dans les alentours de Berne, les Amish se mélangent aux autres.

«Je suis venu pour la dernière fois ici il y a quelques années et je voulais revivre cela, confie John Neuenschwander, arrivé du Wisconsin. Ses ancêtres aussi étaient Suisses. D'où, précisément? Mystère. «Mais de la région de Berne», indique-t-il, regrettant de ne pouvoir s'exprimer en Suisse allemand.

Un couple de l'Illinois est dans la même situation. «Au printemps, nous sommes allés en Suisse pour la première fois. Nous avons entendu parler des Swiss Days. Il fallait absolument que nous venions.»

Ces deux là ne parlent que l'anglais, ce qui n'altère en rien leur enthousiasme pour le pays de leurs ancêtres. Un enthousiasme constaté chez tout le monde, fondé sur une connaissance de la Suisse relevant souvent du cliché.

De la fébrilité dans l'air

Dans les heures qui ont précédé l'ouverture officielle de la fête, le bureau de la Chambre de commerce où s'organise le festival faisait penser à un rucher. Sa directrice Connie Potter et ses collaboratrices s'escrimaient à tout mettre en route.

Un vas-et-viens continuel avait gagné le centre ville depuis tôt le matin. Montage des stands, installation des nouveautés. Parfois, un câble manquait ici, une chaise, là. Des haut-parleurs sortait de la musique traditionnelle. L'ambiance de fête naissait peu à peu...

Dès midi, les odeurs de viandes grillées sont venues compléter le tableau – «genuine Swiss Bratwurst», «Swiss Schüblig with old world sauerkraut», «Swiss Apple Dumplings» à l'avenant.

Une yodleuse très talentueuse

Le bien-être de l'estomac est une chose mais le festival offre aussi un regard sur le commerce local et l'artisanat de la région. La musique est aussi de la partie, avec du jazz le premier soir.

Mais le clou musical de ces Swiss Days sera sans doute la prestation d'une jeune du Tennesse d'à peine 13 ans. A sept ans déjà, Taylor Ware a fait les gros titres pour avoir remporté un concours de yodle.

swissinfo, Rita Emch à Berne, Indiana
(Traduction de l'allemand: Pierre-François Besson)

En bref

En 1852, un groupe de 70 mennonites venus du Jura s'installent dans la région.

En 1871, la commune de Berne est enregistrée et connectée aux chemins de fer.

La liaison ferroviaire apporte de nouveaux habitants venant surtout de Suisse et d'Allemagne. Le développement économique devient d'actualité.

Aujourd'hui, Berne compte quelque 4150 habitants. Et quelque 4000 Amish se sont installés dans les alentours de la petite ville.

L'héritage suisse alémanique est partout présent, comme aussi des noms de familles typiques: Graber, Amstuz, Lehmann, Neuenschwander, Liechti ou Sprunger.

Fin de l'infobox

Faits

Depuis trente ans à fin juillet, Berne organise ses Swiss Days.

L'organisatrice en est la Chambre de commerce locale.

Au programme du festival: repas, musique, danse, expositions et autres attractions évoquant la Suisse alémanique.

Ces dernières années, les Swiss Days de Berne attirent entre 20'000 et 30'000 visiteurs.

Fin de l'infobox


Liens

×