Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Soleure: un palmarès qui encourage la relève

Deux statuettes pour "Der Freund": le réalisateur Micha Lewinsky (à droite) et l'acteur Philippe Graber.

(Keystone)

«Der Freund», de Micha Lewinsky a été sacré mercredi meilleure fiction par le jury du Prix du cinéma suisse 2008 à Soleure. Sabine Tomoteo et Bruno Cathomas sont respectivement meilleur actrice et meiller acteur.

C'était la dernière fois que la cérémonie avait lieu dans la ville baroque. Dès l'année prochaine, elle fera l'objet d'un show télévisé, dans un lieu qui reste à choisir.

Le palmarès 2008 honore surtout des Alémaniques. Exception: le rappeur Lausannois Stress, qui partage le Prix spécial du jury avec Mich Gerber, pour la musique du film «Breakout» de Mike Eschmann. Ce long métrage sorti avec succès il y a une année outre-Sarine n'a pas encore été distribué en Suisse romande.

«Ce palmarès n'est pas une défaite du cinéma romand, estime Nicolas Bideau, chef de la section cinéma à l'Office fédéral de la culture. L'an passé, il y a eu moins de films romands en salles, et cela se reflète dans l'attribution des prix.»

Présidé par l'actrice Marthe Keller, le jury a attribué huit récompenses. Si le film d'animation «Max & Co», des Fribourgeois Samuel et Frédéric Guillaume, n'a rien reçu, le grand gagnant est «Der Freund», donné favori avec ses quatre nominations.

Sorti il y a une semaine dans les cinémas alémaniques, ce premier long métrage de Micha Lewinsky a obtenu deux prix dont le plus prestigieux, celui de la meilleure fiction.

L'acteur principal du film, Philippe Graber, rafle le prix du meilleur espoir d'interprétation. Dans cette tragi-comédie, il joue Emil qui rencontre une chanteuse zurichoise à succès. Elle lui demande de se faire passer pour son petit ami mais elle décède peu après. Ce qui n'empêche pas Emil de continuer à jouer le jeu.

Né en 1972 en Allemagne, Micha Lewinsky a grandi en Suisse. Après des études de psychologie, ce musicien et journaliste a débuté comme scénariste. Il a réalisé un court métrage «Herr
Goldstein», déjà récompensé de plusieurs prix.

Meilleur documentaire

Stefan Schwietert obtient pour la deuxième fois de sa vie le prix du meilleur documentaire. Après celui reçu pour «Accordion Tribe» en 2005, le voici honoré pour «Heimatklänge».

Ce film s'intéresse à la voix humaine. Il explore le chant alpestre et les expressions musicales inspirées de la culture ancestrale. Il a remporté en 2007 quatre autres récompenses dont le prix du public du festival Visions du réel à Nyon, dans le canton de Vaud. Né en Allemagne en 1961, le cinéaste a grandi à Therwil, dans la campagne bâloise.

«Quartz» doré

Le prix du scénario honore Jeanne Waltz pour le film «Pas douce», qu'elle a écrit et réalisé. Le prix de court métrage revient à «Auf der Strecke» de Reto Caffi et les prix d'interprétation saluent le talent de Sabine Tomoteo dans «Nebenwirkungen» et Bruno Cathomas dans «Chicken Mexicaine».

Au lieu d'un chèque comme précédemment, les vainqueurs ont reçu un nouveau trophée créé par la plasticienne genevoise Sylvie Fleury: le «Quartz», une sculpture en matière synthétique dorée représentant un cristal de roche.

Dernière à Soleure

Le gala de remise des prix s'est déroulé devant 650 invités, pour la onzième et dernière fois à Soleure. Dès l'an prochain, il sera présenté sur toutes les chaînes nationales de télévision. La cérémonie se déroulera en février ou en mars, dans un lieu encore à déterminer.

Les promoteurs de la manifestation ont ajouté qu'une Académie du cinéma suisse sera créée au printemps. Elle réunira quelque 200 professionnels de la branche et lauréats du prix. Elle désignera les nominations qui seront annoncées dès 2009 lors des Journées de Soleure.

swissinfo et les agences

Prix du Cinéma Suisse 2008

Quinze films, cinq scénarios et onze comédiennes et comédiens ont été nominés pour cette distinction nationale. Le Prix du Cinéma Suisse 2008 a été remis dans huit catégories. Les nominations avaient été décidées par une commission désignée par le ministère de l'Intérieur, dont dépend la culture.

Le jury présidé par Marthe Keller se compose des personnalités suivantes : Daniel de Roulet, écrivain, Peter Dinges, Office fédéral d'aide au cinéma allemand, Florian Keller, journaliste, Theres Scherer-Kollbrunner, productrice et Jacqueline Veuve, réalisatrice.

Fin de l'infobox

Les cinq dernières années

Fiction
2007 «Vitus» de Fredi M. Murer
2006 «Mein Name ist Eugen» de Michael Steiner
2005 «Tout un hiver sans feu» de Greg Zglinski
2004 «Mein Name ist Bach» de Dominique de Rivaz
2003 «On dirait le sud» de Vincent Pluss

Documentaire
2007 «Das kurze Leben des José Antonio Gutierrez» de Heidi Specogna
2006 «EXIT, le droit de mourir» de Fernand Melgar
2005 «Accordion Tribe» de Stefan Schwietert
2004 «Le génie helvétique» de Jean-Stéphane Bron
2003 «Transhumance vers le troisième millénaire» de Erich Langjah

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×