Navigation

Symphonie pour trois lacs et un pays

Quand les Sirènes communiquent au travers de "La grande fenêtre" swissinfo.ch

Expo.02: la première représentation du spectacle d'ouverture a eu lieu mardi soir, simultanément, sur les quatre arteplages. Reflets variés.

Ce contenu a été publié le 15 mai 2002 - 02:26

Pas un nuage dans le ciel de la région des Trois-Lacs. Zeus a donc offert sa bénédiction à François Rochaix, le big boss de ce spectacle d'ouverture. Et 15 000 spectateurs - pas tout à fait le plein - ont décidé de suivre la première de ce show hors normes, qui s'est déroulé sans le moindre incident.

21h00... A Neuchâtel, Bienne, Morat et Yverdon-les-Bains, Pégase défile, symbole du «temps partagé». Puis éclate soudain le rugissement d'un avion de chasse FA-18 qui rase le public et lâche quelques éclats de lumière. 23h00... Derrière les scènes s'illuminent les arteplages.

Entre ces deux instants, le public des quatre villes a baigné à l'unisson dans un spectacle ambitieux, alliant théâtre et musique, temps forts... et temps moins forts. L'intérêt était indéniable. Mais le frisson discret. Quoi qu'il en soit, quatre villes - germanophones et francophones - qui vibrent en même temps aux mêmes notes, le symbole est riche.

D'arteplage en arteplage, les points de vue de swissinfo (en liens ci-dessous).

swissinfo

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.