Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un film suisse primé au Festival de Venise

Greg Zglinski (au centre) avec Marie Matheron, Blerim Gioci, Aurélien Recoing et Gabriela Muskala (de g. à dr.).

(Keystone)

Le film «Tout un hiver sans feu», du Suisse Greg Zglinski obtient deux distinctions.

Et c'est «Vera Drake», de Mike Leigh, sur une faiseuse d'anges dans l'Angleterre des années 50, qui remporte le Lion d'Or et le prix d'interprétation féminine devant «Mar adentro», de l’Espagnol Alejandro Amenabar.

Le Palmarès du Festival du film de Venise a été communiqué en grande cérémonie samedi soir dans un théâtre La Fenice tout récemment restauré. Un gala orchestré par l’actrice italienne Sophia Lauren resplendissante.

En recevant le Lion d’Or des mains de celle-ci, le Britannique Mike Leigh a remercié le jury. Avant d’ajouter: «Dans un monde cynique, il est rassurant qu'un film indépendant à petit budget soit récompensé de cette façon».

«Je remercie le festival de Cannes d'avoir refusé ce film, ce qui m'a permis d'être ici», a encore lancé le Britannique avec un brin de perfidie.

Femme de ménage

L’interprète de Vera Drake, Imelda Stauton, connue surtout dans le théâtre anglais, a remporté pour sa part le Lion d'Or de la meilleure actrice.

Vera Drake, une femme de ménage dont la famille est modeste mais heureuse, a un lourd secret: elle aide bénévolement des jeunes filles à avorter, au mépris de la loi.

Mike Leigh, lauréat de la Palme d'Or en 1996 à Cannes pour Secrets et mensonges, a expliqué qu'il a voulu faire ce film parce qu'«aujourd'hui, dans notre monde surpeuplé, l'avortement est devenu un enjeu».

Le Lion d’Argent est allé à Mar adentro, le film du cinéaste espagnol Alejandro Amenabar sur un tétraplégique qui revendique son droit à mourir dignement après 28 ans d'immobilité forcée.

L’acteur principal, l’Espagnol Javier Bardem, s’est vu décerner la Coupe Volpi du meilleur acteur.

Un film suisse doublement primé

Tout un hiver sans feu, du Suisse d’origine polonaise Greg Zglinski, a décroché deux récompenses non officielles: le jury des jeunes Cinemavvenire lui a décerné son prix de la «meilleure première oeuvre».

D’autre part le jury catholique lui a remis le prix SIMGIS du meilleur film. C’est ce qu’a indiqué Swiss Films, l’organe de promotion des films helvétiques.

Tout un hiver sans feu, a en revanche reçu un accueil plutôt frais dans la compétition du Lion d'or, où aucun film suisse n'avait figuré depuis quinze ans.

Drame familial et paysan, il raconte la lente déchéance d'un couple, Jean et Laure, après la mort de leur petite fille dans l'incendie qui a ravagé leur grange.

Les rôles principaux sont tenus par Aurélien Recoing, Marie Matheron et Gabriela Muskala. Il devrait arriver au début 2005 dans les salles suisses, selon Swiss Films.

Le metteur en scène, Greg Zglinski, âgé de 36 ans, signe-là son premier long métrage. Né en Pologne, le réalisateur a vécu en Suisse jusqu'en 1992 et réside actuellement dans son pays natal.

Les Européens raflent tout

A Venise, le seul prix important à avoir échappé à la razzia des Européens, le Lion d'Argent-Prix spécial pour la mise en scène, a été décerné au réalisateur sud-coréen Kim Ki-Duk. Il est l'auteur de Binjip, une narration poétique sur l'amour et la solitude.

Quant à l'Amérique, qui avait pourtant dépêché ses plus grandes stars sur le Lido (Nicole Kidman, Lauren Bacall...), elle a dû se contenter du Lion d'Or d'honneur décerné à Stanley Donen. Ce dernier a signé la plus célèbre comédie musicale de tous les temps: Chantons sous la pluie!.

Organisation imparfaite

La Mostra a souffert de problèmes d’organisation, les festivaliers ont notamment dû faire preuve de patience face à une succession de retards, voire d'annulations de projection.

Marco Müller, le nouveau directeur du Festival du film, l’a déploré mais n’a pas caché sa satisfaction de cette édition. «Les films sont là, les stars sont là et le public est là! Par comparaison à 2003, nous avons presque 40 % de fréquentation supplémentaire et les nuitées ont augmenté de près de 30 %.»

swissinfo et les agences

Faits

Le 61e Festival du film de Venise s’est tenu du 1er au 12 septembre.
En tout 22 films étaient en lice à Venise pour un festival qui, après Cannes et Berlin, est un des plus importants du monde.

Fin de l'infobox

En bref

- «Vera Drake», de Mike Leigh sur une faiseuse d'anges dans l'Angleterre des années 50, a remporté le Lion d'Or à Venise et le prix d'interprétation féminine.

- «Mar adentro», de l’Espagnol Alejandro Amenabar, remporte le Lion d'Argent.

- «Tout un hiver sans feu», du Suisse d’origine polonaise Greg Zglinski, a décroché le prix des jeunes Cinemavvenire et le prix du jury catholique.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.