Un petit air rétro souffle sur la Piazza Grande

La légéreté de la comédie musicale de Vincente Minnelli convenait parfaitement à la chaude soirée à Locarno. swissinfo.ch

Vincente Minnelli et Fred Astaire ont ouvert le Festival international du film de Locarno avec «The Band Wagon» (1953), mercredi soir.

Ce contenu a été publié le 07 août 2003 - 10:46

Hommages, copies restaurées… Sur 17 projections, la Piazza Grande accueille seulement onze nouvelles productions.

Broadway s’est invité à Locarno mercredi soir. Normal, cette 56e édition est placée sous le signe de la musique, a rappelé la directrice artistique Irene Bignardi, à l’ouverture du festival.

«The Band Wagon», restauré et colorisé, était aussi l’occasion de rendre hommage à Vincente Minnelli pour le centième anniversaire de sa naissance.

L’occasion encore pour la nouvelle génération de découvrir - dans un cadre exceptionnel - un grand classique de la comédie musicale.

C’est tendance!

Et elle aime ça, la nouvelle génération. Luca 19 ans, Carlotta 17 ans et Margherita 18 ans, étaient enthousiastes à l’issue de la projection.

Il faut dire aussi que la comédie musicale a fait son grand retour au cinéma avec des succès comme «Moulin Rouge» ou «Chicago». «The Band Wagon» en a sans doute profité.

Et puis, pour les plus âgés, il y a cette scène mythique: Fred Astaire et Cyd Charisse qui s’envolent dans un pas de deux au cœur de Central Park. Là, la Piazza Grande vibre sous les applaudissements des quelque 6000 spectateurs.

Sublimes fantômes

Cette année, les images du passé vont défiler sur l’écran géant de la Piazza Grande. Parce que les copies ont été restaurées. Ou pour rendre hommage aux plus grands réalisateurs.

Hommage au ‘maestro’, avec «Il Casanova di Federico Fellini» (1976), à l’occasion du 10e anniversaire de sa mort. Un chef-d’œuvre qui n’a pas été projeté souvent, argumente Irene Bignardi.

Hommage à Franco Brusati, mort il y a dix ans lui aussi, avec «Pane e cioccolata» (1974), pour découvrir ou redécouvrir l’histoire de Nino, ouvrier italien émigré en Suisse.

Clins d’œil (plutôt qu’hommage… parce qu’eux sont bien vivants) à Jean-Luc Godard («For Ever Mozart», 1996) ou à Ken Loach («Raining Stones», 1993), qui recevra le Léopard d’honneur cette année.

swissinfo, Alexandra Richard, Locarno

En bref

- Vincente Minnelli fait ses débuts de metteur en scène à Broadway avant de partir pour Hollywood où il s’impose comme un maître du ‘musical’. Il met en scène Gene Kelly et Fred Astaire, entre autres.

- En 1976, il dirige sa fille Liza et Ingrid Bergman dans «A Matter of Time», dernier film avant sa mort, en 1986.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article