Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une autre vision du Dictateur de Chaplin

(Keystone Archive)

Des bobines retrouvées à Corsier-sur-Vevey apportent un autre regard sur le film «Le Dictateur». L'historien Kevin Brownlow en a fait un documentaire.

«The Tramp and the Dictator» a été présenté en clôture du Festival international du film de Berlin. Il s'agit d'un documentaire cinématographique conçu notamment par l'historien britannique Kevin Brownlow à propos du fameux film de Charlie Chaplin. «Le Dictateur» retrace, sous le couvert de la satire, l'Allemagne nazie.

A la cave du Manoir

Michael Chaplin, fils de Charlie Chaplin, raconte: «mon frère Christopher et ma sœur Victoria ont retrouvé dans une malle de notre cave de la demeure familiale, Le Manoir, alors en restauration il y a une dizaine d'années, une vingtaine de minutes de bobines de 16 mm en couleurs appartenant à mon oncle Sydney, (le frère de Charlie Chaplin) ».

«Mon oncle et mon père étaient très proches, poursuit Michael Chaplin. Ils étaient tous deux partis en Extrême-Orient. Beaucoup de films retracent leurs voyages. C'est ainsi que Sydney a dû filmer en amateur des scènes du tournage du long métrage, «Le Dictateur».

Un final chorégraphique annulé

Les scènes présentées montrent, en effet, que Charlie Chaplin avait imaginé une autre fin pour son film «Le Dictateur». Son idée originale devait unir les deux armées ennemies dans une danse finale.

Mais cette fin était trop difficile à réaliser. Raison pour laquelle Charlie Chaplin a préféré y renoncer. En lieu et place, le célèbre acteur et cinéaste a imaginé la célèbre scène où le dictateur fait un discours en faveur de la paix mondiale.

Un réalisateur perfectionniste

Dans ce documentaire, on voit aussi Charlie Chaplin au travail. Et contrairement à certains témoignages, le réalisateur apparaît sous un jour nouveau. Aux antipodes de l'homme tranquille.

On y découvre un Charlie Chaplin, énervé, s'en prendre à un de ses assistants qui n'avait pas terminé une scène à temps.

Ce documentaire souligne aussi le perfectionnisme quasi obsessionnel de Charlie Chaplin. On le voit répéter longuement la scène du salut nazi, alors que des centaines de figurants attendent sur le plateau.

Rappelons que Charlie Chaplin a passé plus d'un an pour tourner son film Le Dictateur. Il l'a d'ailleurs financé lui-même.

Hitler aurait vu le Dictateur

Dès sa sortie en 1940, «Le Dictateur» a recueilli un énorme succès, en Grande-Bretagne comme aux Etats-Unis. Bien sûr, il n'a pas pu sortir sur le Continent européen, déchiré par la Seconde Guerre mondiale.

On a toujours pensé qu'Adolf Hitler n'avait jamais vu «Le Dictateur». Or, l'historien britannique Kevin Brownlow pense avoir trouvé des preuves selon lesquelles le führer aurait vu des projections privées du film.

«Fascination réciproque»

«Ce documentaire m'a paru terriblement intéressant, souligne Joséphine Chaplin, directrice de l'Association Charlie Chaplin à Paris. Parce que l'on y ressent cette fascination réciproque entretenue entre Adolf Hitler et mon père Charlie Chaplin, à la fois clochard et dictateur sur la pellicule».

«En outre, voir tout à coup des séquences du «Dictateur» (le film original est en noir et blanc) en couleur est forcément surprenant», poursuit Joséphine Chaplin.

Ce documentaire sera disponible en vidéo et sera diffusé sur des chaînes européennes et américaines, puisqu'il existe déjà des versions anglaise, allemande et italienne.

Emmanuel Manzi/Juan Carlos Tellechea, Berlin

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.