Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les droits humains remplissent les salles

Scène du film «Ce qu'il reste de nous» avec l'actrice Kalsang Dolma.

(www.fifdh.ch)

Le Festival international du film sur les droits humains de Genève confirme son succès. Plus de 16'000 personnes ont assisté à cette 4ème édition.

Côté palmarès, le Grand prix Sergio Vieira De Mello de l'Etat de Genève est revenu au documentaire «Ce qu'il reste de nous» de François Prévost et Hugo Latulippe.

Le prix assorti d'une dotation de 10'000 francs a été attribué samedi, à l'issue de cette 4ème édition du Festival international du film sur les droits humains (FIFDH) qui aura duré huit jours.

Métaphore sur le combat pour les droits humains mené par une seule personne, ce documentaire canadien délivre un message pacifiste universel. Il est récompensé «pour la pertinence de son contenu et la beauté de sa forme», souligne le FIFDH dans un communiqué.

Sur tous les fronts

Deux mentions spéciales ont aussi été décernées. L'une à «Coca, la colombe de Tchétchénie», de Eric Bergkraut, qui salue le courage de sa protagoniste, Zainap Gashaeva, et des femmes qui se battent à ses côtés. L'autre a été attribuée à «The Devils Miner», de Richard Ladkani et Kief Davidson, pour sa qualité artistique et son homogénéité. Ce film dénonce l'exploitation des enfants dans le monde.

Par ailleurs, quatorze films ont concouru pour le prix de l'Organisation mondiale contre la torture (OMCT), attribué à un réalisateur particulièrement engagé. Il a été décerné à «Year by Year», de Liu Wei.

Une mention spéciale a aussi été attribuée à «Flowers don't grow here», de Shira Pi. Enfin, le prix du jury des jeunes a récompensé «Ma vie est mon video-clip préféré», de Show-Chun Lee.

Pas seulement des films

Outre la projection de films et documentaires, le festival s'affirme année après année comme un lieu dédié à la dénonciation des violations des droits humains.

Le concept «un film, un sujet, un débat» permet un réel dialogue entre membres d'organisations non gouvernementales (ONG), cinéastes, chercheurs, victimes et publics, tous préoccupés par la défense active des droits humains.

swissinfo et les agences

En bref

- Le 4ème Festival international du film sur les droits humains s'est tenu à Genève du 10 au 18 mars.

- Il joue le rôle de forum des ONG face à la Commission des droits de l'homme de l'ONU, qui se tient chaque année à Genève durant 6 semaines.

- Le FIFDH est parrainé par Louise Arbour, Barbara Hendricks, William Hurt, Ruth Dreifuss, Robert Badinter, Hubert Nyssen, Jorge Semprun et Ken Loach.

Fin de l'infobox

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.