Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'armée suisse a son nouveau chef

André Blattmann, 52 ans, reprendra le poste abandonné en août par Roland Nef après moult remous. Le Conseil fédéral (gouvernement) l'a désigné mercredi. Markus Gygax, 58 ans, deviendra quant à lui commandant des Forces aériennes.

Les deux hommes, qui assuraient l'interim à ces postes, prendront leurs nouvelles fonctions le 1er mars. Ils ont été sélectionnés à l'issue d'une procédure intensive, couplée de contrôles de sécurité après le couac qui a conduit à l'éviction de Roland Nef.

Au jeu des paris parmi les connaisseurs de l'armée, c'est Hans-Ulrich Solenthaler, considéré comme traditionnaliste, qui faisait figure de favori pour reprendre la tête de l'armée. Mais le nouveau ministre de la Défense Ueli Maurer a préféré jouer la continuité en désignant André Blattmann.

Les deux officiers, André Blattmann surtout, auront la lourde tâche de rétablir la confiance envers la direction de l'armée après la crise de l'été dernier. Roland Nef avait préféré plier bagages en août, tout en recevant une indemnité de 275'000 francs et son salaire jusqu'en fin février, après la révélation par la presse d'une enquête menée à son encontre avant sa nomination.

Une plainte pénale avait été déposée contre lui pour contrainte envers son ex-compagne. Samuel Schmid, alors ministre de la Défense, était au courant mais n'avait pas informé le reste du Conseil fédéral.

Markus Gygax avait quant à lui dû reprendre le flambeau de l'ancien commandant des Forces aériennes Walter Knutti, démissionnaire le 21 juin à la suite de l'accident de canot sur la Kander, qui a fait cinq victimes.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.