Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Film suisse censuré au Myanmar Cachez cette vulve que le public ne saurait voir

Göttliche OrdnuDng

La scène qui a fait tiquer les censeurs du Myanmar.

(Film Coopi)

Une feuille de papier pour cacher la scène dans laquelle on voit la maquette, puis des dessins d’un sexe féminin. Ce cas de censure, qui vient de frapper le film suisse «L’ordre divin», n’est pas un cas isolé au Myanmar.

«Nous devons apprendre à connaître notre vagin», explique une femme de style hippie à d’autres femmes assises sur des coussins à même le sol, au cours d’un atelier sur la sexualité. Ce disant, elle leur montre un moulage en plastique des organes sexuels féminins, ainsi qu’un poster avec des représentations graphiques de différentes vulves. Finalement, elle distribue des miroirs afin que chaque femme puisse regarder entre ses jambes.

Cette scène est tirée de L’Ordre DivinLien externe de Petra Volpe, gros succès suisse de l’année 2017, qui se passe en Appenzell en 1971 et raconte la lutte des femmes pour le droit de vote. Cette comédie sociale était le week-end dernier à l’affiche du festival du film européen de Yangon, capitale économique du Myanmar.

Prude censure

Mais voilà: apparemment, la représentation graphique d’un sexe féminin, c’est plus que le public local ne peut endurer. Les censeurs ont donc tenu un morceau de papier devant le projecteur pour cacher la partie de l’image jugée indécente. Pas la scène entière, juste la maquette et le poster – mais plutôt mal que bien et juste un instant trop tard, si bien que le public a pu entrevoir la vulve incriminée. Eclats de rire dans la salle du cinéma Nay Pyi Taw.

Le son, en revanche, n’a pas été coupé. Le film était montré en version originale suisse allemande, avec des sous titres en anglais. Et on a remis le prude cache en papier pour la scène finale, où l’actrice principale reçoit un baiser intime de son mari, mais où on ne voit rien d’autre que la tête de l’homme entre les jambes de sa femme.

Cette incursion de la censure n’est pas un cas isolé. Au Myanmar, tous les films présentés en public doivent d’abord passer devant les autorités de la censure. Il n’est pas rare que certaines scènes soient jugées choquantes, et ensuite cachées pendant la projection avec un morceau de papier.

Franz-Xaver Augustin, directeur du Goethe-Institut de Yangon, qui organise le Festival avec la délégation de l’Union européenne, pratique l’autorité de censure depuis des années: «ils ne censurent que la nudité ou la sexualité, mais jamais les scènes violentes ou à contenu politique».

Cette année, le Festival de Yangon a ainsi permis de voir des films sur les nazis, sur l’homosexualité, sur les drogues, les tziganes, le Printemps de Prague ou les mères célibataires. «Ce que nous voulons, c’est promouvoir les échanges culturels entre l’Europe et le Myanmar et présenter des films qui reflètent la diversité culturelle de l’Europe», explique Franz-Xaver Augustin.

Films avec message politique

L’ambassade suisse au Myanmar participe depuis des années au Festival du film européen, auquel elle apporte à chaque fois une contribution. Il est déjà arrivé que des scènes se voient censurées, et le fait que cela se soit produit pour «L’Ordre Divin» ne surprend pas Agnès Christeler. Mais pour la cheffe de la section politique, économique et culturelle de l’ambassade à Yangon, c’est d’abord le message politique du film qui est important. «Il réussit à traiter d’une manière chaleureuse, drôle et compréhensible du thème universel des droits des femmes, qui est toujours une composante centrale de la politique étrangère de la Suisse et de notre coopération au développement avec le Myanmar».

Le film a aussi été choisi parce qu’il parle plus généralement de la lutte des groupes politiquement et socialement défavorisés, et aussi du courage de celles et ceux qui s’engagent pour défendre leurs droits contre la pression de la société. «Vu que le Myanmar se trouve actuellement dans une phase de transition politique, un aperçu du système suisse de démocratie directe fournit aussi, principalement au jeune public, une passionnante matière à penser», estime Agnès Christeler.

Le Festival du film européen de Yangon est le plus ancien festival d'art étranger du pays. Il a été fondé en 1991 par un petit cercle d’ambassadeurs, comme alternative à la propagande du régime de dictature militaire d’alors. En présentant des films de bon niveau, le Festival essaie aussi de montrer la diversité de la création européenne face aux habituels blockbusters d’Hollywood et de Bollywood.


(Traduction de l’allemand: Marc-André Miserez)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.