Des Suisses dans la fièvre des Oscars

«Finding Neverland», du réalisateur suisse Marc Forster, a reçu sept nominations. Keystone

Jamais la Suisse n’a eu autant d’espoir de décrocher un Oscar. Avec sept nominations, le réalisateur Marc Forster a de sérieuses chances.

Ce contenu a été publié le 24 février 2005 - 10:10

Mais le producteur Arthur Cohn, l’acteur Bruno Ganz et le caméraman Markus Hürsch pourrait également décrocher l’une des fameuses statuettes.

Le 27 février à Los Angeles, l’industrie hollywoodienne du film remettra pour la 77e fois ses «Annual Academy Awards». Or il n’est pas impossible qu’un Suisse monte à la tribune pour dire quelques mots de remerciement avec un Oscar dans les mains.

Les chances de voir un tel scénario se réaliser sont bonnes, puisque pas moins de quatre films nominés ont un lien avec la Suisse.

Sept nominations

Avec sept nominations, le film de Marc Forster Finding Neverland (Johnny Depp dans le rôle principal) est au second rang des films les plus nominés, à égalité avec le drame de Clint Eastwood Million Dollar Baby.

Seul The Aviator a encore davantage de chances de décrocher un Oscar. Ce film de Martin Scorsese a en effet été nominé onze fois.

Le 16 janvier, Marc Forster avait déjà été nommé dans cinq catégories, dont celle du «meilleur réalisateur», cela lors des Golden Globes, considérés comme un baromètre officieux en vue de la remise des Oscars.

Mais le Grison n’avait alors pu décrocher aucun titre. The Aviator et Million Dollar Baby avaient raflé la plupart des récompenses. Marc Forster espère donc que la remise des Oscars lui sera un peu plus favorable.

«Avec autant de nominations, il a de très grandes chances de décrocher un Oscar», déclare, confiant, Micha Schiwow, directeur de «Swiss Films», organisation chargée de promouvoir les films suisses en Suisse et à l’étranger.

Deux des sept nominations pour le film de Marc Forster concernent par ailleurs les catégories plus prestigieuses: l’Oscar du meilleur film et celui du meilleur acteur (Johnny Depp).

Meilleur film de langue étrangère

Deux statuettes d’or pourraient revenir au producteur Arthur Cohn (qui a déjà reçu un Oscar à six reprises) et la vice-productrice Ruth Waldburger. En collaboration avec le Français Jacques Perrin, ils ont produit le film français Les choristes, nominés dans les catégories «meilleure musique» et «meilleur film en langue étrangère».

Cette dernière catégorie pourrait également être remportée par le film allemand La chute, qui conte les derniers jours d’Hitler avec, dans le rôle principal, l’acteur suisse Bruno Granz.

«Je pense que ces deux productions ont une très grande chance d’être primées dans la catégorie 'Meilleur film en langue étrangère’», relève Micha Schiwow.

Caméraman suisse pour film indien

Enfin, un autre Suisse, le caméraman Markus Hürsch, peut espérer décrocher un Oscar dans la catégorie «meilleur court-métrage». En collaboration avec le réalisateur Ashvin Kumar, il a réalisé Little Terrorist, un court-métrage indien déjà primé plusieurs fois en Europe.

«Cela montre que nous avons des gens, en Suisse et à l’étranger, qui peuvent participer à la production ou à la fabrication de films de qualité», se réjouit Micha Schiwow.

Ce dernier n’est cependant pas totalement satisfait. «Je regrette qu’aucune production purement suisse ne soit dans la course aux Oscars cette année», dit-il.

Pourtant, le fait que plusieurs Suisses soient nominés pourrait malgré tout attirer l’attention sur le pays et donner une impulsion supplémentaire à un cinéma suisse qui a connu un petit essor au cours de ces dernières années.

Quoi qu’il en soit, indépendamment des choix du jury, au moins une personne ayant une relation avec la Suisse est sûre d’être sous les feux de la rampe le 27 février: Renee Zellweger. D’origine bernoise, la star fera en effet partie des présentatrice des Oscars 2005.

swissinfo, Christian Raaflaub
(Traduction de l’allemand: Olivier Pauchard)

En bref

- Quatre films ayant un lien avec la Suisse sont nominés pour les Oscars: un record!

- Sept nominations pour «Finding Neverland», du réalisateur Marc Forster: meilleur premier rôle masculin, meilleur réalisateur, meilleurs costumes, meilleure adaptation, meilleure musique, meilleur film et meilleur montage.

- Deux nominations pour «Les choristes», co-produit par Arthur Cohn: meilleure musique et meilleur film en langue étrangère

- Une nomination pour «La chute», avec l’acteur suisse Bruno Ganz dans le rôle principal: meilleur film en langue étrangère

- Une nomination pour «Little Terrorist», avec le caméraman suisse Markus Hürsch: meilleur court-métrage.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article