Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les cyclones font ployer Swiss Re

Les dommages des ouragans (ici en Floride) obligent Swiss Re à puiser dans ses réserves.

(Keystone)

Les perspectives bénéficiaires du numéro deux mondial de la réassurance s'effritent sous le poids des cyclones à répétition, Rita et Wilma en particulier.

Swiss Re reconnaît désormais que ses objectifs de rentabilité annuels ne seront pas atteints, même si son assise financière reste «très solide».

Jusqu'ici, Swiss Re estimait simplement qu'il y avait risque que la progression annuelle visée de 10% du bénéfice net par action ne soit pas réalisée. Dans un communiqué diffusé mercredi, le groupe affirme désormais que ce but sera manqué.

Les cyclones Rita (qui a atteint les côtes texanes le 24 septembre) et Wilma (qui a balayé le Yucatan au Mexique le 21 octobre avant de traverser Cuba puis la Floride) coûteront 750 millions de dollars (965 millions de francs) à Swiss Re. Cette somme s'ajoute au 1,2 milliard de dollars (1,54 milliard de francs) à charge du groupe à la suite de l'ouragan Katrina.

«Notre assise financière reste très solide», assure John Coomber, patron de Swiss Re, cité dans le communiqué. Pour lui, «la saison des ouragans de cette année montre combien la forte diversification du portefeuille» de son entreprise, à la fois géographique et sectorielle «est porteuse d'avantages».

Il faudra puiser dans les provisions


Pour atténuer le choc, Swiss Re recourra à ses provisions pour égalisation, soit des réserves constituées pour faire face aux situations exceptionnelles. L'année en cours a en effet été très particulière: Wilma était le 12e ouragan de la saison, et la 21e tempête tropicale dans l'Atlantique, «un record qui n'avait plus été enregistré depuis 1933».

Grâce à la capacité de la compagnie à amortir les impondérables, les actionnaires ne devraient par conséquent guère être prétérités. Swiss Re maintient sa recommandation, émise à l'issue de la présentation des résultats après six mois, de verser un dividende de 2,50 francs par action au titre de l'exercice 2005 (contre 1,60 francs en 2004).

Les résultats du réassureur étaient déjà en recul à l'issue du 1er semestre de cette année. Le bénéfice net s'élevait à 1,35 milliard de francs, soit une diminution de 6% par rapport à janvier-juin 2004. Les primes nettes avaient baissé de 7% à 13,18 milliards de francs, le groupe se recentrant sur des affaires de plus grande qualité.

Depuis lors, outre les cyclones nord-américains, Swiss Re a dû faire face à des imprévus en Europe également. Les intempéries et inondations du mois d'août en Suisse, en Allemagne et en Autriche ont entraîné des charges assumées par le réassureur de quelque 100 millions de francs.

Le numéro trois aussi


Mercredi également, on apprend que le troisième réassureur mondial, l'allemand Hannover Re, prévoit lui aussi d'abaisser ses prévisions de résultats pour 2005. Comme Swiss Re, il doit faire face au coût élevé des cyclones.

Hannover Re avait déjà abaissé ses prévisions de résultats pour 2005 après le passage du cyclone Katrina, à un niveau équivalent à celui de l'an dernier, soit 477,5 millions de francs.

«Après le passage de Rita, nous avions fait savoir que nos prévisions ne laissaient pas de place à de nouveaux dommages importants», a indiqué mercredi une porte-parole. Or, les coûts causés par l'ouragan Wilma devraient être élevés, selon elle. Le groupe doit donner de nouvelles prévisions chiffrées le 10 novembre.

swissinfo et les agences

Faits

Swiss Re estime que les ouragans Katrina, Rita et Wilma lui coûteront ensemble près de 2,6 milliards de francs suisses.
Le réassureur devra puiser dans ses réserves.
Swiss Re risque de ne pas atteindre son objectif de croissance de 10% du bénéfice.
Le dividende proposé aux actionnaires reste néanmoins à 2,50 francs par titre.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.