Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Faillite ISL: la FIFA a perdu gros

Sepp Blatter dément avoir touché le moindre pot-de-vin d'ISL.

(Keystone)

La faillite de la société de marketing sportif ISL-ISMM pourrait coûter plus de 100 millions de francs à la Fédération internationale de football (FIFA). C'est ce qu'a reconnu son président Sepp Blatter dans une interview parue mercredi dans le «Blick».

Jusqu'à présent, la FIFA, qui a son siège à Zurich, avait évalué à 40 millions de francs son préjudice consécutif à la débâcle du groupe zougois. Elle doit notamment reprendre à sa charge le développement de logiciels compliqués pour la Coupe du monde 2002, une opération qu'aurait dû assumer ISL-ISMM.

Sepp Blatter admet aujourd'hui que les pertes de la FIFA «devraient être supérieures à ce montant et dans le pire des cas dépasser les 100 millions de francs». Il n'a pas donné davantage de précisions.

ISL-ISMM avait également acquis pour 1,3 milliard de francs les droits des retransmissions télévisées hors Europe et hors Etats- Unis pour les Coupes du monde 2002 et 2006. A ce jour, le groupe en faillite, qui est à la recherche d'un repreneur pour ces droits, a versé à la FIFA 334 millions.

Sepp Blatter, vivement attaqué dans la presse allemande qui l'accuse d'avoir touché des pots-de-vin de la part d'ISL-ISMM, tiendra une conférence de presse vendredi à Zurich, au siège de la FIFA.

swissinfo avec les agences

×