Falun Gong ne manifestera pas sur la Place des Nations

Octobre 2000: la police emmène un manifestant de la secte Falun Gong sur la place Tiananmen. Keystone Archive

Les adeptes du Falun Gong ne pourront pas manifester lundi sur la Place des Nations à Genève à l'ouverture de la 57e Commission des droits de l'homme. La manifestation reste autorisée, mais elle aura lieu ailleurs.

Ce contenu a été publié le 18 mars 2001 - 15:11

Autorisée par le canton de Genève, la manifestation des pratiquants du mouvement spirituel avait reçu l'aval des autorités municipales le 7 février. Cette action de protestation silencieuse pouvait avoir lieu sur la Place des Nations, faisant face au Palais des Nations où les délégués de la Commission des droits de l'homme sont attendus.

Mais mercredi, la Ville de Genève a changé d'avis. Les conseillers administratifs ont décidé de déplacer la manifestation sur la Plaine de Plainpalais. Janine Currat, directrice du Département de la sécurité de la Ville de Genève a confirmé l'information parue dans «dimanche.ch». L'Association suisse de Falun Gong en a été informée vendredi.

La Ville juge que la Place des Nations est un terrain «inadéquat» pour accueillir les manifestants. L'action qui doit avoir lieu sur plusieurs jours perturberait le domaine public, ajoute Janine Currat. De plus, un autre groupe, anti-Falun Gong celui-là, est déjà attendu sur la Plaine de Plainpalais. Tous deux pourront y manifester en alternance.

Des contacts auraient eu lieu ces derniers temps entre l'ambassade de Chine et les conseillers administratifs genevois, mais le Département de la sécurité dément d'éventuelles pressions chinoises. Les manifestants entendent protester contre la répression dont est victime le mouvement Falun Gong en Chine.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article