Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nouvelle concession pour la radio-tv nationale

Une nouvelle chaîne en haute définition, HD Suisse, fera son apparition dès lundi.

(Keystone)

Le gouvernement a octroyé mercredi une nouvelle concession de dix ans à SSR SRG idée suisse, qui assure l'offre médiatique de service public pour la Suisse.

Parmi les nouveautés, l'Etat fixe de nouvelles règles touchant la structure de la SSR. Celle-ci salue cette nouvelle concession mais y met des bémols.

Le nouveau mandat octroyé par le Conseil fédéral (gouvernement) au diffuseur de service public helvétique SRG SSR idée suisse remplace celui de 1992. Il entrera en force en janvier et sera valable dix ans.

Avec cette nouvelle concession, le mandat de prestations de la SSR se voit élargi. Il implique des obligations dans le domaine de l'information, de la culture et de la formation.

Le gouvernement helvétique a également fixé des contraintes en matière de qualité, afin de garantir que la SSR se distingue clairement des offres commerciales. Une mesure que le diffuseur national a salué dans son communiqué publié mercredi.

TV haute définition

Selon la nouvelle concession, le service public de la SSR continuera d'être principalement basé sur les chaînes de télévision ou de radio généralistes. Le statu quo prévaut donc dans ce domaine. Une nouvelle chaîne en haute définition, HD Suisse, pourra néanmoins faire son apparition dès lundi. L'autorisation d'exploiter cette chaîne est limitée à cinq ans.

Le téléspectateur pourra par exemple y regarder des évènements comme la Coupe Spengler de Hockey ou l'Euro 2008 avec une qualité d'image et de son nettement supérieure. Un téléviseur HD ready ou Full HD et un décodeur HD seront nécessaires.

Le programme sera diffusé par satellite et sur le câble. Le contenu de la chaîne sera pour l'essentiel repris des trois télévisions alémanique, romande et tessinoise. Mais la SSR pourra aussi y diffuser d'autres émissions produites spécialement pour promouvoir la TV haute définition.

Restrictions sur Internet

Au chapitre des nouveautés, la SSR pourra diffuser davantage de programmes et de publicité sur le canal alémanique d'information en boucle SF info. Elle pourra également proposer des programmes TV actualisés sur Internet.

Sa marge de manœuvre sur la Toile sera toutefois limitée puisque les informations devront avoir un lien temporel et thématique direct avec les émissions diffusées sur les chaînes de radio et TV (cette exigence ne concerne pas swissinfo).

Il s'agit de permettre à la SSR de poursuivre son évolution tout en protégeant «les fournisseurs privés contre des distorsions du marché du fait du financement de la télévision publique par le produit de la redevance», note le Conseil fédéral dans son communiqué.

La SSR étonnée

Des nouveautés font également leur apparition en matière d'organisation. Les personnes occupant une fonction de direction dans une organisation institutionnelle de la SSR (sociétés régionales, sociétés membres, conseils du public) ne pourront plus faire partie du Conseil d'administration.

Jusqu'à présent, les présidents des conseils d'administration des sociétés régionales en étaient par exemple automatiquement membres. Avec cette nouvelle mesure, le Conseil fédéral veut éviter que des intérets régionaux ne soient représentés jusque dans le comité de direction national.

A ce propos, la SSR fait part de son «étonnement». Elle indique que «le contenu et la portée [de ces dispositions] devront être soigneusement analysés et discutés avec l'autorité de surveillance». Pour le diffuseur en effet, «il s'agit de questions de fond touchant la structure 'historique' de l'entreprise.»

Le Conseil fédéral annonce en outre que le Département fédéral de la communication (DETEC) effectuera d'ici fin 2008 un examen de la structure de la SSR pour vérifier si elle remplit les exigences actuelles en matière d'efficacité et de gouvernance d'entreprise.

Soutenir la culture

Pour ce qui est du contenu, les éléments centraux du service public restent l'information ainsi que les contributions à la culture, à la formation et au divertissement. La SSR ne devra pas se limiter à diffuser des œuvres culturelles, mais devra aussi en produire et soutenir leur création.

Elle est appelée à collaborer étroitement avec les créateurs et l'industrie audiovisuelle, via des accords de coopération. Enfin la concession impose quatre nouveaux critères de qualité au diffuseur national: crédibilité, conscience des responsabilités, pertinence et professionnalisme journalistique.

swissinfo et les agences

Faits

SRG SSR idée suisse dispose d'un budget annuel de près de 1,5 milliards de francs.
Le financement du service public est assuré à 70% par la taxe de réception (redevance radio-télévision) et à 30% par les activités commerciales (publicité, sponsoring, etc.).
L'an dernier, SRG SSR idée suisse a engagé 1,14 milliards de francs pour financer les chaînes de télévision et 0,43 milliard pour les chaînes de radio.

Fin de l'infobox

SRG SSR idée suisse

SRG SSR idée suisse est mandatée par la Confédération pour assurer les programmes radio-télévision du service public. Son mandat est défini par la Constitution, la loi sur la radio-télévision (LRTV) et sa concession.

Les programmes de SRG SSR idée suisse, gérés selon les principes du droit des sociétés anonymes, doivent contribuer à l'instruction et au développement culturel, ainsi qu'à la libre formation de l'opinion et au divertissement.

Avec 5800 employés, 18 émetteurs radio, 7 programmes TV, des sites internet et des services de télétext, SRG SSR idée suisse est l'employeur le plus important dans le secteur des médias électroniques en Suisse.

Destinée aux Suisses de l'étranger et aux étrangers qui s'intéressent à la Suisse, la plateforme d'information swissinfo, qui existe en 9 langues, fait également partie de SRG SSR idée suisse. Le diffuseur national et la Confédération se partagent le financement de swissinfo.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×