Ouverture au public de Saragosse 2008

Après Aichi en 2005, avant Shanghai en 2010, la ville du Nord de l'Espagne a ouvert au public samedi son Exposition internationale. Un événement placé sous le signe de l'eau et du développement durable. 6,5 millions de visiteurs y sont attendus jusqu'au 14 septembre. Le pavillon suisse s'intitule «Sous le lac».

Ce contenu a été publié le 14 juin 2008 - 14:17

Une grande voile trapézoïdale sur laquelle coule de l'eau et sont projetées des images, un réseau hydrique exploré sous toutes ses coutures et un jeu sont les principaux jalons de ce pavillon suisse, aqueux, bleu-vert, climatisé écologiquement.

Coordonnée par Présence Suisse, la participation helvétique vise à donner un aperçu du savoir et de l'expérience que la Suisse a engrangés en matière de gestion de l'eau.

La Suisse ne couvre que 0,4% de la superficie de l'Europe. Mais elle détient 5% de ses réserves d'eau douce, constatent les auteurs du projet. Un véritable château d'eau.

«La plupart des cours d'eau suisses sont actuellement en très bon état. Plus de 20 sources sont exploitées pour fournir de l'eau minérale. C'est autant de qualité de vie pour les habitants, pour les visiteurs et pour les pays voisins de la Suisse.»

Mais «même en Suisse, la propreté de l'eau et la stabilité de l'écosystème ne vont pas de soi. Elles sont le fruit des efforts déployés à l'intérieur de la Suisse et au sein de la collaboration partenariale menée au niveau international».

Le projet de pavillon suisse a été doté d'un budget de 3 millions de francs, entièrement pris en charge par la Confédération. Quelque 330'000 visiteurs y sont attendus tout au long de la durée de l'exposition.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article