René C. Jäggi: de Bâle à Kaiserslautern

Une bonne partie de la suite de la saison du FC Bâle dépendra de sa qualification ou non pour la Ligue des Champions.

Ce contenu a été publié le 27 août 2002 - 19:34

Le contingent du champion suisse en titre pourrait être dégraissé.

Premier changement effectif. Le président démissionnaire René C. Jäggi est annoncé pour reprendre les destinées de Kaiserslautern.

C'est lui qui avait repris Bâle en 1995, l'accompagnant dans sa folle ascension vers les sommets de la LNA.

Ancien patron d'Adidas en Suisse, René C.Jäggi a annoncé depuis plusieurs mois qu'il ne conserverait pas son poste de président. Histoire de céder la place à des forces nouvelles.

L'occasion faisant souvent le larron, le futur ex-président de Bâle va reprendre la direction de Kaiserslautern en Bundesliga (le club de Ciriaco Sforza).

Se séparer de plusieurs vedettes

Les événements se sont précipités avec le début de championnat raté du club du Betzenberg: l'entraîner Andreas Brehme a déjà été limogé et le président Jürgen Friedrich a démissionné. La voie est donc libre pour René C. Jäggi.

L'accord pourrait même se concrétiser d'ici à la fin de la semaine, surtout en cas d'élimination bâloise en Ligue des Champions.

Dans ce cas, le club de Saint-Jacques pourrait devoir dégraisser son effectif et se séparer d'une ou plusieurs vedettes.

Les noms de Murat et Hakan Yakin sont ceux qui reviennent le plus souvent dans les discussions. Comme ceux des attaquants argentins Gimenez et Rossi.

swissinfo/Jonathan Hirsch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article