Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ruxandra Zenide doublement couronnée

Ruxandra Zenide, réalisatrice de «Ryna», film primé à Genève.

(swissinfo.ch)

La jeune cinéaste roumano-suisse, qui signe le long-métrage «Ryna» décroche le prix le plus prestigieux de la 11ème édition du festival «Cinéma Tout Ecran».

Une manifestation qui souhaite démontrer que, plus qu'un festival de cinéma et de télévision, elle est «avant tout un festival de films».

Le Reflet d'Or pour le Meilleur Film a donc été attribué à «Ryna», de la réalisatrice suisse et roumaine Ruxandra Zenide (lire «Ruxandra Zenide, portée par Ryna»).

Un prix décerné «pour la description très forte d'une adolescente dans un village perdu de la Roumanie, qui se bagarre pour changer son destin face à un père violent qui n'admet pas sa féminité. Tous les acteurs sont bien dirigés et sont impressionnants de vérité, tout particulièrement Dorotheea Petre, sensible et lumineuse.»

Tel est le point de vue du jury, constitué par le réalisateur britannique Peter Kosminsky (président), la journaliste française Catherine Humblot, la productrice allemande Maria Koepf, la comédienne israélienne Asi Levi, l'ingénieur du son helvétique François Musy et le producteur, suisse aussi, Rudolf Santschi.

Un film qui décroche également le Prix 'Fipresci' de la critique internationale.

La Suède et le Canada

Le Reflet d'Or pour la Meilleure Réalisation a été attribué à «Kim Novak Badade Aldrig I Genesarets Sjö» (Kim Novak Never Swam in Genesaret's Lake) du Suédois Martin Asphaug, «pour la façon dont le réalisateur Martin Asphaug, raconte avec un mélange d'humour, de tendresse et de gravité, le passage à l'âge adulte de deux adolescents au cours d'un été qui vire au drame, dans les années 60. Découverte de l'amour, de la sensualité.»

A noter que cette année, une Mention Spéciale du Jury a été attribuée à «Manners of Dying» (L'exécution) du Canadien Jeremy Peter Allen, «pour la rigueur de la dramaturgie et la puissance d'un acteur dans les différents rôles d'un condamné à mort. Ce film nous confronte aux dernières heures d'un prisonnier et du personnel pénitentiaire et nous montre à travers sept situations différentes les dernières heures de la vie du condamné.» (lire «Attendre sa mort ... oui, mais comment?»).

«Manners of Dying», un film fort avec notamment le comédien Roy Dupuis, film qui décroche également le Prix du Jury des Jeunes.

Une femme et deux hommes

Côté interprètes, le Prix d'Interprétation Féminine a été attribué à Mairead McKinley pour son rôle dans «Molly's Way» (Allemagne), «pour le jeu très retenu et la simplicité de l'actrice pour interpréter le rôle d'une jeune irlandaise à la recherche de son amant d'une nuit, un voyage dans les paysages dévastés de la Pologne minière qui va l'amener à se trouver elle-même.»

Le Prix d'Interprétation Masculine est allé aux deux jeunes acteurs Anton Lundqvist et Jesper Adefelt de «Kim Novak Badade Aldrig I Genesarets Sjö», encore lui, «pour le duo très nuancé qu'ils forment au cours de cette transformation qui les mène de l'enfance à l'adolescence.»

Le Prix du Public, quant à lui, est allé au remarquable film franco-israélien «Distortion» de Haïm Bouzaglo (Lire «Le bruit des bombes à Genève»).

Le Reflet d'Or de la section Perspectives a été attribué à «Schläfer» (Sleeper) de Benjamin Heisenberg (Autriche / Allemagne) «pour sa manière subtile d'aborder le thème de la menace terroriste sans négliger la dimension humaine et pour sa réalisation intelligente.»

Du côté des séries, l'un des points forts de la manifestation, le Reflet d'Or de la Meilleure Série est allé à la production russe «The Penal Battalion» de Nikolay Dostal «pour la qualité de la réalisation, celle de l'interprétation, son réalisme bouleversant et son authenticité. Le Jury a été également sensible à la critique du mythe patriotique russe durant la Seconde guerre mondiale.»

Distinctions helvétiques

Le Prix TV5 du Meilleur Long Métrage Francophone est allé quant à lui à «Fragile» de Laurent Nègre, avec notamment la comédienne bâloise Marthe Keller à l'affiche (Lire «Famille dans la tempête»).

Le Prix Swissperform du meilleur film de télévision suisse récompense «Lago Mio» de Jann Preuss «pour la justesse du casting et de l'interprétation, ainsi que pour l'inventivité du scénario et de la mise en scène».

Enfin, signalons encore que parmi les nombreux courts-métrages primés, le Prix du Meilleur Court Métrage Suisse est allé à «Floh!» de Christine Wiederkehr «pour son côté rock'n'roll, optimiste et fantaisiste, un court déjanté rose bonbon»!

swissinfo

Faits

Le 11ème festival «Cinéma tout écran», qui se termine ce week-end, a eu lieu à Genève, à la Maison des Arts du Grütli et dans diverses autres salles de cinéma.
Avec une programmation axée sur des films souvent politiques, la manifestation continue de construire un pont entre production télévisuelle et cinématographique.
Le festival dispose d'un budget de 1,4 million de francs.

Fin de l'infobox

En bref

Ruxandra Zenide:

- 1975: Naissance à Bucarest, Roumanie.

- 1998: Licence en Relations Internationales du HEI (Institut universitaire des hautes études internationales) à Genève.

- 1999: New York University, section cinéma.

- 2000: Ecole de cinéma (FAMU) à Prague.

- Plusieurs courts métrages:
«The Hole» (1999)
«Dust» (2002)
«Green Oaks» (2003)

- 2005: «Ryna», 1er long métrage. A été sélectionné au festival 'Films du Monde' de Montréal, à Sarajevo, a reçu la'Vague d'or' à Bordeaux (Festival international du cinéma au féminin à Bordeaux) et participera au «New Faces in European Cinema» à Los Angeles (3-13 novembre).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.