Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un réseau de médias à Coire pour l’arc alpin

A l’ère de la globalisation, l’échange de connaissances et d’informations devient fondamental.

(cipra.org)

Alors que la globalisation est en marche, il n’existe pas de collaboration entre médias de l’arc alpin hors des frontières suisses. C’est pourquoi, la Radio Télévision suisse de langue romanche lance Las-Alps-Infoteca, une plateforme d’information consacrée aux Alpes.

Les Alpes sont faites de montagnes, de vallées, de cols, de forêts et de pâturages. Mais avant tout, elles sont façonnées par les gens qui y vivent et y travaillent. Près de 13,5 millions de personnes, héritières d’une diversité culturelle surprenante et sans égale, façonnée au fil des millénaires.

Dans ce paysage plurilingue et aux nombreuses traditions se sont développées de multiples initiatives journalistiques et éditoriales. Autant de témoignages de la volonté d’indépendance, de résistance à la globalisation et de préservation d’une culture particulière. Rien que dans l’espace de l’arc alpin suisse, par exemple, on recense une centaine de journaux, près de 25 revues hebdomadaires et des dizaines de chaînes de télévision et de radio.

Mais il s’agit de contributions locales, qui risquent de disparaître ou de ne pas trouver un écho suffisant hors de ces régions de montagne. De fait, dans un territoire qui va des côtes de Ligurie à la Hongrie, et qui passe du niveau de la mer à une altitude de 4'000 mètres, il est particulièrement difficile d’avoir une vision d’ensemble de la production médiatique et éditoriale.

C’est une lacune que la Radiotelevisiun Svizra Rumantscha (Radio Télévision suisse de langue romanche, RTR) a décidé de combler en fondant Las-Alps-Infoteca, une plateforme d’information et de vulgarisation de thématiques liées aux Alpes. L’éventail des thèmes va de la politique à la culture, en passant par l’architecture, la protection de l’environnement, les ressources hydriques et l’alpinisme.

Les Romanches au cœur de l’Europe

«Las-Alpas-Infoteca nous permettra de faire connaître la Suisse rhéto-romane et de souligner sa valeur ajoutée et ses compétences dans le domaine journalistique. Les Romanches ont la chance de se trouver au cœur des Alpes. Nous pouvons donc jouer un rôle central grâce à notre position, à la croisée des langues de l’arc alpin», déclare à swissinfo.ch Ruedi Bruderer, responsable du projet.

Las-Alps-Infoteca aura pour mission de relier les médias et de permettre des collaborations, ainsi que de diffuser des informations qui concernent les habitants de l’ensemble de l’arc alpin. Actuellement, il n’existe pas d’échange de connaissances ou de compétences entre les différents pays et régions dans le domaine du journalisme et de l’édition.

La fonte des glaciers, la sauvegarde des paysages alpins, l’ours apparu en Haute Engadine, ou encore la cérémonie de mariage de Boris Becker à St. Moritz ne sont pas des événements locaux. Ils intéressent tout le monde. «Les Alpes constituent un espace récréatif par excellence. Elles forment aussi un gigantesque château d’eau et sont traversées par d’importantes voies de communication. Les événements qui font l’actualité à Cortina d’Ampezzo, Grenoble ou Udine intéressent aussi le reste du Continent», affirme encore Ruedi Bruderer.

Dessiner son propre avenir

«Ces dernières années, notre chaîne de télévision a produit une dizaine de films consacrés aux minorités en Europe. Nous avons ainsi réalisé combien de caractéristiques nous unissent. Néanmoins, nous ne savons presque rien, par exemple, des Walser de Gressoney, ou des Cimbres du Trentin», fait encore remarquer Ruedi Bruderer.

Comme d’autres minorités linguistiques, les Romanches sont aussi confronté à la régression territoriale. Et avec l’initiative de Las-Alpas-Infoteca, ils souhaitent s’ouvrir au monde et s’assurer un avenir. La Chasa da medias (la Maison des médias) de la RTR à Coire, dans le chef-lieu grison, devrait devenir un centre de compétence des médias dans les Alpes.

Encore un long chemin à parcourir

Mais avant de qu’elle puisse devenir fonctionnelle et offrir ses services, un groupe de travail va devoir développer la plateforme. Il travaillera dans l’arc alpin entre 2011 et 2012. Il s’agira de définir la structure organisationnelle et opérative, ainsi que son financement. De fait, la plateforme d’information ne pourra pas compter sur la redevance que le diffuseur national SSR SRG prélève auprès des ménages, mais devra se tourner vers les ressources financières des administrations publiques et des récoltes de fonds.

Et ce n’est qu’à l’horizon 2013, que la banque de données deviendra finalement le point de convergence de ces informations, connaissances et contacts, et qu’elle pourra jouer le rôle de passerelle entre les offres journalistiques et les médias.

Des articles, des images, des vidéos et des sons, traduits et doublés partiellement ou intégralement dans les langues – française, italienne, allemande, slovène, romanche, ladine et cimbre – des Etats de l’arc alpin seront disponibles à partir de la plateforme. Le site sera divisé en deux sections. La première, publique et gratuite; la seconde réservée aux professionnels et payante. «Dans un second temps, soit à l’horizon de 2016, Las-Alps-Infoteca réalisera aussi ses propres produits journalistiques. Mais c’est encore de la musique d’avenir», prédit Ruedi Bruderer.

En attendant, vendredi et samedi 12 et 13 novembre, Las-Alps-Infoteca organisera un congrès a Coire, auquel doivent participer des personnalités du monde politique, de l’administration, de l’économie, des médias, de la culture, de la science et des organisations non gouvernementales. «Nous voulons susciter l’intérêt autour de Las-Alps-infoteca et démontrer qu’un centre de compétences à Coire peut offrir une valeur ajoutée pour tous les médias de l’arc Alpin», conclut Ruedi Bruderer.

Etapes

Les promoteurs de la plateforme Las-Alps-Infoteca ont défini les étapes nécessaires en vue de la création, à Coire, ces prochaines années, d’un centre de compétences lié aux thématiques liées aux Alpes.

2010-2012
- lancement de l’idée
- sondage d’intérêt
- définition de la structure organisationnelle et opérative
- développement de la stratégie financière pour le long terme

2013-2015/phase 1
- création de la plateforme pour la diffusion des thématiques liées aux Alpes
- construction d’un centre de contact pour l’intermédiation des produits journalistiques sur les Alpes et sur leurs habitants
- constitution d’un réseau de contacts avec des experts des questions alpines

2016-20/phase 2
- réalisation de produits journalistiques propres – contribution pour les médias électroniques, la presse écrite, les chaînes de radio et de télévision - pour les médias actifs à l’intérieur et à l’extérieur de l’espace alpin.

Fin de l'infobox

Congrès

Les 12 et 13 novembre à Coire, capitale des Grisons, a lieu le congrès consacré à Las-Alps-Infoteca, le centre médiatique alpin.
Entre septante et nonante personnalités provenant de l’ensemble de l’arc alpin, débattront de la faisabilité et l’opportunité de créer la plateforme médiatique, lancée et soutenue par la Radio Television Svizra Rumantscha RTR.

Fin de l'infobox

Radiotelevisium Svizra Rumantscha

La Radio Télévision romanche (RTR), dont le siège est à Coire, est l’unique entreprise de service publique à offrir des prestations pour la Suisse de langue romanche, soit l’une des quatre régions linguistiques de la Suisse.

La RTR a été fondée en 1925 et emploie environ 160 personnes. Son budget se monte à quelque 22,5 millions de francs, soit 1,5% du budget total de la SRG SSR, l’entreprise de radio-télévision nationale de service public.

Le romanche a obtenu le statut de langue nationale en 1938 et depuis 1996, celui de langue «partiellement officielle» de la Confédération. Aujourd’hui, plus de 100'000 personnes en Suisse comprennent le romanche et plus de 75'000 le parlent régulièrement. Il constitue même la première langue pour quelque 40'000 locuteurs.

Fin de l'infobox


(Traduction de l’italien: Nicole Della Pietra), swissinfo.ch


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.