La circulation a nettement diminué en Suisse depuis le début de la crise du coronavirus. Il y a en moyenne un tiers de véhicules en moins sur les routes helvétiques.

Par rapport aux chiffres habituels, la fréquentation n'est plus que d'environ 60 à 70% sur les routes suisses, montrent les statistiques de l'Office fédéral des routes (OFROU). Le recul concerne tous les tronçons, et plus significativement les autoroutes.

C'est le cas par exemple dans le canton de Vaud sur l'A1 entre Morges et Ecublens. Le 3 mars, on dénombrait un trafic total de 96'000 véhicules sur ce secteur. Mardi, ils n'étaient plus que 34'250, soit une diminution de 65%, ont indiqué les autorités vaudoises.

Les routes sont particulièrement désertées les samedi et dimanche, précise l'OFROU, contactée par Keystone-ATS. Le week-end dernier, il y avait deux fois moins de véhicules que d'habitude sur les routes du pays.

Le trafic pour quitter la Suisse s'est aussi massivement réduit. Les routes vers la France, l'Allemagne et l'Autriche n'accueillent plus que 25 à 30% de la fréquentation habituelle. En direction de l'Italie, cela tombe à 10 à 20%.

Selon les chiffres de l'OFROU, le transit alpin a également plongé. Sur l'axe du San Bernardino (autoroute A13) ou au tunnel du Gothard (A2), la circulation a chuté de 60 à 80%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.