Navigation

Skiplink navigation

Couvre-feu pour les mineurs dans un quartier d'Audincourt

Ce contenu a été publié le 16 juillet 2019 - 15:47
(Keystone-ATS)

La commune française d'Audincourt, à une quinzaine de km de la frontière avec le canton du Jura, a décidé d'instaurer jusqu'à la fin du mois d'août un couvre-feu pour les mineurs de moins de 14 ans dans un quartier de la ville. Elle a pris cette décision après des violences urbaines.

L'arrêté a été signé mardi et s'applique aux Champs Montants, un quartier sensible d'Audincourt, a indiqué la mairesse Marie-Claude Gaillard. Les jeunes de moins de 14 ans qui seront dehors sans être accompagnés de leurs parents entre 22h00 et 06h00 seront conduits par la police au commissariat où leurs parents devront venir les chercher.

Selon l'élue socialiste, ce quartier situé à l'est de cette commune de 14'000 habitants est en proie depuis plusieurs mois à des incivilités. Le déclencheur de ces actes de vandalisme pourrait être des actions anti-rodéos de la police et des interpellations liées à des affaires de stupéfiants.

Ces violences ont culminé dans la nuit de samedi à dimanche avec de nombreux feux sur la voie publique. Des adolescents ont pénétré dans un bâtiment abritant une Maison des jeunes et de la culture (MJC) et une garderie et l'ont incendié. Trois jeunes, deux majeurs et un mineur, ont été mis en examen pour cet incendie.

Mardi, des élus de la région de Montbéliard ont fait part dans L'Est Républicain de leur "sentiment d'abandon", accusant l'Etat d'avoir concentré les moyens de la police et de la justice dans la crise des "gilets jaunes", à leur détriment.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article