Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Davos réunit les ténors de la scène internationale

Klaus Schwab, fondateur du WEF, a présenté à Genève les hôtes de marque du Forum 2004.

(Keystone)

Le ministre américain de la justice John Ashcroft ou le président argentin Nestor Kirchner seront parmi les vedettes du Forum économique mondial de Davos.

L´édition 2004 est placée sous le signe de «la sécurité et de la prospérité».

Au total quelque 2100 participants de 94 pays feront le voyage de Davos. Parmi eux figurent 30 chefs d´Etat ou de gouvernement, 75 ministres, 28 dirigeants religieux et de nombreux représentants d´organisations internationales, se sont félicités mardi les organisateurs du World Economic Forum (WEF) lors d´une conférence de presse à Genève.

L´édition 2004 du WEF – qui se tiendra du 21 au 25 janvier - est marquée par la forte participation de représentants de la «nouvelle Europe» et par la présence d´hommes d´Etat et de personnalités économiques clés des Etats-Unis, d´Asie et d´Afrique, a souligné le fondateur du Forum de Davos, Klaus Schwab.

Parmi les «têtes d´affiche» figurent également les présidents géorgien, Mikhaïl Saakachvili, polonais, Aleksander Kwasniewski, nigérian, Olusegun Obasanjo ou pakistanais, Pervez Musharraf.

Le secrétaire général des Nations unies Kofi Annan et l´ex-président américain Bill Clinton seront également de la partie. Mais comme chaque année, les organisateurs parlent également de l’arrivée «surprise» de dirigeants d’envergure.

Du côté suisse, la présence de cinq conseillers fédéraux (ministres) est annoncée sur l’ensemble du Forum.

Sécurité, gage de croissance

Les organisateurs sont partis d’un constat relativement simple. Une croissance économique mondiale durable ne peut se réaliser que si la sécurité est garantie. Mais d’un autre côté, la sécurité qui fait défaut dans certaines parties du globe ne s’affirmera qu’avec un accroissement de la prospérité de ces régions.

Sous le slogan «partenariat pour la sécurité et la prospérité», l’équation de Davos 2004 peut se résumer ainsi: «sécurité + prospérité = paix».

Des rencontres porteront entre autres sur la promotion de la croissance mondiale, la réduction des inégalités, la gestion de nouveaux risques, la garantie d’une sécurité globale, etc.

En plus des figures politiques de premier plan, des acteurs économiques de renom, animeront ces conférences. John Chambers, directeur exécutif de Cisco Systems, Carlos Ghosn, directeur de Nissan Renault ou encore Walter Kielholz, président du conseil d’administration du Credit Suisse Group.

«L’autre Davos»

Mais avant cela, le 17 janvier, la branche suisse d’Attac (Association pour une taxation des transactions financières pour l’aide aux citoyennes et citoyens) organisera à Zurich une alternative au WEF.

«L’autre Davos» débattra autour du thème «ensemble pour la sécurité et la prospérité». Il s’agira pour les alter-mondialistes de critiquer la politique étrangère américaine et le démantèlement social induit par la globalisation des échanges.

La sécurité en question est celle des Etats-Unis et de leurs alliés à travers une «stratégie néocolonialiste de pillage des ressources», selon Christian Zeller de la coalition nationale contre la guerre.

swissinfo et les agences

En bref

- La réunion du WEF de Davos est placée cette année sous le signe d’un «Partenariat pour la sécurité et la prospérité».

- On trouve également la problématique de l’intégration Nord-Sud et naturellement des questions de sécurité (Irak, Israel, Palestine, Pakistan, Arabie Séoudite).

- Ces dernières années, le Forum n’abordait en général qu’un seul thème: «construire la confiance» en 2003, «Le terrorisme» en 2002, après le 11 septembre 2001 ou encore «L’effondrement des marchés financiers» en 2001, après les crises de la Russie et du Brésil.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.