Des perspectives suisses en 10 langues

Comment renforcer l’éducation à la démocratie dans les écoles?

Modéré par: Bruno Kaufmann

L’éducation civique doit-elle devenir une matière obligatoire dans les écoles secondaires? Quelles sont vos expériences en matière d’éducation à la démocratie dans les écoles?

Faites-nous part de vos expériences!

Les plus appréciés

Joignez-vous à la discussion

Les commentaires doivent respecter nos conditions. Si vous avez des questions ou que vous souhaitez suggérer d'autres idées de débats, n'hésitez pas à nous contacter!
famamstutz@bluewin.ch
famamstutz@bluewin.ch
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

La première étape de l'éducation politique de base à l'école secondaire est un cours d'histoire progressif qui permet de découvrir les grandes étapes de l'histoire récente de notre pays et des événements mondiaux. Il s'agit de comprendre les relations essentielles et de se rendre compte que nos acquis politiques actuels ont été obtenus au prix de longues luttes.

Malheureusement, le profil actuel de l'histoire dans l'enseignement secondaire est très diffus et ne donne pas d'indications claires sur ce qui fait partie de la formation historique de base. Le contenu du programme scolaire 21 contient tellement de propositions qu'il règne une certaine confusion dans les salles de classe. En conséquence de ce manque d'orientation et de la sous-dotation fâcheuse des leçons d'histoire, la plupart des enseignants choisissent quelques thèmes sans concept et renoncent par la force des choses à une structure claire.

Les cours d'histoire doivent être passionnants, approfondir des thèmes pertinents et donner aux jeunes l'occasion d'aborder des questions politiques fondamentales dans le cadre de discussions en classe. Mais sans connaissances de base solides sur les thèmes historiques centraux, il est difficile d'imaginer des discussions politiques approfondies.
La revalorisation de l'enseignement de l'histoire à l'école obligatoire est donc une condition sine qua non pour faire les premiers pas vers une formation d'opinion politique fondée.

Vorstufe der politischen Grundbildung in der Sekundarschule ist ein aufbauender Geschichtsunterricht, in welchem die Meilensteine der neueren Geschichte unseres Landes und des Weltgeschehens vermittelt werden. Es geht dabei um das Verstehen wesentlicher Zusammenhänge und die Vorstellung, dass unsere aktuellen politischen Errungenschaften in langen Auseinandersetzungen erkämpft wurden.

Leider ist das aktuelle Profil des Fachs Geschichte in der Sekundarschule sehr diffus und gibt keine klare Vorgaben, was zur geschichtlichen Grundbildung gehört. Der Lehrplan 21 enthält inhaltlich so viele Vorschläge, dass ziemliche Beliebigkeit in den Schulzimmern vorherrscht. Als Folge dieser Orientierungslosigkeit und der ärgerlichen Unterdotation bei den Geschichtslektionen picken sich die meisten Lehrpersonen eher konzeptlos einige Themen heraus und verzichten notgedrungen auf einen klaren Aufbau.

Geschichtsunterricht soll spannend sein, relevante Themen vertiefen und den Jugendlichen Gelegenheit geben, sich in Klassendiskussionen mit politischen Grundfragen auseinanderzusetzen. Doch ohne solides Basiswissen über die zentralen geschichtlichen Themen sind vertiefte politische Diskussionen schwer vorstellbar.
Die Aufwertung des Geschichtsunterrichts in der Volksschule ist deshalb eine Grundvoraussetzung für erste Schritte zu einer fundierten politischen Meinungsbildung.

Gioboa
Gioboa

L'éducation civique existait par le passé et j'en ai de bons souvenirs car il n'était question d'aucune prise de parti par l'enseignant. Cela commençait par le respect des lois de notre pays, par le respect des anciens, des plus faibles; nous avions appris à ouvrir les yeux, à céder notre place dans les transports publics. Aujourd'hui la balance de la justice penche complètement à gauche, voire très à gauche où règne la politique des droits uniquement. Les devoirs semblent avoir disparu ainsi que nos valeurs au détriment d'us et coutumes extérieurs à notre culture. Bien sûr que nous aurions besoin d'un retour à l'éducation civique, mais encore faudrait-il qu'elle soit enseignée de façon neutre par des enseignants non endoctrinés par les nouvelles tendances; existent-ils encore ?

MARCO 46
MARCO 46
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.

Le problème est plutôt l'inverse : comment éviter une éducation "démocratique" systématique de gauche dans nos écoles ? En ce sens, elles sont déjà beaucoup trop démocratiques-égalitaires et génèrent également de nombreux problèmes dérivés de la culture "all inclusive", "woke", arc-en-ciel, idéologique égalitaire et non méritocratique, etc.
Et dans une large mesure, ils ont déjà réussi ! En fait, la majorité des jeunes d'aujourd'hui votent gauche-vert, tandis que le reste est plutôt centriste avec des dérives protestataires nettes vers la droite. Comment ce déséquilibre entre les jeunes s'est-il produit ? C'est simple : après 1968, l'impératif idéologique des universitaires était d'entrer dans les écoles, les institutions publiques, les médias publics, de semer leur credo, de faire du prosélytisme, à tel point que la grande majorité des enseignants d'aujourd'hui sont toujours de gauche, y compris les professeurs d'université. Résultat : des jeunes à l'esprit unique, le refus de l'engagement carriériste dans "cette société capitaliste malade". Travail minimaliste, fuite générale des responsabilités, etc.etc.

Il problema semmai è all'opposto: come si può evitare la sistematica educazione "democratica " di sinistra nelle nostre scuole? In tal senso sono già sin troppo democratiche-egualitarie e generano pure un sacco di problemi derivati dalla cultura "all inclusive", "woke", arcobaleno, egualitaria ideologica non meritocratica, ecc. ecc.
E in gran parte ci sono già riuscite! Infatti la maggioranza dei giovani oggi votano a sinistra-verde, mentre il resto è piuttosto centrista con decise derive protestatarie a destra. Come mai si è giunti a questo sbilanciamento giovanile? Semplice: dopo il 68, l'imperativo ideologico degli universitari fu di entrare nelle scuole, negli enti pubblici, nei media pubblici, per seminare il loro credo, per fare proselitismo, tant'è che la stragrande maggioranza degli insegnanti oggi è sempre ancora di sinistra, professori universitari compresi. Risultato: giovani dal pensiero unico, rifiuto dell'impegno carrieristico in "questa società capitalista malata" , lavoro minimalista, generale fuga dalle responsabilità, ecc.ecc.

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.
@MARCO 46

Cher @Marco46 commentaire très intéressant qui conduit à de nombreuses nouvelles questions : préféreriez-vous exclure l'éducation civique des écoles ? Et quels sont les problèmes qui, selon vous, peuvent découler de l'éducation à la démocratie dans la pratique ? Vous écrivez également que la plupart des jeunes électeurs préfèrent les partis de gauche et les partis verts, mais en fait, dans la plupart des élections récentes, nous avons enregistré le contraire : de nombreux partis de droite dure sont plus populaires auprès des plus jeunes électeurs, la génération dite tiktok. La pensée unique que vous évoquez pourrait donc être un phénomène très ambivalent en fin de compte. Ou bien avez-vous des données à l'appui de votre argumentation ?

Dear @Marco46 very interesting comment which leads to many new questions: would you prefer to exclude civic education from schools? And which problems do you see can be derived from democracy education in practice? Also, you write, that most younger voters prefer left-green parties, but in fact, in most of the more recent elections we have registered the contrary: many hard right parties are most popular with the youngest voters, the so called tiktok generation. So, the single-mindedness you are indicating may be a very ambivalent phenomenon after all. Or do you have data supporting your argument?

Elena Lacroix Jaeggy
Elena Lacroix Jaeggy

Il me semble une condition sine qua non de visiter et revisiter les fondements même de la Confédération et la charpente juridique qui maintient encore indemne un peuple dans toute sa diversité linguistique.
L'éducation civique fortement imprégnée du christianisme a permis de traverser les siècles sans dislocation ni rupture. C'est l'apprentissage de cet équilibre civique exceptionnel qui doit être communiqué aux jeunes. Ils sont les gardiens de notre Constitution.
Je vois avec appréhension l'immiscion d'autres cultures et religions dans un espace qui n'est pas le leur. Une divergence fondamentale de valeurs, de codes, de culture. Nous sommes en Europe au bord de l'abîme, Dieu veuille que la Suisse en soit épargnée

baumgartner.fred
baumgartner.fred
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Cher Monsieur Kaufmann, j'aimerais savoir qui devrait enseigner cette éducation politique. Je suis curieux de savoir quels seraient les objectifs d'apprentissage de cet enseignement, compte tenu de l'attitude politique de base de nos enseignants en Suisse, qui a tendance à être de gauche. N'y a-t-il pas un risque que cette "éducation politique" dégénère en endoctrinement politique partisan ? Nos enseignants suisses du niveau secondaire sont-ils suffisamment mûrs politiquement et indépendants pour assumer cette responsabilité ? Franchement, je suis sceptique.

Sehr geehrter Herr Kaufmann, ich möchte gerne wissen, wer diese politischen Bildung unterrichten soll. Ich bin neugierig, welche Lernziele dieser Unterricht hätte, wenn ich die tendenziell linke politische Grundeinstellung unserer Lehrkräfte in der Schweiz betrachte. Besteht nicht das Risiko, dass diese "politische Bildung" in parteipolitische Indoktrinerung ausarten könnte? Sind unsere schweizerischen Lehrkräfte auf Sekundarstufe politisch reif und unabhängig genug, diese Verantwortung zu übernehmen? Ich bin offen gesagt skeptisch.

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@baumgartner.fred

Cher Monsieur Baumgartner. Votre question est aussi justifiée qu'ancienne dans le contexte suisse. En même temps, elle me semble être une contradiction dans les termes, puisque le système scolaire suisse est considéré comme exemplaire dans le monde entier et que les enseignants en Suisse sont reconnus comme étant parmi les mieux formés et les plus professionnels. Il me semble donc étrange qu'il ne soit pas possible d'introduire la matière "démocratie" dans les écoles de ce pays d'une manière utile et ciblée et de la développer en collaboration avec les enseignants et les élèves. Nous vivons dans un pays qui exige beaucoup de nous, citoyens et citoyennes, en ce qui concerne la prise de responsabilité dans la communauté : une telle société a besoin d'une infrastructure qui soutienne la démocratie, que ce soit sous la forme de "chancelleries" (autorités) qui gèrent les vastes processus de participation, que ce soit sous la forme de médias privés et publics bien établis qui les accompagnent - et que ce soit aussi sous la forme d'un enseignement 'obligatoire' de la démocratie, qui contribue à ce que nos jeunes électeurs soient bien équipés pour exercer leur rôle important de décideurs.

Sehr geehrter Herr Baumgartner. Ihre Frage ist ebenso berechtigt wie alt im schweizerischen Kontext. Gleichzeitig scheint sie mir ein Widerspruch in sich darzustellen, gilt doch das Schweizer Schulsystem weltweit als vorbildlich und gehören die Lehrkräfte in der Schweiz anerkannterweise zu den am besten ausgebildesten und professionellsten. Da scheint es mir doch etwas merkwürdig, dass es nicht möglich sein sollte, das Fach "Demokratie" an den Schulen dieses Landes auf eine nützliche und zielführende Art stufengerecht einzuführen und gemeinsam mit den Lehrenden und Schüler zu entwickeln. Wir leben in einem Land, dass von uns Bürgerinnen und Bürger viel verlangt was die Übernahme von Verantwortung im Gemeinwesen betrifft: eine solche Gesellschaft braucht eine die Demokratie mutunterstützende Infrastruktur, sei es in Form von "Kanzleien" (Behörden), welche die umfassenden Mitbestimmungsprozesse verwalten, sei es in Form von gut aufgestellten privaten wie öffentlichen Medienhäusern, welche diese begleiten - und sei es eben auch in Form eines 'obligatorischen' Demokratieunterrichtes, der dazu beiträgt, dass unsere jungen Stimmberechtigten gut ausgerüstet ihre wichtige Rolle als Entscheidungsträger ausüben können.

MARCO 46
MARCO 46
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.
@baumgartner.fred

Tout à fait d'accord ! Dans les écoles de gauche ( !), il y a un endoctrinement de gauche depuis au moins un demi-siècle : voir mon commentaire ci-dessus.

Centrato! Nelle scuole di sinistra (!) è almeno da mezzo secolo che c'è indottrinamento di sinistra: v. il mio commento qui sopra

MARCO 46
MARCO 46
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.
@baumgartner.fred

a fait mouche !

centrato in pieno!

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.
@MARCO 46

...mais comme je l'ai ajouté à votre commentaire ci-dessus, il n'est peut-être pas très en phase avec les développements plus récents, étant donné que les partis de droite dure tirent de nombreux électeurs de la jeune génération...

...but as I added to your comment above, maybe not very much in tune with more recent developments, seeing the hard right parties derive many voters from the young generation...

TheSwissPoliticalSystem.com
TheSwissPoliticalSystem.com
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Je comprends vos préoccupations, mais la mauvaise situation des autres démocraties en Suisse, aux États-Unis et dans pratiquement toutes les démocraties représentatives n'est pas liée à l'éducation formelle à la démocratie. La dure vérité est que la "démocratie représentative" est un oxymore. Déjà pendant la Révolution française, qui a commencé comme une véritable démocratie à la grecque, un député français, Pierre François Robert, l'a bien dit lorsqu'il a vu certains dirigeants de la Révolution inventer le concept de "démocratie représentative". Il l'a dit clairement : "s'il y a représentation, ce n'est pas la démocratie". Malheureusement, par ambition pour le pouvoir ou par incapacité à faire fonctionner la vraie démocratie, Monsieur Robert a été ignoré.

Le résultat est que toutes les nations que nous appelons démocraties, à l'exception de la Suisse, ne sont pas de vraies démocraties, elles ont diverses versions d'"aristocraties élues", c'est une grande amélioration par rapport aux régimes totalitaires comme les communistes, les fascistes ou les téocraties, mais ce ne sont pas des démocraties.

Si, sur le papier, la Suisse peut être considérée comme une démocratie représentative, le fait que le peuple suisse ait le pouvoir, et l'utilise plusieurs fois par an, de décider de tout ce qu'il veut, et que sa décision soit contraignante pour les politiciens, et que même la plus haute cour du pays ne puisse pas évaluer les résultats des référendums, fait de la Suisse une véritable démocratie, la seule au niveau national, bien que le Taïwan et l'Uruguay aient certaines des dispositions du système suisse, mais n'en aient pas d'autres essentielles.

Tant que les Suisses conserveront leur système, il n'y aura pas de crise de la démocratie en Suisse. Le système suisse garantit que les hommes politiques restent toujours en phase avec la volonté du peuple suisse, ils doivent le faire car s'ils ne le font pas, le peuple suisse les ramènera dans le droit chemin par le biais d'un référendum et c'est pourquoi les hommes politiques suisses ne sont pas contrôlés par la politique des partis, l'idéologie, la démagogie ou les lobbies (toutes sortes de lobbies) comme c'est le cas dans les démocraties représentatives.

La dure vérité est qu'un pays ne peut être considéré comme une démocratie que si le peuple gouverne ou si le peuple a le pouvoir direct de prévaloir sur toute décision, politique, loi ou traité produit par les politiciens et peut également pousser les politiciens à mettre en place de nouvelles politiques, lois, etc.

Le système suisse est la véritable pratique de la démocratie. Il n'est pas nécessaire de l'enseigner dans les écoles. Les Suisses apprennent la démocratie parce qu'ils la pratiquent, tout comme un charpentier ou un chirurgien n'a pas besoin de s'asseoir dans une salle de classe pour apprendre ce qu'il pratique déjà.

La vérité britannique est que les systèmes français, italien, allemand, britannique, américain, canadien, etc. ne sont pas des démocraties parce qu'ils ne sont pas démocratiques. Canada, etc. ne sont pas des démocraties parce que tous les pouvoirs exécutifs et législatifs clés sont entre les mains des politiciens et que le peuple n'a que le pouvoir d'élire des représentants, et non de prévaloir directement sur leurs décisions.

Permettez-moi de profiter de cette occasion pour dire que les classements de la qualité de la démocratie publiés par The Econist et d'autres publications sont profondément erronés parce qu'ils ne placent pas la Suisse comme le pays ayant la démocratie de la plus haute qualité, bien au-dessus des autres, parce que la démocratie est le "gouvernement par le peuple" et qu'aucun pays ne se rapproche de la Suisse à cet égard. The Economist a le culot de classer 9 ou 10 autres pays comme ayant des démocraties de meilleure qualité que la Suisse, ils placent les pays les plus démocratiques dans les pays scandinaves alors que dans aucun pays scandinave le peuple n'a un pouvoir sur les politiciens qui se rapproche de celui des Suisses.

La Suisse, le peuple suisse, n'a pas besoin d'éducation démocratique, au contraire, ce sont les Scandinaves, les Français, les Américains, les Espagnols, les Italiens, les Britanniques et le test qui ont besoin d'être éduqués sur le système suisse. Je suis certain qu'une fois qu'ils le connaîtront, ces personnes revendiqueront le système suisse ou même plus démocratique.

I understand your concerns but the bad situation of other democrscies around Switzerland, in the US and practically all representative democracies is unrelated to formal education about democracy. The hard truth is that "representative democracy" is an oxymoron. Alreday during the French Revolution, which started as a real ancient Greek style democracy, a French deputy, Pierr Francois Robert, put it well when he saw some leaders the Revolution coming up with the concepr of "representative democracy". He clearly stated: "if there is representation it is not democracy". Unfortunately, out of ambition for power or inability to make real democracy work, Monsieur Robert was ignored.

The result is that all the nations we call democracies, with the exception of Switzerland, are not real democracies, they have various versions of " elected aristocracies", it is a big improvement over totalitarian regimes like Communist, Fascists or Teocracies, but they are not democracies.

While on paper, Switzerland could be considered a representative democracy the fact that the Swiss people have the power and use it several times per year to decide ansolutely anything they want to decide, and their decision is binding on politicians., and not even the highest court in the land can even evaluate the results of referendums, makes Switzerland a real democracy, the only one at the national level, although Taiean and Uruguay do have some of the provisions of the Swiss system, but lack some key ones.

As long as the Swiss keep their system there will not be a crisis of democrscy in Switzerland. The Swiss system ensures that politicians always stay in tune with the will of the Swiss people, they have to because if they do not the Swiss people will bring them back in line by means of a referendum amd that is why and Swiss politicians are not controlled by party politics, ideology, demagoguery or lobbies (all kinds of lobbirs) the way they are in representative democracies.

The hard truth is that a country can only be considered a democracy if the people govern or if the people have the direct power to prevail over any decision, policy or law or treaty produced by the politicians amd can also push the politicians to put in place new policies, laws, et.

The Swiss system is the real practice of democracy. No need to teach it at schools. Swiss people learn democracy because they practice it, just like a practising carpenter or surgeon does not need to sit in a classroom to learn what he already practices.

The brital truth is the system in France, Italy, Germamy, UK, US. Canada, etc ate not democracies because all key executive and legislative powers lie in the hands of politicians and the people only have the power to elect representatives, not to prevail directly over their decisions.

Let me take this opportunity also to say that the rankings of democracy's quality published by The Econist and other publicatipns ate deeply flawed because thay do not place Switzerland as the country with the democracy of the hoghest quality, way above the rest, because democracy is "governmemt by the people" and no country comes close to Switzerlamd in that regard. The Economist has the cheek of placing some other 9 or 10 countries as having democracies of higher quality than Switzerland, they place the most democratoc countries the Scandinavians when in no Scandinavian country do the people have power over politicians amywhere close to what the Swiss have.

Switzerland, the Swoss people, do not need democratic education, on the contrary, it is the Scandinavians, the French, the Amicans, the Spanidh, Italians, the British and the test who need education about the Swiss system. I am certain once they know it, those people will demamd the Swiss system or even more democratic.

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.
@TheSwissPoliticalSystem.com

Merci beaucoup pour votre contribution perspicace et très engagée. En tant que praticien, chercheur, observateur et journaliste de la démocratie depuis plus de quarante ans dans le monde entier, je partage nombre de vos opinions sur l'importance des outils de la démocratie directe. Toutefois, de tels instruments, tels que le processus d'initiative et de référendum, ne contrecarrent pas ou n'équilibrent pas la démocratie représentative, ils rendent la démocratie représentative PLUS représentative, ce qui n'est pas la même chose qu'une démocratie indirecte. Une démocratie représentative moderne a bien sûr besoin de plus que la possibilité pour le peuple de prendre des décisions sur des questions ou de fixer l'ordre du jour ; il y a beaucoup d'autres aspects, y compris la primauté du droit, la séparation des pouvoirs, le respect des différents niveaux de prise de décision démocratique, le respect des droits de l'homme fondamentaux, l'équité du débat public, etc. La démocratie n'est donc pas un jeu noir-blanc, mais une mosaïque composée d'une multitude de pièces différentes. BTW : selon le navigateur de la démocratie directe (https://direct-democracy-navigator.org), plus de 100 pays dans le monde connaissent aujourd'hui une forme ou une autre d'initiative et de référendum.

Thank you very much for your insightful and very committed contribution. As I have practiced, researched, observed and reported (about) democracy for more than four decades globally, I share many of your views on the importance of direct democratic tools indeed. However, such instruments like the initiative and referendum process in my view do not counteract or balance representative democracy, they make representative democracy MORE representative, which is not the same as indirect. A modern representative democracy needs of course more than the possibility to decide on issues or set the agenda by the people; there are many other aspects including the rule of the law, the separation of powers, the respect for different levels of democratic decision making, the respect for fundamental human rights, the fairness of the public debate etc. etc. which ranking institutions like the Economist also are considering in their evaluations. So democracy is not a black-white-game but a mosaique with many, many different pieces. BTW according to the direct democracy navigator (https://direct-democracy-navigator.org) there are more than 100 countries worldwide today, which do know some form of initiative and referendum provision.

MARCO 46
MARCO 46
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.
@TheSwissPoliticalSystem.com

Trop patriotique ! En Suisse, la démocratie directe ne peut fonctionner que parce qu'il s'agit d'un très petit pays. Pour les grandes républiques, en revanche, il est impossible d'éviter la démocratie représentative, car le contraire serait impraticable en raison de la trop grande complexité du système.

Troppo patriottardo! In Svizzera la democrazia diretta può funzionare solo perché é un paese assai piccolo. Per le grandi repubbliche di contro, è impossibile evitare la democrazia rappresentativa, perché il contrario sarebbe impraticabile per l'eccessiva complessità del sistema.

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.
@MARCO 46

Cher @Marco46, l'idée que la participation des citoyens ne fonctionne qu'avec un petit nombre de personnes est déjà contredite dans un pays de 9 millions d'habitants comme la Suisse, où les États les plus peuplés comme Zurich ont les formes les plus efficaces de démocratie directe, tandis que les entités plus petites comme Uri en ont beaucoup moins. En fait, plus une communauté ou un pays est complexe et peuplé, plus les caractéristiques participatives sont nécessaires pour que la démocratie représentative soit réellement représentative. Dans le cas contraire, comme en France, au Royaume-Uni ou aux États-Unis, la plupart des gens se sentent exclus au fil du temps et ont tendance à soutenir des forces politiques moins démocratiques et extrêmes.

Dear @Marco46 the idea that citizens participation does only work with small numbers of people is contradicted already within a 9 million country like Switzerland, where the most populated states like Zurich has most well-working forms of direct democracy, while smaller entities like Uri have much less of that. In fact, the more complicate and more populated a community and country is, the more participatory features are needed to make representative democracy truly representative. If not, like France, UK or US, most people over time feel very much excluded and tend to support less democratic and extreme political forces.

Peter Ern
Peter Ern
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

en renforçant la liberté d'expression.

indem die freie Meinung gestsärkt wird.

HAT
HAT
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Je crois en la démocratie, mais les engagements civiques violents de ces dix dernières années me posent problème. Le changement climatique, les guerres, les guerres de genre et autres ont dégénéré en excuses pour détruire des biens publics et personnels. Certains dommages sont également psychologiques et irréversibles.
Je pense qu'un programme d'éducation structuré pour le discours civique ou la promotion de la démocratie fait cruellement défaut et qu'il serait bon de l'intégrer à l'école. Mais, le grand mais, c'est que les enseignants eux-mêmes ne savent rien de tout cela. Et ils ne s'excusent pas de la dégradation naturelle de la société occidentale basée sur des canons lâches.

I believe in Democracy but I have issues with the violent civic engagements in the last decade. Climate change, wars, gender wars and others have degenerated into excuses to destroy public and personal property. Some of the damages are also psychological and irreversible.
I believe an structured education curriculum for civic discourse or democracy advocation is highly lacking and definitely a good thing to incorporate in school. But, the big but is that the teachers themselves are clueless about this. And they make no apology for the natural degradation of western society based on loose cannons.

Elena Lacroix Jaeggy
Elena Lacroix Jaeggy

Au vu de l'effondrement des démocraties qui entourent la Suisse, cette éducation est plus que jamais nécessaires. Notre Constitution ne peut survivre qu'à condition que le peuple soit éduqué, sache utiliser les droits, apprenne à respecter nos règles et nos lois.

Cette éducation doit être aujourd'hui élargie pour tenir compte des changements qui s'opèrent, climat imprévisible, urgence dans la préservation de la biodiversité, des milieux naturels, de nos sources d'alimentation, agriculture et élevage.

C'est une condition sine qua non, les ventres vides ne sauront jamais pratiquer et respecter nos règles de bien vivre ensemble.

Le constat autour de nous, sans aller plus loin que la France, est absolument désastreux. Une dislocation complète de la société qui, ayant perdu les racines chrétiennes, croit pouvoir remplacer l'exercice démocratique, par un wokisme dévastateur de la cohérence nationale.

Eduquons, éduquons toujours la jeunesse au respect des autres, des droits et des devoirs civiques, ne perdons jamais de vue ce qui fait le fondement du pays, la tolérance réciproque, la foi chrétienne qui nous unit.

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.
@Elena Lacroix Jaeggy

Chère Elena Lacroix Jaeggy, je vous remercie pour votre intéressante contribution à cette conversation. Je suis tout à fait d'accord pour dire que l'éducation à la démocratie à l'école mérite plus d'attention et une portée plus large. Je me demande si vous pourriez développer votre remarque sur la situation "absolument désastreuse" en France. Quels sont, selon vous, les droits et devoirs civiques menacés et comment peuvent-ils être développés ? Alors que la France s'apprête à organiser des élections législatives dans quelques semaines, quelles sont les questions que vous, en tant qu'électeur et citoyen, souhaiteriez voir abordées lors de ces élections ? Meilleures salutations Bruno Kaufmann

Dear Elena Lacroix Jaeggy, thank you for your interesting contribution to this conversation. I am very much agree that democracy education in school deserves more attention and a broader scope. What I wonder is, if you could develop your remark about the the 'absolutely disastrous' situation in 'France'. Which civic rights and duties are at risk in your view and how can they be developed in your view? As France is heading to parliament elections in a few weeks time, which issues would you as a voter and citizen like to be addressed in these elections? Best regards Bruno Kaufmann

Peter Ern
Peter Ern
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@Elena Lacroix Jaeggy

Quelle démocratie s'est effondrée autour de Schweiizer ?
Oui, l'éducation devrait être étendue à la pensée autonome.
Pourquoi les ventres vides devraient-ils apprendre à respecter nos règles. Si c'est pour cela qu'ils ont le ventre vide ?
Où la société s'est-elle complètement désintégrée ?
Ne devrions-nous pas d'abord donner le bon exemple à nos jeunes ?

Welche Demokratie um die Schweiizer herum ist zusammengerbrochen?
Ja, die Bildung sollte zu sebständigen Denken erweitert werden.
Warum sollten leere Bäuche lernen unsere Regeln einzuhalten. Wenn sie deshalb leere Bäuche haben?
Wo hat sich die Gesellschaft völlig Aufgelöst?
Sollten wir für unsere Jugend nicht zuerst ein gutes Beispiel sein.

MARCO 46
MARCO 46
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.
@Elena Lacroix Jaeggy

Cela fait longtemps que nous ne sommes pas allés à Heidiland !

Non siamo più l'Heidiland" da parecchio tempo!

Bla Blabla
Bla Blabla

À la lecture de votre article concernant l'éducation à la démocratie, je suis plein d'admiration. Surtout que "de mon temps" 🙄, double national Français et Suisse, ayant fait mes classes primaires et secondaires en France proche, l'enseignement de la démocratie n'était pas la "branche" la plus importante comme à Taïwan, et dont la stricte obligation était laissée à l'appréciation du directeur du Lycée, mais dans "mon Lycée" était enseigné de façon assez sérieuse. C'est une formation que je n'ai pas regretté et qui m'a été utile de façon soujascente toute ma vie. Je pense, néanmoins que "çà a dû bien changer depuis, hélas!Oui la démocratie doit être correctement enseignée à l'école, foi de cohésion nationale!

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.
@Bla Blabla

Merci beaucoup pour vos aimables paroles et votre appréciation de l'expérience taïwanaise. Il serait intéressant d'en savoir un peu plus sur la manière dont l'éducation à la démocratie a fonctionné en pratique dans votre lycée et sur ce que vous pouvez en retirer dans votre vie. Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

Thank you very much for your kind words and appreciatioon of the Taiwanese experience. It would be interesting to read a little bit more about how the democracy education worked in your Lycée in practice and what you could take with you in your life from that. Best regards

Peter Ern
Peter Ern
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@Bla Blabla

Je pense que la démocratie ne devrait pas seulement être enseignée, mais vécue au quotidien.

Ich denke Demokratie sollte nicht nur gelehrt , sondern täglich gelebt werde.

Rubén
Rubén
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du ES.

L'éducation civique ne doit pas seulement être considérée comme une matière, mais aussi comme une expérience de vie à l'école. Le dialogue sur les droits, les devoirs, le bien commun, la démocratie, la citoyenneté, etc. doit être confronté aux conditions que les enfants et les jeunes assument et vivent dans cet espace commun et ensuite le relier, le transposer, le comparer avec la vie communautaire de la région ou du pays dans lequel ils vivent.

La educación cívica no solo debe asumirse como una asignatura, sino como una experiencia de vida en la escuela. El diálogo sobre los derechos, deberes, bien común, democracia, ciudadanía, etc. tienen que confrontarse con las condiciones que los niños y jóvenes asumen y viven en dicho espacio común para luego vincularlo, traspolarlo, compararlo con la vida comunitaria en la región o país en el que viven.

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@Rubén

Une approche très intéressante et importante du sujet. Connaissez-vous des exemples d'écoles où cela est pratiqué de cette manière ?

Eine sehr spannender und wichtiger Zugang zum Thema. Kennen Sie Beispiele von Schulen, wo dies so gelebt wird?

Peter Ern
Peter Ern
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@Rubén

Les enfants ne sont-ils pas des êtres fondamentalement ouverts, bons, avides d'apprendre et gentils ? Pourquoi ne pas les laisser tels qu'ils sont ? L'école ne devrait-elle pas s'adapter aux enfants "dans cet espace commun" (plutôt que l'inverse) ?

Sind Kinder nicht grundsätzlich, weltoffene, gwundrige, lernbegierung und freundliche Wesen? Warum lässt man sie nicht so wie sie sind? Sollte die Schule sich "in diesem gemeinsamen Raum" nicht den Kindern anpassen (statt umgekehrt)?

Gagatang1
Gagatang1
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du ZH.

Je pense que l'éducation civique devrait être une matière obligatoire dans l'enseignement primaire. Grâce à ce cours, les élèves acquièrent un panorama approximatif de la politique démocratique. Il devrait comprendre au moins
1. pourquoi j'ai besoin d'un cours d'éducation civique
2. l'objectif, la définition, les avantages et les inconvénients de la politique démocratique. La relation entre la politique démocratique et moi
3. une vue d'ensemble de la démocratie suisse
4. l'organisation de discussions/débats sur des questions sociales et des référendums récents

我以为,公民教育应该是初级教育的一门必修课。通过这个课程,学生获得有关民主政治的粗略的全景图。它应该至少包括:
1. 为什么我需要上公民教育课
2. 民主政治的目的、定义和优缺点。民主政治和我的关系
3. 瑞士民主制度概论
4. 组织关于近期社会热点和全民公投的讨论/辩论

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.
@Gagatang1

Merci pour cette belle liste d'éducation à la démocratie au niveau de l'école primaire. Il s'agit d'une véritable base pour un tel programme d'études !

Thank your for your great list for democracy education at primary school level. A true foundation for such a curriculum!

Peter Ern
Peter Ern
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@Gagatang1

mes opinions politiques, je ne les ai pas reçues à l'école, et c'est bien ainsi. La meilleure école n'est-elle pas celle des expériences et des vécus personnels, même en politique. Les enseignants ont leurs propres opinions sur la politique, et ils ne devraient pas les apporter à l'école.

meine politischen Ansichten habe ich nicht in der Schule mitbekommen, und das ist gut so. Ist die beste Schule nicht die eigenen Erfahrungen und Erlebnisse, auch in der Politik. Lehrer haben Ihre eigenen Ansichten über die Politik, und die sollten sie nicht in die Schule bringen.

verimetro
verimetro
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du ES.

Oui, et ils devraient être complétés par des ateliers pratiques, des discussions, des comédies théâtrales prenant en considération les bons et les mauvais "exemples" civiques de la Suisse et d'autres pays. C'est ainsi que l'on peut comprendre et appréhender.

Si, y deben complementarse con talleres practicos, conversatorios, teatros-dramas-comedias tomando en consideracion los "ejemplos" civicos buenos y malos de Suiza y otros paises. Entender y comprender en esa forma.

Peter Ern
Peter Ern
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@verimetro

N'avons-nous pas déjà assez de "comédies dramatico-théâtrales" et d'"exemples" bourgeois dans ce monde ?

Haben wir nicht schon genug "Theater-Drama-Komödien" und bürgerliche "Beispiele" auf dieser Welt?

MParnia
MParnia

Oui ! Je suis d'accord d'avoir l'éducation civique obligatoire. Elle avait existé dans le passé et les suisses concassaient tout le fonctionnement politique de la Suisse.
La Suisse est l'unique pays qui a un vrais système démocratique et ceci doit être protégé et connu par les jeunes depuis l'école.
Au secondaire obligatoire et au primaire seulement informelle.

Peter Ern
Peter Ern
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@MParnia

La Suisse est-elle vraiment le seul pays où il existe un véritable système démocratique ?
Et obligatoire, en plus ?

Ist die Schweiz wirklich das einzige Land wo es ein echtes demokratischen System gibt?
Und obligatorisch ist das auch noch?

georges
georges

En France, à l'école primaire, la journée de classe commençait par une leçon de morale dont le thème était écrit au tableau noir. Au collège il y avait des cours d'instruction civique. (hebdomadaires ou quotidiens , je ne m'en souviens pas) . Mais tout ça, c'était avant !

Davide95
Davide95
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.

Tout à fait !
Pour ma part, je n'ai aucune expérience de l'éducation à la démocratie dans les écoles (ITALIENNES ! !!).

Assolutamente sì!
Dal canto mio, non ho avuto alcuna esperienza con l'educazione alla democrazia nella scuola (ITALIANA!!!).

CHR
CHR
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.

À mon avis, dans les écoles secondaires inférieures, il est trop tôt. Elle serait beaucoup plus utile dans les écoles secondaires supérieures (lycées, écoles de commerce) et les écoles professionnelles.
Plutôt que des cours d'éducation civique, il serait plus efficace de rendre obligatoire l'enseignement de l'activité intitulée "Débat de jeunes : c'est là que se trouve le cœur de la démocratie".

A mio avviso nelle scuole secondarie inferioro è troppo presto. Sarebbe molto più utile nelle scuole secondarie superiori (licei, scuola do commercio) e nelle scuole professionali.
Anziché lezioni di civica, sarebbe più efficace rendere obbligatoria l'attività orafacoltativa intitolata La gioventù dibatte: lì c'è il cuore della democrazia.

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@CHR

Bonjour : pourquoi pensez-vous qu'il est encore trop tôt pour l'éducation à la démocratie au niveau secondaire ? N'y aurait-il pas des formes d'enseignement adaptées au niveau ? Je connais des exemples en Autriche et en Finlande, où des formes et des pratiques démocratiques sont déjà au programme des écoles maternelles, par exemple sous la forme d'élections de peluches.

Guten Tag: weshalb meinen Sie, dass es in der Sekundarstufe noch zu früh ist für die Demokratiebildung? Gäbe es nicht stufengerechte Formen solchen Unterrichtes? Ich kenne Beispiele aus Österreich und Finnland, wo bereits in den Kindergärten demokratische Umgangsformen und Praktiken auf dem Lehrplan stehen, etwa in Form von Plüschtierwahlen.

Peter Ern
Peter Ern
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@CHR

Au lieu de donner des cours d'éducation civique, ne serait-il pas plus efficace de donner aux gens la possibilité de comprendre le monde, la politique, la pauvreté, l'injustice, le complot, la censure et la persécution, etc. afin qu'ils puissent le changer ?

Anstelle des Staatsbürgerkundeunterrichts wäre es nicht eventuel effektiver, den Menschen die Möglichkeit zu geben, die Welt, die Politik, die Armut, die Ungerechtigkei, die Verschwenung, das Zensurieren und Verfolgen etc. verstehen zu lernen, damit sie es ändern können?

MARCO 46
MARCO 46
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.

L'éducation civique devrait être introduite au moins dès le collège avec des exercices pratiques basés sur l'exemple de Taïwan. Le principe de la participation active aux affaires publiques doit être encouragé par des exemples clairs. Il en va de même pour le fonctionnement des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. Ce n'est pas difficile, car ce sont des pratiques intuitives que les élèves apprennent facilement. Respecter aussi le fait que si la majorité l'emporte, il faut s'adapter à de nombreux "si" et "mais". Et aussi que la majorité peut être remplacée par un nouveau vote. Je n'ai jamais compris les enseignants qui s'opposent farouchement ( !) à des enseignements civiques aussi élémentaires : ce sont soit des anti-démocrates idéologiques, soit des maximalistes qui ne devraient pas avoir leur place dans les écoles publiques.

Dovrebbe esser introdotta l'educazione civica già almeno alle scuole medie con tanto di esercitazioni pratiche sull'esempio di Taiwan. Il principio della partecipazione attiva alla cosa pubblica va incoraggiato con chiari esempi. Idem, per il funzionamento dei poteri legislativo, esecutivo e giudiziario. Non è per nulla difficile, perché trattasi di pratiche intuitive che gli allievi imparano con facilità. Rispettare pure il fatto che se vince la maggioranza, bisogna adattarsi se tanti se e ma. E pure che la maggioranza col tempo potrebbe essere sostituita con una nuova votazione. Non ho mai capito gli insegnanti che si oppongono strenuamente (!) a tali insegnamenti civici basilari: o sono degli antidemocratici ideologici, oppure dei massimalisti che non dovrebbe trovare posto nelle scuole pubbliche.

Peter Ern
Peter Ern
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

J'ai fait de très bonnes expériences avec l'éducation à la démocratie à l'école.

Ich habe sehr gute Erfahrungen mit der Demokratiebildung in der Schule gemacht.

MARCO 46
MARCO 46
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.
@Peter Ern

Mais où ?

Ma dove ?

hrh6@cornell.edu
hrh6@cornell.edu
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Je suis tout à fait d'avis que l'on devrait également discuter des opinions hors du courant dominant. Dans la mesure où cela n'a pas été suffisamment fait pendant la crise de Corona, il faudrait y remédier. Mais le fait que "les opinions soient réduites au silence" est (aussi) un mythe de conspiration de la droite la plus radicale et n'est pas vrai. Les opposants à la vaccination (comme aujourd'hui les opposants au soutien occidental à l'Ukraine) sont parfois confrontés à des vents contraires.

Ich bin durchaus der Meinung, dass man auch Meinungen ausserhalb des Mainstreams diskutieren sollte. Soweit man dies während der Corona-Krise zu wenig gemacht hat, müsste man dies aufarbeiten. Dass "Meinungen zum Schweigen gebracht werden" ist aber (auch) ein Verschwörungsmythos der ganz Rechten und stimmt so nicht. Die Impfgegner (wie heute die Gegner einer westlichen Unterstützung der Ukraine) erfahren manchmal harschen Gegenwind zum Schweigen gebracht wird hier niemand, das ist in einer freiheitlichen Gesellschaft mit so vielen, allen zugänglichen Social Media-Kanälen gar nicht möglich.

Peter Ern
Peter Ern
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@hrh6@cornell.edu

Je vous comprends tout à fait, SEULEMENT. Quel est le rapport entre votre opinion et le sujet ?

Comment renforcer l'éducation à la démocratie dans les écoles ?

Ich verstehe Sie ganz und total, NUR. was hat Ihre Meinung mit dem Thema zu tun?

Wie kann die Demokratiebildung an Schulen gestärkt werden?

Contenu externe
Votre abonnement n'a pas pu être enregistré. Veuillez réessayer.
Presque fini... Nous devons confirmer votre adresse e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer pour achever le processus d'inscription.

Les débats les plus récents

Les dernières occasions de débattre de sujets clés avec des lectrices et lecteurs du monde entier.

Toutes les deux semaines

Notre politique de confidentialité SSR fournit des informations supplémentaires sur le traitement des données.

Tous les bulletins

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision