Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Fabian Cancellara s'offre un 4e titre mondial



Cancellara 2010, en route pour le doublé?

Cancellara 2010, en route pour le doublé?

(Reuters)

Fabian Cancellara a conquis son quatrième titre de champion du monde du contre-la-montre jeudi en Australie. Le Bernois est devenu le premier coureur à s'imposer à quatre reprises depuis l'inscription au programme de l'épreuve en 1994.

Vainqueur à la moyenne de 47 km/h, le champion olympique de Pékin a battu cette fois le Britannique David Millar, distancé de 1 min 02 sec au terme des 45,4 kilomètres.

L'Allemand Tony Martin, déjà médaillé de bronze l'an passé, a pris de nouveau la troisième place, à 1 min 12 sec, devant l'Australien Richie Porte, quatrième à 1 min 19 sec. L'Australien Michael Rogers, triple vainqueur de l'épreuve, s'est classé cinquième.

Avec brio

Sous un ciel nuageux, Cancellara, précédé de 6 secondes par Millar après les 6 premiers kilomètres, a pris le dessus dès le premier des deux tours de circuit. Pointé avec 11 secondes d'avance sur Millar à mi-course, le Bernois a creusé très nettement l'écart par la suite.

«C'est incroyable. Il s'agit peut-être de la plus difficile de mes victoires parce que je n'étais pas sûr de ma condition physique en arrivant ici. Les autres gars étaient vraiment bien et j'ai juste essayé de faire ce que je pouvais. Je pense avoir employé la tactique parfaite», a-t-il commenté à l'issue de l'épreuve.

Cancellara, qui est âgé de 29 ans, a notamment gagné cette saison les deux grandes classiques du nord, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix.

Doublé?

Le coureur de l'équipe Saxo Bank, en instance de départ (sans doute pour la formation BMC, selon certains médias), a enlevé également les deux chronos du Tour de France, le prologue de Rotterdam et le contre-la-montre de Pauillac.

Le Suisse, qui s'alignera dimanche dans la course en ligne, est candidat de fait à un doublé qui n'a encore jamais été accompli dans les Championnats du monde. «J'aurai moins de pression que l'année dernière à Mendrisio», a-t-il affirmé. Lors des Mondiaux à domicile au Tessin, il avait gagné le contre-la-montre et fini 5e de la course en ligne.

Depuis 2006, seul le contre-la-montre mondial disputé en 2008 (à Varèse, Italie) a échappé à Cancellara. Mais «Spartacus», le surnom de l'athlétique coureur suisse (1,86 m pour 80 kg), n'était pas en lice cette année-là, après avoir gagné le «chrono» des JO de Pékin.

Contador pincé

Cette victoire de Cancellara intervient le jour même de l’annonce de la suspension à titre provisoire de l’Espagnol Alberto Contador, trois fois vainqueur du Tour de France. L’Union cycliste internationale (UCI) a confirmé la présence de traces très minimes de clenbutérol, une substance interdite, dans un échantillon prélevé le 21 juillet, lors de la seconde journée de repos du Tour.

«La concentration trouvée par le laboratoire a été estimée «à 50 picogrammes (ou 0,000 000 000 05 grammes par ml), soit 400 fois moins que la concentration que les laboratoires antidopage accrédités par l'Agence mondiale antidopage (AMA) doivent pouvoir détecter», a précisé l'UCI.

La fédération internationale a ajouté devoir mener, en concertation avec l'Agence mondiale antidopage (AMA), «des investigations scientifiques complémentaires avant qu'une quelconque conclusion puisse être tirée».

Pour expliquer ce contrôle positif, l’Espagnol a expliqué jeudi avoir subi une contamination alimentaire. «Evidemment, avec des taux de concentration comme ceux-là, on peut s'attendre à ce que l'argument d'une contamination alimentaire soit avancé comme excuse», a souligné Martial Saugy, le directeur du laboratoire andidopage de Lausanne (LAD), interrogé par l'AFP. D'autant plus, ajoute-t-il, que le clenbutérol, un anabolisant, est utilisé surtout pour traiter les animaux.

Fabian Cancellara

Spartacus. Fabian Cancellara est né à Wohlen près de Berne en 1981. Son surnom dans le milieu du cyclisme est «Spartacus». Champion du monde junior du contre-la-montre, l'ancien apprenti-électricien passe professionnel en 2001 en intégrant l'équipe Mapei. Entre 2003 et 2005, il court pour le team Fassa Bortolo et rejoint l'équipe CSC en 2006, reprise par le sponsor danois Saxo Bank en 2009.

Palmarès. En 2006, il remporte Parix-Roubaix, la classique des classiques, puis Milan-San Remo deux ans plus tard. Champion du monde du contre-la-montre 2006, 2007 et 2009 et 2010, il a également remporté plusieurs étapes du Tour de France, compétition dont il a porté le maillot jaune durant quinze jours en tout.

Pékin. En 2008, Fabian Cancellara est sacré champion olympique du contre-la-montre à Pékin. Il décroche également le bronze de la course en ligne au prix d'une folle remontée dans les derniers kilomètres. En 2009, il remporte le Tour de Suisse puis porte le maillot jaune du Tour de France durant 6 jours. Il récidive au Tour d'Espagne, avec des victoires lors du prologue et de la 6e étape. Il décroche un 3e titre de champion du monde du contre-la-montre à Mendrisio.

2010. Cette année, il s’adjuge les deux grandes classiques du nord, le Tour des Flandres et Parix-Roubaix. Des victoires toutefois entachées par la polémique sur l’utilisation présumée d’un vélo doté d’un moteur électrique. Il gagne ensuite les deux chronos du Tour de France, le prologue de Rotterdam et le contre-la-montre de Pauillac, avant de décrocher un 4e titre de champion du monde le 30 septembre à Melbourne.

Fin de l'infobox

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×