Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Internet de plus en plus indispensable en classe

Pour leurs recherches, les élèves utilisent aussi bien les livres qu'Internet.

(swissinfo.ch)

Bien que les bibliothèques gardent toute leur valeur, Internet est aussi devenu un moyen pédagogique indispensable pour des milliers d’élèves suisses.

Le lycée de Wettingen montre comment ce nouveau média peut être judicieusement utilisé dans le cadre scolaire.

Le lycée de Wettingen (canton d’Argovie) est installé dans un ancien couvent depuis une trentaine d’années. Les différents bâtiments ont été rénovés avec goût et de façon appropriée.

Les salles de classes ont vue sur des vignes, de vieux arbres et des moutons qui pâturent. Bref, le cadre d’études est idyllique.

Vieux de 800 ans, les lieux respirent l’histoire. Pourtant, ils ne sont ni poussiéreux ni vieillots, mais à la pointe du progrès technologique.

Un (trop) grand flux d’informations

Internet y est devenu une composante importante de l’enseignement, aussi bien pour les élèves que pour les professeurs, même s’il n’y a pas encore un ordinateur pour chaque salle de classe.

«Avec Internet, on a accès à des informations ciblées, déclare Eliane Küpfer, élève de l’établissement. Etudier n’est cependant pas devenu plus facile. Souvent, il y a trop d’informations sur Internet. C’est pourquoi je préfère travailler avec des livres. J’ai d’ailleurs davantage confiance en eux qu’en Internet.»

Son camarade de classe Patrick Kaspar confirme qu’Internet apporte beaucoup à l’enseignement. «Face à ce flux d’informations, il est cependant difficile de séparer le bon grain de l’ivraie», déclare-t-il.

Pour Claudio Pegolo, l’un des deux recteurs de l’établissement, il est important d’obtenir les bonnes informations en peu de temps. «On doit donc utiliser les deux médias – la bibliothèque et Internet – de manière utile et sensée, déclare-t-il. L’un ne va pas sans l’autre.»

La communication avant tout

Professeur d’histoire, Hansjörg Frank utilise Internet dans ses cours. Ainsi, pour aborder la question du conflit au Proche-Orient, ses élèves ont pris contact par e-mail avec des Palestiniens et des Israéliens.

Aux yeux de Hansjörg Frank, Internet est un moyen rapide de mettre les hommes en contact. Mais dans le cadre du cours sur le Proche-Orient, il a été beaucoup plus difficile de communiquer avec les Palestiniens – manque d’infrastructures et de connexions – qu’avec les Israéliens.

Mais l’expérience a tout de même été positive. «Les élèves ont ainsi pu voir quelles sont les limites d’Internet», conclut le professeur d’histoire.

Au lycée de Wettingen, tous les élèves disposent d’une adresse e-mail. Ils peuvent ainsi envoyer électroniquement leurs devoirs à la maison, fixer des rendez-vous et échanger des travaux et des informations.

Les profs aussi

Ce moyen de communication a également séduit le corps enseignant. «Les professeurs discutent de l’ordre du jour par mail, ce qui facilite le travail et l’organisation», explique le professeur de géographie Peter Stirnemann.

Le professeur de biologie, Samuel Ginsburg, fait figure de pionnier d’Internet au sein du lycée. C’est ainsi qu’il a photographié les résultats d’expériences et qu’il les a enregistrés sur un serveur spécial. Ce serveur propose par ailleurs du matériel didactique.

«Nous l’avons fait, car, sur Internet, il n’est pas toujours facile pour le profane de faire la part entre les bonnes et les mauvaises informations, explique-t-il. C’est pourquoi les élèves ont besoin de notre soutien.»

Outre l’aspect scientifique, il est également important pour Samuel Ginsburg que les élèves aient confiance dans l’aspect communicatif d’Internet.

«Cela doit leur donner le courage d’entreprendre les choses eux-mêmes et de contacter les spécialistes qui sont à l’origine des informations trouvées, explique le professeur de biologie. Plus tard cela leur sera utile à l’université et pour bien d’autres domaines de la vie courante.»

Internet fait l’unanimité

Personne, ni parmi les élèves ni parmi les professeurs, ne conteste que les nouveaux médias sont devenus une composante importante de notre société de l’information.

Et ce changement technologique a modifié le rôle des enseignants. «Contrairement à autrefois, nous n’avons plus le monopole du savoir, déclare Hansjörg Frank. Les étudiants y ont accès d’une façon très autonome. Nous, les professeurs, nous avons plutôt un rôle d’animateur qui pose des questions critiques.»

swissinfo, Gaby Ochsenbein, Wettingen
(traduction: Olivier Pauchard)

Faits

Le lycée de Wettingen (canton d’Argovie) compte 925 élèves encadrés par 132 professeurs.
Le lycée est un ancien monastère occupé par des cisterciens jusqu’en 1841.

Fin de l'infobox

En bref

- Environ 2300 écoles suisses sont connectées à Internet grâce au soutien de Swisscom.

- 5000 écoles devraient être connectées d’ici à 2005.

- La connexion des écoles relève d’un partenariat entre la Confédération, les cantons et l’économie privée (Partenariat public-privé – l’école sur le net). Les pouvoirs publics se chargent de former les enseignants. Le secteur privé fournit l’infrastructure.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.