Coronavirus: la situation en Suisse

Keystone / Ennio Leanza

La Suisse a passé la barre des 50'000 contaminations à la Covid-19. L’économie du pays est fortement impactée par la crise sanitaire: 6000 suppressions de postes ont été annoncées.

Ce contenu a été publié le 25 septembre 2020 - 17:53
swissinfo.ch avec l'ATS et la RTS

Les derniers développements:

  • Près de 52'000 Suisses ont désormais contracté la Covid-19
  • La Suisse a franchi le seuil qu'elle a elle-même fixé pour qualifier des pays de «zones à risque»
  • Les suppressions d’emplois liées à la crise se multiplient
  • Près de 7 Suisses sur 10 sont favorables au port obligatoire du masque, seulement 4 sur 10 seraient prêts à se faire vacciner, selon une enquête
  • Dix régions françaises, dont Paris et la Côte d'Azur, sont désormais sur la liste rouge

Comment la pandémie évolue-t-elle en Suisse? 

End of insertion

La Suisse approche les 52'000 contaminations depuis le début de la pandémie. Au cours des deux dernières semaines, plus de 141 personnes ont été hospitalisées, 31 sont décédées. Des mesures de quarantaine touchent en tout plus de 17'000 personnes.

La Confédération a franchi le seuil qu'elle a elle-même fixé pour qualifier des pays de zones à risque, avec plus de 60 nouvelles infections pour 100'000 habitants au cours des 14 derniers jours.

Dix personnes infectées par la Covid-19, en Suisse, transmettent la maladie à onze autres. C'est une de trop, a estimé le chef de la task force Covid-19 Martin Ackermann. Il considère toutefois que la stratégie adoptée face à la pandémie est bonne.

La Task Force estime qu'une stratégie d'infection généralisée, qui consisterait à laisser circuler le coronavirus en espérant une immunité, serait désastreuse. Elle l'affirme dans son dernier rapport: les effets seraient néfastes non seulement sur le plan sanitaire -avec plusieurs dizaines de milliers de morts-, mais aussi économique et social.

Contenu externe
Contenu externe

Près de 10% des nouvelles contaminations ont été contractées à l'étranger, dans des pays considérés comme à risque. La Confédération a donc décidé de renforcer ses contrôles sur les vols et les bus qui arrivent en Suisse, pour vérifier que les voyageurs s'annoncent et se mettent en quarantaine. Ceux qui ne le font pas risquent une amende pouvant aller jusqu'à 10'000 CHF.

Contenu externe
Contenu externe


Quelles mesures sanitaires sont en vigueur en Suisse?

End of insertion

La population est invitée à ne pas relâcher ses efforts. L'OFSP a lancé une nouvelle campagne appelant à maintenir les gestes-barrière (se laver régulièrement les mains et maintenir une distance de 1,5 mètre avec les autres individus), les quarantaines, et à laisser ses coordonnées si nécessaire. 

Les masques d'hygiène ne se sont pas encore imposés de manière généralisée, seulement dans les transports publics de tout le pays. Mais leur utilisation a fortement augmenté. Actuellement, 45% des Suisses affirment porter parfois un masque dans l'espace public, transports publics non compris. Ce taux n'était que de 16% au début de l'été. 

Près de 7 Suisses sur 10 sont favorables à l'obligation de porter un masque dans les lieux publics clos. Parmi le millier de personnes interrogées pour ce sondage, 67% estiment que des mesures sanitaires variables d'un canton à l'autre sèment la confusion et préfèreraient une uniformisation à l’échelle du pays. 

Autre enseignement de l’enquête: les personnes enthousiastes à l’idée de se faire vacciner contre la Covid-19 sont minoritaires. Seuls 4 sondés sur 10 déclarent qu'ils se laisseront vacciner dès que l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) mettra à disposition un vaccin. Et la même proportion soupçonne que le coronavirus a été développé dans un laboratoire.

Les autorités ont assuré qu'il n’y aurait pas de vaccin obligatoire contre la Covid-19. Pourtant, des dizaines de milliers de signatures ont été récoltées en quelques semaines par le comité d'initiative contre l'obligation de vacciner contre le Covid-19. Au cœur du problème: l’article 22 de la Loi sur les épidémies qui stipule que les cantons peuvent déclarer obligatoires des vaccinations pour les groupes à risque.

>> Le sujet de la RTS

Contenu externe

Les manifestations de plus de 1000 personnes seront autorisées à nouveau dès le 1er octobre, en respectant des critères stricts. Les spectateurs devront être assis, sauf lors de course de ski, de vélo ou les fêtes de village en plein air. Les organisateurs devront disposer d’une autorisation cantonale et se conformer à un plan de protection.

Le public des matchs de football ou de hockey sur glace devra rester assis et porter un masque. Les stades et patinoires seront remplis aux deux tiers seulement, et les supporters du club visiteur ne disposeront pas de contingents. La restauration ne se fera qu'à des places assises et la vente et la consommation de boissons alcoolisées seront limitées de manière à ce que les spectateurs puissent respecter le plan de protection.

Certains cantons prennent des mesures plus restrictives que celles prônées par la Confédération, en rendant obligatoire le port du masque dans les commerces et en limitant le nombre de personnes dans les bars, les restaurants et les discothèques. Genève et Vaud ont fermé toutes leurs discothèques.

Lors de contacts étroits, un traçage des individus doit toujours pouvoir être assuré. Cela signifie que les exploitants ou organisateurs doivent tenir des listes des personnes présentes.

L'application de traçage SwissCovid a été activée par 1,6 million de personnes environ, contre 1,3 million à la mi-août. Un référendum a été lancé par un comité citoyen contre l'utilisation de cette application.

Quelle est la situation aux frontières?

End of insertion

Le gouvernement suisse a décidé d'imposer dès le 6 juillet une quarantaine de dix jours aux personnes provenant de régions à risque. Les individus concernés doivent s'annoncer au médecin cantonal de leur lieu de résidence dès leur arrivée sur le sol suisse. 

La liste a été actualisée le 25 septembre. Dix des treize régions françaises, dont Paris et la Côte d'Azur, ont été placées sur la liste des territoires à risque. Des exceptions sont prévues pour les zones frontalières. Lien vers la liste complète des pays et des conditions. 

Le gouvernement a par ailleurs décidé d'élargir le cercle des personnes exemptées de quarantaine. Parmi eux, se trouvent désormais les acteurs culturels se rendant à une représentation culturelle, les sportifs prenant part à une compétition et les participants à un congrès scientifique. Seule condition: l'événement auquel ils assistent a mis sur pied un concept de protection.

Contenu externe

Le régime d’exception convenu avec Paris pour le télétravail des frontaliers a été prolongé au-delà de la fin du mois de septembre. Les entreprises pourront continuer à les laisser travailler à domicile jusqu’à la fin de l’année si elles le souhaitent, sans être menacées de devoir verser les charges sociales liées à leur salaire en France.

La Suisse a rouvert le 15 juin ses frontières avec tous les pays de l'Union européenne, l'AELE et le Royaume-Uni. Tout un chacun peut donc se rendre à l'étranger, mais doit observer les règles d'hygiène du pays dans lequel il se trouve. 

Quel est l'impact de la pandémie sur l'économie suisse?

End of insertion

La pandémie de coronavirus a fait vaciller des pans entiers de l'économie suisse. Alors que de nombreuses sociétés recourent au chômage partiel, d'autres ont dû se résoudre à réduire leur effectif. Pour l'heure, les annonces de suppressions d'emplois concernent près de 6000 postes, selon un décompte non exhaustif de l’agence de presse économique et financière AWP.

La Suisse a enregistré un recul historique de son Produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre (-8,2%).Cette chute du PIB est la plus importante depuis le début des mesures trimestrielles, en 1980.

Mais le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) tempère. Il souligne que la structure de l'économie suisse «a eu un effet stabilisateur», et que le repli est relativement limité en comparaison internationale. De fait, dans les pays de l’OCDE le recul est de 9,8%. Et au Royaume-Uni, le PIB aurait chuté de plus de 20% entre avril et juin.

Une étude du groupe Horizon, un laboratoire de réflexions constitué d’anciens du World Economic Forum (WEF) et de l’ONU, affirme que la Suisse est le quatrième pays le mieux positionné pour une reprise économique après la crise liée au coronavirus. La Finlande est en tête, devant la Norvège et l'Allemagne.

Si certains pays souffrent plus que d'autres, les secteurs sont aussi diversement touchés. En Suisse par exemple, l'industrie pharmaceutique a accru ses ventes. Le secteur des services est en revanche le plus sinistré: l'hôtellerie-restauration affiche une chute de plus de 54%, et les exportations de services ont fondu de près de 16%.

D'autres segments industriels ont subi de plein fouet les effets de la crise. C’est le cas des machines et des métaux, des instruments de précision ou encore de l'horlogerie.

Sur l'ensemble de l'année, la croissance de l'économie suisse devrait chuter de 6,7%, soit le ralentissement le plus marqué depuis 1975, d'après les prévisions du SECO. Le taux de chômage pourrait atteindre 4% d'ici la fin de l'année. Même en 2021, l’économie ne devrait se redresser que lentement.

Quelle est la situation dans le monde?

End of insertion

La pandémie a fait plus de 980'000 morts dans le monde et contaminé plus de 32 millions de personnes, d'après les chiffres compilés par l'université Johns Hopkins.

Les États-Unis sont le pays le plus touché au monde, avec plus de 200’000 décès. Suivent le Brésil, l'Inde, le Mexique et le Royaume-Uni.  

Contenu externe

Le coronavirus est en recul dans certains pays durement touchés, comme l'Afrique du Sud ou l'Arabie Saoudite. Mais le nombre de nouveaux cas d’infection continue d’augmenter fortement, avec une moyenne de plus de 200’000 personnes signalées chaque jour dans le monde

La pandémie connaît aussi un rebond dans plusieurs pays d'Europe, obligeant les gouvernements à introduire de nouvelles mesures. Le port du masque est ainsi désormais obligatoire dans les entreprises françaises.

> > Vous trouverez ici les informations de l'OMS, et ici les rapports quotidiens de la situation mondiale (en anglais)


Quelle est la situation des Suisses résidant à l'étranger?

End of insertion

De nombreux Suisses de l'étranger se retrouvent en grande difficulté financière face à cette pandémie. Dans les pays où les salaires sont bas, où l'épargne est rare et où les mesures d'aide publique sont maigres, beaucoup d'entre eux sont confrontés à des décisions cruciales.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 Android 
👉 iPhone  

End of insertion

Les citoyens suisses peuvent s’adresser à toutes les représentations helvétiques à l’étranger. La situation des interdictions ou restrictions de voyage et autres fermetures de frontières évolue de jour en jour. 

Suivez SWI swissinfo.ch ici, sur Facebook et sur Twitter pour obtenir les dernières informations sur la situation en Suisse.

Partager cet article