Enfin un accord sur le nucléaire iranien

Signature de l'accord entre le président iranien Ali Akhbar Salehi (à droite) et le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Yukiya Amano. Keystone

Après 21 mois de négociation, l’Iran et les grandes puissances sont parvenues à un accord mardi. Téhéran renonce au nucléaire militaire et accepte une surveillance internationale. En contrepartie, l’Iran est autorisé à développer le nucléaire civil et pourra échapper aux sanctions économiques et financières.

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 14.07.2015)

Cet accord permettra à l’Iran de faire son grand retour sur la scène internationale, selon Mohammad-Reza Djalili, spécialite de l’Iran:

L'accord conclu mardi «est un signal fort», a réagi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Saluant cet aboutissement, il souligne le rôle de la diplomatie pour résoudre, de manière pacifique, ce vieux contentieux politique international.

«Le règlement de ce conflit portant sur le nucléaire iranien revêt une importance historique et constitue une étape décisive pour le Moyen-Orient et le reste du monde», écrit le DFAE dans un communiqué. Et d'appeler toutes les parties à une mise en œuvre rapide et constructive de l'accord.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article