Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neuchâtel - Le secrétaire de la Commission d'enquête parlementaire (CEP) liée à l'affaire Hainard "ne sait rien" de la demande de récusation visant Patrick Erard, formulée par Frédéric Hainard. Walter Willener ne met cependant pas en doute l'existence de cette requête.
Contacté mercredi matin par l'ATS, le secrétaire de la CEP a précisé qu'il se trouvait à Berne pour la journée. Il n'exclut pas découvrir la demande dans son courrier à son retour en soirée. De son côté, l'étude d'avocats de Sven Engel à Neuchâtel, mandatrice de Frédéric Hainard, a confirmé l'envoi mardi de la requête.
Celle-ci a été adressée à Walter Willener, a indiqué l'étude. Selon elle, la demande de récusation concerne spécifiquement Patrick Erard, ex-président de la CEP et désormais candidat à l'élection complémentaire prévue le 31 octobre pour remplacer Frédéric Hainard au gouvernement.
"Puisque l'étude d'avocats le confirme, je m'attends à recevoir cette requête", a indiqué à ce sujet Walter Willener. "Je me demande d'ailleurs si je vais ouvrir cette enveloppe, compte tenu de la suspension des travaux de la commission", a ajouté le secrétaire de la CEP.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS