Navigation

Bruxelles accorde le statut de candidat à l'Albanie

Ce contenu a été publié le 24 juin 2014 - 13:59
(Keystone-ATS)

Les Etats membres de l'Union européenne ont décidé mardi d'accorder à l'Albanie le statut de candidat à l'adhésion. Mais les négociations seront longues et imposeront à ce pays d'importantes réformes judiciaires, a précisé la Commission européenne.

La décision a été prise au cours d'une réunion des ministres des Affaires européennes à Luxembourg, qui ont suivi les recommandations de la Commission. Elle doit être entérinée par les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 lors du sommet européen de jeudi et vendredi.

"Aucune automaticité" n'est prévue, a-t-on insisté de source européenne. Le statut de candidat ouvre la voie à un processus de négociations "qui va prendre du temps".

Encourager les progrès

La Commission a recommandé d'accorder à l'Albanie ce statut de candidat pour encourager les progrès réalisés par ce petit pays balkanique dans la lutte contre la corruption et le crime organisé, ainsi que dans l'établissement d'un Etat de droit.

"Ce processus doit se poursuivre et un mécanisme de suivi est prévu", a-t-on indique de source européenne.

Après avoir porté l'UE de 15 à 28 membres en dix ans, le processus d'élargissement s'est ralenti. Les négociations d'adhésion de la Serbie ont été lancées en janvier, mais les perspectives sont bien plus incertaines pour les autres pays aspirants comme le Monténégro, la Macédoine, le Kosovo et la Bosnie-Herzégovine.

La Turquie a obtenu le statut de candidat à l'adhésion en décembre 1999 et les négociations ont commencé en 2004.

Au sommet du 27 juin, les dirigeants devraient par ailleurs finaliser la signature de l'accord d'association avec l'Ukraine, dont le premier volet avait été paraphé fin mars, et en signer un avec la Géorgie et la Moldavie.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.