Navigation

Chaise électrique à nouveau autorisée dans le Tennessee

Ce contenu a été publié le 23 mai 2014 - 10:51
(Keystone-ATS)

Le Tennessee peut de nouveau avoir recours à la chaise électrique pour exécuter les condamnés à mort si les produits nécessaires à une injection létale ne sont pas disponibles, conformément à un texte promulgué jeudi par le gouverneur de l'Etat. Ce moyen de mise à mort n'y a plus été utilisé depuis 2007.

Comme plusieurs autres Etats américains, le Tennessee peine à se procurer les substances nécessaires aux exécutions par injection létale, de nombreux groupes pharmaceutiques, généralement européens, dénonçant cette utilisation de leurs produits.

Les militants contre la peine de mort considèrent que les exécutions par électrocution peuvent infliger de profondes souffrances avant d'aboutir au décès du condamné. Le Tennessee n'a plus exécuté de condamné à mort depuis 2009. La prochaine exécution est prévue en octobre.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.