Navigation

Chiffre d'affaires stable au premier trimestre pour Salt

Salt a redressé la barre au premier trimestre (archives). KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT sda-ats
Ce contenu a été publié le 25 mai 2018 - 13:00
(Keystone-ATS)

Salt a réussi à redresser la barre sur les trois premiers mois de l'année. L'opérateur de télécommunications a mis un terme au repli du chiffre d'affaires essuyé au dernier trimestre 2017.

Le résultat opérationnel avant amortissements et dépréciation (Ebitda) a progressé de 10,4% à 110,6 millions de francs. La marge a pu être améliorée de 4,2 points de pourcentage à 44,5%, a indiqué vendredi la société basée à Renens (VD) dans son rapport trimestriel.

L'amélioration de la rentabilité a été portée par une réduction des coûts de connexion et des dépenses commerciales. Les charges en personnel ont également diminué. Fin mars, l'entreprise comptait 683 collaborateurs équivalents plein-temps, soit 44 de moins qu'un an plus tôt.

Les recettes se sont inscrites à 248,5 millions de francs, une valeur à peine supérieure au premier trimestre de l'année précédente (248,4 millions). Les revenus issus des ventes d'appareils ont progressé grâce à des prix plus élevés pour les modèles.

Salt a vu le nombre de clients sur abonnement poursuivre sa progression. Sur les douze mois à fin mars, la base de clientèle a augmenté de 4,1% à 1,22 million d'abonnements.

Par contre, dans le segment des entreprises, la pression sur les prix s'est renforcée. Salt a cessé certaines activités non rentables, ce qui a conduit au départ de certains clients.

Nouveaux clients

Suite au lancement de son offre dans la fibre optique, Salt est revenu dans les activités internet et de téléphonie pour le réseau fixe. Au cours des neuf premières semaines suivant le lancement, Salt a profité de "plusieurs milliers d'abonnements", a affirmé le groupe.

Toutefois, la presse a relayé des plaintes de la clientèle, notamment sur les délais d'installation. Salt a expliqué que le manque de standardisation a créé des difficultés lorsque les clients ont voulu effectuer la portabilité sur la fibre optique, ce qui a conduit à des retards dans l'activation des abonnements. Ces problèmes font l'objet de discussions avec les autorités et les différents prestataires et partenaires.

L'opérateur n'a pas apporté de précision pour la suite de l'exercice.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article