Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Credit Suisse va inscrire des chiffres noirs au 2e trimestre. Le numéro deux bancaire helvétique, insuffisamment doté en fonds propres selon la Banque nationale suisse (BNS), s'attend à être bénéficiaire dans l'ensemble de ses divisions.

La banque a tenu à réagir vendredi dans un communiqué succinct à des articles de presse la concernant. Le cours de l'action Credit Suisse se situe ces jours à ses plus bas niveaux depuis près de 20 ans. L'action a momentanément atteint jeudi après-midi 16,35 francs, un montant inédit depuis fin 1992.

Le titre a toutefois repris des couleurs vendredi. Il a clôturé sur une hausse de 4,10% à 17,26 francs dans un marché bien orienté après l'accord surprise conclu dans la nuit à Bruxelles entre les dirigeants de la zone euro.

Selon les observateurs, le titre continue de souffrir de l'impact du rapport explosif de la Banque nationale suisse sur la stabilité financière publié il y a deux semaines. Le document pointait du doigt une sous-dotation en fonds propres de Credit Suisse et d'UBS.

Résistance insuffisante aux chocs

La BNS a exhorté les deux grandes banques à accroître leur dotation en fonds propres dit durs pour renforcer leur résistance aux chocs financiers. Les propos de l'institut d'émission visaient particulièrement Credit Suisse.

En tenant compte du bilan net, les capitaux en mesure d'absorber des pertes atteignaient à fin mars environ 1,7% pour Credit Suisse et 2,7% pour UBS. Ces niveaux de fonds propres ne suffiraient pas à absorber des pertes équivalentes à celles essuyées par UBS durant la crise financière, lesquelles correspondaient alors à 3% du bilan.

Credit Suisse a dégagé au 1er trimestre 2012 un petit bénéfice de 44 millions de francs, soit une chute de 96% par rapport à la même période de l'an passé. La banque publiera ses résultats du 2e trimestre le 26 juillet.

ATS