Navigation

Des exercices de tir avec des Nord-Coréens problématiques

Ce contenu a été publié le 26 mai 2014 - 12:31
(Keystone-ATS)

La justice militaire va se pencher sur des exercices de tir à Genève avec des Nord-Coréens, a indiqué lundi Daniel Reist, responsable de la communication de l'armée, revenant sur une information du "SonntagsBlick". Un militaire de carrière est sur la sellette.

"Le commandant de corps Dominique Andrey a demandé aujourd'hui que la justice militaire ouvre une enquête sur cette affaire", a poursuivi le porte-parole.

L'enquête est ouverte contre un instructeur, soit un militaire de carrière de l'armée suisse. C'est lui qui a organisé une soirée suisse pour ses étudiants du Centre de politique de sécurité à Genève. Les tirs ont eu lieu sur le stand de tir de la caserne de la troupe de sauvetage de Genève en marge de cette rencontre privée.

L'enquête devra faire la lumière sur "ce qui s'est passé et s'il y a eu des violations de règles". Quelles armes ont été utilisées? D'où viennent les munitions? Et comment le stand de tir a-t-il pu être loué? sont d'autres questions auxquelles devra répondre l'enquête.

Pas de cours militaires

Le Centre de politique de sécurité (GCSP) est placé sous la responsabilité du Département fédéral de la défense (DDPS) et du Département des affaires étrangères (DFAE). Le GCSP forme des fonctionnaires de différents ministères, des spécialistes dans le domaine de la promotion de la paix ainsi que des collaborateurs et collaboratrices d’organisations internationales et d’ONG.

"Il s’agissait d’une initiative personnelle d’un participant suisse, hors de nos cours et programmes de formation. La formation aux armes ou l’entraînement aux manipulations d’armes ne fait en aucune manière partie de la formation offerte au GCSP", a précisé l'organisation dans un communiqué.

Des "étudiants" nord-coréens participent à des cours du GCSP "depuis plusieurs années. Cela n'a rien d'exceptionnel", a précisé à l'ats Corinne Baustert, membre de l'organisation.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.