Navigation

Foule à Berlin pour acclamer la "Nationalmannschaft"

Ce contenu a été publié le 15 juillet 2014 - 10:36
(Keystone-ATS)

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées dès les premières heures de la matinée mardi pour accueillir à Berlin l'équipe nationale de football, de retour du Brésil.

Sur une terrasse de l'aéroport donnant sur les pistes, plusieurs centaines de fans étaient déjà rassemblés pour voir descendre de l'avion les "héros" qui ont rapporté à l'Allemagne son premier sacre mondial de football depuis la Réunification du pays en 1990.

Ayant décollé de Rio avec du retard, l'avion de la Nationalmannschaft s'est posé vers 10h10, soit une heure et demie plus tard que prévu.

Le capitaine Philipp Lahm, avec le trophée en main, est descendu le premier sur le tarmac, suivi par ses coéquipiers, en short ou en survêtement tandis que le sélectionneur Joachim Löw était tout de noir vêtu avec des lunettes de soleil.

Portant maillots, drapeaux ou chapeaux aux couleurs noir-rouge-or, les fans patientaient dans le calme pour voir Mario Götze, le buteur de la finale, et l'ensemble du groupe.

Une marée humaine attendait pendant ce temps à la Porte de Brandebourg, au coeur de la capitale.

Bernd Hesse, 34 ans, un chauffeur de bus berlinois, était aux aguets avec son téléobjectif sur la terrasse de l'aéroport. "C'est un événement historique. La dernière coupe du monde de l'Allemagne remonte à 1990. Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de voir cela. Souvent les joueurs arrivent à Francfort mais aujourd'hui, c'est Berlin", explique-t-il à l'AFP, en soulignant qu'il a suivi tous les matchs à la radio en conduisant son bus.

"Pendant quatre semaines les joueurs m'ont fait vibrer. C'est ma façon à moi de les remercier", confie Lydia lampa, 28 ans, commerciale dans une agence de pub de berlin.

Une fois sur le sol allemand, les joueurs devaient monter directement dans un bus vers la Pariserplatz, aux abords de la Porte de Brandebourg. Ils feront la dernière partie du trajet à bord d'un camion ouvert leur permettant de saluer la foule aux abords.

Les fans affluaient depuis le petit matin pour fêter ce 4e titre. Selon des témoins, certains ont passé la nuit dans leur voiture pour s'assurer d'une bonne place.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.